Interview
Publié le 27/10/2016 à 13h52 par Grégory
Elisa Bachir Bey
Actrice
Filmographie sélective :
"Le bonheur si je peux" (Court métrage - 2015)
"Babysitting 2" (Cinéma - 2015)
Apparue récemment dans le film de Yvan Attal "Ils sont partout" et dans la série sur M6 "Commissariat central", l'actrice Elisa Bachir Bey a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.
Comment avez-vous débuté votre carrière dans le cinéma ?
J'ai commencé la danse classique à l'âge de 4 ans et j'en fais d'ailleurs encore aujourd'hui ; ma passion pour la scène et ma fibre artistique ont toujours été une évidence et il n'y a qu'un pas entre la danse et la comédie ! Après avoir fait un master en relations internationales en France et aux États Unis, j'ai intégré l'école de théâtre et de cinéma Beatrice Brout pendant plus de deux ans. Je me rappelle le premier jour de classe, j'étais terrorisée à l'idée de jouer en public. Et ce jour là a été marquant dans ma vie, car à la fin de la journée je me suis dit c'est ça que je veux faire de ma vie, j'ai ressenti un tel bonheur, une telle satisfaction, j'avais trouvé ma voie, pour la première fois de ma vie quelque chose était évident et limpide. Je pense sincèrement que c'est un luxe de trouver sa voie et de vivre de ce qu'on aime. J'ai ensuite commencé le marathon des castings, tourné des courts métrages étudiants pour "me faire la main", joué au théâtre du Sacha Guitry ou du Jean Michel Ribes, dont je suis particulièrement fan et puis je faisais aussi du mannequinat. Puis en 2015, Claire Andrieu m'appelle pour passer le casting pour le rôle d'Erika. Et c'est là que j'obtiens mon premier rôle au cinéma dans "Babysitting 2". Je signe ensuite avec un agent (David Vatinet) qui m'avait vu jouer sur le tournage au Brésil et je tourne pour Yvan Attal dans "Ils sont partout", dans les derniers parisiens avec Reda Kateb, dans une série humouristique "Commissariat central" et dernièrement j'ai tourné dans un film Bollywoodien qui s'appelle "Befikre" où je joue le rôle de Nathalie. J'avais également très envie d'écrire depuis un moment et je me suis jetée à l'eau cette année, j'ai coécrit une pièce de théâtre et je commence l'écriture de mon premier film.
Pour quelles raisons souhaitiez-vous devenir une actrice ?
Jouer me procure énormément de plaisir, c'est pour moi la meilleure thérapie pour le corps et l'esprit. C'est un métier généreux ou l'on transmet au public aussi bien au théâtre qu'au cinéma, on travaille dur pour donner du plaisir aux gens, pour les faire rire comme les faire pleurer et je trouve ça magique de voir qu'on peut toucher une personne. J'adore le fait d'échanger constamment, de rencontrer de nouvelles personnes, d'avoir une nouvelle famille à chaque fois qu'on tourne un film, de se mettre dans la peau de personnages différents, j'ai l'impression de rester une enfant. Et j'aime la générosité de ce métier plus que tout.
Dans "Babysitting 2", vous incarnez Erika, parlez nous un peu de votre personnage.
Erika est un personnage avec un fort caractère et beaucoup d'excentricité. Elle ne se laisse pas faire notamment avec les hommes, elle est belle et elle le sait, elle aime en jouer. Elle a confiance en elle et peut être un peu peste parfois. Elle est aussi égoïste, tout au long de leur mésaventure la seule chose qui la préoccupe est de ne pas rater son shooting et de rentrer au plus vite ce qui provoque parfois des scènes assez drôles. Toutefois c'est aussi un personnage avec de la joie de vivre et de la sensibilité. A l'opposé de Julie qui est plus calme et réfléchie elle est impulsive et panique vite, en situation extrême elle pète les plombs et se dit qu'ils vont tous mourir et ne jamais rentrer chez eux. Quand j'ai travaillé le rôle d'Erika, j'ai monté ma voix dans les aigus pour lui donner un côté un peu plus fou, jeune et spontané.
Comment s’est déroulé le tournage ? Une anecdote peut être ?
Disons que pour un premier gros tournage, partir au Brésil trois mois, il y a pire comme bureau. :) Non mais plus sérieusement, il y avait une super ambiance entre nous d'autant plus qu'on était ensemble 24h sur 24, donc même si on dormait très peu et qu'il faisait une chaleur extrême dans la jungle, les bons moments prennent le dessus. On a tous donné le meilleur de nous même pour que le film soit le plus drôle possible. Si je dois citer une anecdote ce serait ma piqûre de guêpe ! Un soir, on tournait de nuit et je me suis fait piquer, instantanément j'ai eu des sueurs, une douleur très forte dans le corps, j'étais au bord de l'évanouissement et heureusement le chef indien qui tournait avec nous a été très réactif et m'a aspiré le venin ! Donc plus de peur que de mal !
Quel est votre meilleur souvenir de tournage ?
La scène de danse avec les indiens autour du feu, dans "Babysitting 2". On a tourné cette scène en totale improvisation, les indiens chantaient, dansaient et nous avec eux, c'était magnifique, intense et chargé en émotions. J'ai aussi adoré être dirigée par Yvan Attal, il a une pédagogie avec ses acteurs, il est juste incroyable.
Avec quel réalisateur ou quelle réalisatrice aimeriez-vous travailler ? Et pourquoi ?
Sans parler des réalisateurs américains tels que Scorsese, Woody Allen, Tarantino ou encore Sofia Coppola qui sont des monstres du cinéma, je dirais que j'adorerais travailler avec Christophe Barratier, je trouve que c'est un génie de la réalisation il a un ½il très affûté, Olivier Nakache et Eric Toledano, pourquoi ? Parce que tous leurs films m'ont profondément touchée de "Nos jours heureux" à "Samba" en passant par "Intouchables". Enfin je dirais Abdellatif Kechiche, il y a un côté brut et vrai dans son art que j'adore.
Avec quel acteur ou quelle actrice aimeriez-vous travailler ? Et pourquoi ?
Il y en a beaucoup mais je dirais Vincent Cassel qui a un charisme de dingue, Pierre Niney qui a une maturité de jeu pour son âge assez incroyable, Leonardo DiCaprio qui est une leçon d'actor studio à lui tout seul, Leila Bekhti qui me touche profondément tout comme Adèle Exarchopoulos.
Si on vous avait donné la possibilité d'interpréter le rôle de votre choix (film ou série), ça serait lequel et pourquoi ?
Je rêverais d'être la version féminine de Walter White dans la série "Breaking bad" dont je suis fan ! Ça doit être tellement grisant de jouer un être naïf, honnête et sensible avec une vie de famille bien rangée et qui devient le gangster le plus redouté du pays ! Son changement de comportement au cours des épisodes est incroyable ! En bonne féministe, j'aime l'idée de jouer le rôle d'une femme forte qui a du pouvoir.
Quels sont vos futurs projets ?
Mettre en forme la pièce de théâtre que j'ai coécrite, l'écriture de mon film et le tournage d'une série !
Que souhaiteriez-vous laisser comme message à tous vos fans ?
Une citation que j'adore du film "A la recherche du bonheur" "Tu as un rêve tu dois le protéger. Ceux qui en sont incapables te diront que tu en es incapable. Si tu veux quelque chose, bats toi. Point final.", la moralité c'est de toujours suivre ses rêves et son c½ur. Rien n'est facile dans la vie mais le jeu en vaut la chandelle. Je les remercie profondément de l'amour qu'ils me donnent, c'est mon essence, nous les artistes ne sommes rien sans le public.
Nous remercions Elisa pour avoir pris le temps de réaliser cette interview.
  DÉCOUVREZ D'AUTRES INTERVIEWS :