Critique film
Publié le 10/12/2019 à 11h06 par Grégory
Le 7ème Voyage de Sinbad
8 /10

L'incroyable épopée du légendaire Sinbad le Marin. Pour délivrer une princesse du maléfice que lui a jeté un diabolique magicien (la malheureuse est devenue lilliputienne), Sinbad devra affronter mille périls, combattre le terrible cyclope, terrasser un dragon, une armée de squelettes et bien d'autres créatures infernales...

Co-écrit et co-produit par le maître des effets spéciaux Ray Harryhausen (il a confectionné aussi les trucages), "Le 7ème Voyage de Sinbad" est un film américain réalisé en 1958 par Nathan Juran ("Jack, le tueur de géants"...) mettant en vedette Kerwin Mathews ("Banco à Bangkok pour OSS 117"...) et Kathryn Grant ("Autopsie d'un meurtre"...) dans les rôles respectifs de Sinbad et la princesse Parisa. Avec un air d'un conte des Mille et une Nuits, nous partons à l'aventure aux côtés de Sinbad, le marin, et son équipage, à la recherche d'un remède pour la princesse Parisa, victime d'un mystérieux sortilège qui l'a rendu minuscule...

C'est un véritable plaisir de voir et revoir ses films fantastiques des années 50 teintés de magie, d'aventures, de monstres animés image par image, de héro valeureux, de princesses à sauver et de forces maléfiques à combattre. Tout est réuni ici pour divertir aussi bien les petits comme les grands. L'histoire est prenante, les personnages sont attachants, les décors sont somptueux et les effets spéciaux de Ray Harryhausen ont toujours le charme des trucages d'antan...

Le casting est aussi à la hauteur de nos espérances avec en particulier le duo Kerwin Mathews/Kathryn Grant qui forme un couple convaincant à l'écran mais aussi Torin Thatcher ("Les Grandes espérances"...) excellent dans le rôle du méchant sorcier ou encore le jeune Richard Eyer ("Sur la piste des Comanches"...) dans celui du Génie Baronni.

Bref, "Le 7ème Voyage de Sinbad" est un conte fantastique réussi et plein de magie qui donne l'occasion de revoir, avec une certaine nostalgie, les effets spéciaux du maître Ray Harryhausen.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  RECOMMANDATIONS :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire