Critique film
Publié le 22/08/2019 à 12h01 par Grégory
Dernier Amour
6 /10

Au XVIIIème siècle, Casanova, connu pour son goût du plaisir et du jeu, arrive à Londres après avoir dû s’exiler. Dans cette ville dont il ignore tout, il rencontre à plusieurs reprises une jeune courtisane, la Charpillon, qui l’attire au point d’en oublier les autres femmes. Casanova est prêt à tout pour arriver à ses fins mais La Charpillon se dérobe toujours sous les prétextes les plus divers. Elle lui lance un défi, elle veut qu’il l’aime autant qu’il la désire.

Giacomo Casanova, fameux séducteur vénitien, a été source d'inspiration de bien nombre d'adaptations cinématographiques autour de sa vie et de ses nombreuses conquêtes. "Dernier Amour", la nouvelle réalisation du cinéaste Benoît Jacquot ("Les Adieux à la reine"...), s'intéresse au grand amour de Casanova après avoir vécu de nombreuses relations et une vie trépidante pendant sa jeunesse. On s'intéresse donc ici non pas au grand séducteur mais plutôt à un homme fragilisé par une femme qui ne veut pas se donner à lui. Un aspect différent de Casanova qu'on ne soupçonnait pas...

Selon certaines sources, les scénaristes (dont Benoît Jacquot en personne) ont pris quelques libertés sur les faits historiques mais, personnellement, je n'en tiendrai pas rigueur. En revanche, il faut dire que le rythme de l'intrigue est assez lent, les dialogues sont plats et la mise en scène manque souvent d'inspiration. C'est bien dommage car même si certaines scènes sont réussies, le casting dans l'ensemble convaincant et tout ce qui concerne le respect de la période historique (décors, accessoires, costumes...) est soigneusement travaillé, au final, "Dernier Amour" est une réelle déception où la lassitude nous guette parfois.

Devant la caméra, Vincent Lindon ("L'Apparition"...), qui pourtant excelle par son talent, peine à convaincre dans le rôle du grand Casanova. Nous avons aussi Stacy Martin ("Le Redoutable"...) charmante et gracieuse dans le rôle de Marianne de Charpillon, Valeria Golino ("Hot Shots !"...) et Julia Roy ("Eva"...).

Bref, "Dernier Amour" n'est certainement pas le meilleur film du cinéaste Benoît Jacquot mais pour tous les curieux qui souhaitent découvrir une nouvelle histoire inspirée du célèbre Giacomo Casanova, ce long métrage parviendra sans souci à vous divertir.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire