Ciné-média - Films
ACTUALITÉS CINÉMA ET CRITIQUES DE FILMS
En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. Un Peuple et son roi croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au c½ur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République… Pierre Schoeller débute comme scénariste pour le cinéma et la télévision. Il se lance dans la réalisation de son premier film en 2008 avec Versailles. S'en suit en 2011 L'Exercice de l'Etat, salué par la critique, qui reçoit de nombreuses récompenses. Il signe également un téléfilm en 2013, Les Anonymes. En 2018, il revient au cinéma avec Un Peuple et son roi, centré sur la Révolution française. Nombreux ont ...
Critique film
Publié le Vendredi 12 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1848. Entraîneur de pur-sang, l’aristocrate Blaskovich est tué par son ancien ami, l’officier Von Oettingen, venu l’arrêter pour trahison. Devenu orphelin, son fils Ernö est chassé du château confisqué par le traitre pour sa fille Klara. Des années plus tard, Ernö mène une vie aventureuse entre les champs de courses et les conquêtes féminines. Mais le sentiment de vengeance ne l’a pas quitté. Sa revanche va prendre les traits d’un cheval réputé indomptable : Kincsem.  Après une brève introduction nous plaçant l'intrigue dans son contexte historique (la révolution hongroise de 1848), le film de Gabor Herendi fait un bon dans le temps pour mieux s'intéresser à la génération affectée par ces évènements, mais aussi au cheval de c...
Critique film
Publié le Vendredi 12 octobre 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Les deux soeurs de Suzanne Simonin ont été richement dotées. Leur père n'ayant pas les moyens d'en faire autant pour Suzanne, celle-ci devra entrer au couvent. La jeune femme refuse de prononcer ses voeux : elle est placée malgré tout au couvent de Longchamp, que dirige Mme de Moni... Ce film réalisé en 1966 par Jacques Rivette reste assez fidèle à l'oeuvre d'origine écrite par Denis Diderot en 1780. Malgré son interdiction de distribution et d'exportation datant de mars 1966, le film sortira finalement en juillet 1967 dans cinq salles parisiennes. Le film, en lui même, est assez simple dans son déroulement mais dispose d'une mise en scène épurée qui appui bien le propos de l'auteur des lumières sur les ravages de l'enfermement par l'ordre monastique....
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Gabrielle, Elsa et Mao sont frères et s½urs, mais ne se côtoient pas. Surtout pas. La première est « statue » pour touristes, au grand dam de son fils ado. Elsa, elle, est en colère contre la terre entière et désespère de tomber enceinte. Et Mao, game designer de génie chroniquement dépressif, noie sa mélancolie dans l’alcool et la psychanalyse. Quant à leurs parents, Pierre et Claudine, séparés de longue date, ils n’ont jamais rien fait pour resserrer les liens de la famille. Pourtant, au moment de l’enterrement du grand-père, ils vont devoir se réunir, et répondre, ensemble, à la question qui fâche : « Que faire de Mamie ? » Cécilia Rouaud est la fille du documentariste Christian Rouaud et son frère, Fabrice Rouaud, travaille régulière...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Voyez comme ils dansent… Julien sent comme une présence hostile derrière lui en permanence. Alex, son fils apprend qu’Eva, lycéenne de 17 ans a oublié de le prévenir qu’il allait être père. La mère d’Eva, Véro, dans une sale passe depuis sa naissance pense qu’elle va être obligée d’arracher le sac des vieilles pour nourrir le futur enfant. Elizabeth, dont le mari Bertrand s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition. Lucie exaspérée par les délires paranos de Julien, son mari, est au bord du burn out conjugal. Serena, la maîtresse de Julien sent qu’il lui ment. Julien ne sent pas que Serena lui ment aussi. Loïc, fils aîné de Véro, seul élément stable de la bande ne l’est pas tant que ça. S...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Martin, coach de l’équipe française de basketteurs déficients mentaux, est au pied du mur. En pleine préparation des Jeux Paralympiques, ses meilleurs joueurs viennent de le laisser tomber. Refusant de perdre la subvention qui est vitale pour sa fédération, il décide de tricher pour participer coûte que coûte à la compétition. Il complète son effectif par des joueurs valides, dont Stan et Pippo, deux trentenaires dés½uvrés. Même Julia, la psychologue de la fédération, ne s’aperçoit pas de la supercherie. En s’envolant pour Sydney, Martin est loin d’imaginer le mélange explosif qu’il vient de créer.  Vianney Lebasque étudie le montage à l'ESRA Paris. Après cette formation, il tourne et monte ses courts-métrages dans les années...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une équipe de Navy Seals, en mission dans l'Europe en guerre, découvre au fin fond d'un lac un trésor d'une valeur inéstimable. Ils entreprennent de ramener l'or à la surface afin de le restituer aux habitants démunis. Mais, repérés par l'ennemi, ils ne disposeront que de quelques heures pour mener à bien leur opération.  Steven Quale est réalisateur américain qui a signé un court métrage, et coréalisé avec James Cameron le documentaire "Aliens of the Deep". Il a également travaillé en tant que deuxième réalisateur sur "Titanic" et "Avatar", et a même fait partie de l'équipe des effets visuels sur ce dernier. Il signe son premier long en 2011 avec "Destination Finale 5". En 2018, il revient avec le film d'action" Braqueurs d'Élite". Autant le dire tou...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le temps a passé. Jean-Christophe, le petit garçon qui adorait arpenter la Forêt des Rêves bleus en compagnie de ses adorables et intrépides animaux en peluche, est désormais adulte. Mais avec l'âge, il est devenu sérieux et a perdu toute son imagination. Pour lui rappeler l’enfant attachant et enjoué qu'il n’a jamais cessé d’être, ses célèbres amis vont prendre tous les risques, y compris celui de s'aventurer dans notre monde bien réel…  Marc Forster est diplômé d'école de cinéma et dès 1993 il réalise deux documentaires pour des chaînes de télévision. En 1996, il écrit et réalise son premier long-métrage, Loungers, lauréat du Prix du Public au Festival de Slamdance. Mais c'est en 2001 avec le drame A l'ombre de la haine qu'il se ...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un officier d’élite du renseignement américain tente d’exfiltrer un policier qui détient des informations compromettantes. Ils vont être traqués par une armée d’assassins tout au long des 22 miles les séparant de l’avion qui leur permettra de quitter le pays.  Peter Berg est un touche-à-tout en étant à la fois acteur, réalisateur, scénariste, producteur. Ayant très tôt la possibilité de travailler à la fois au cinéma et à la télévision, il multiplie les petits rôles. Aussi à l'aise devant que derrière la caméra, il écrit et réalise en 1994 plusieurs épisodes de la série Chicago Hope avant de mettre en scène son premier long métrage, la comédie noire Very bad things. En 2004, Peter Berg signe le premier grand succès de sa carrière :...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Eli, jeune adolescent de Detroit, erre dans une usine désaffectée où il découvre par hasard une arme surpuissante, d’origine inconnue, qu’il ramène chez lui. Mais passé l’amusement, Eli réalise qu’on ne soustrait pas impunément une arme aussi redoutable : il se retrouve recherché par des criminels, par le FBI, et par ceux qui semblent être les propriétaires légitimes de l’arme futuriste. Accompagné de son grand frère et d’une jeune danseuse, Eli n’a d’autres choix que de fuir, emportant avec lui un seul bagage : cette mystérieuse arme…  Les frères Josh et Jonathan Baker se font remarqués avec leur court-métrage Bag Man sorti en 2014. Il est d'ailleurs projeté lors du Festival international du film de T...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu'avec les singes. Pas étonnant qu'il se soit pris d'affection pour George, adorable gorille d'une intelligence hors du commun, dont il s'occupe depuis sa naissance. Mais suite à une expérience génétique catastrophique, George se métamorphose en monstre incontrôlable. Et il n'est pas le seul puisque d'autres animaux se transforment en prédateurs enragés aux quatre coins du pays, détruisant tout sur leur passage. Okoye décide alors de travailler d'arrache-pied avec une généticienne pour mettre au point un antidote. Pourront-ils à temps empêcher la planète d'être ravagée ?  Brad Peyton est diplômé du Canadian Film Centre et se fait remarqué avec son court-métrage Ev...
Critique film
Publié le Vendredi 05 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Dans un terminal de gare comme coupé du monde où des assassins viennent chercher le contrat de leur prochaine mission débarque une femme fatale passée maître dans l’art du déguisement. Tueuse à gage, serveuse ou strip-teaseuse, la blonde létale use de tous les artifices pour se débarrasser de cette fourmilière du crime. Tout premier long métrage du cinéaste Vaughn Stein (auparavant assistant réalisateur pour des films tels que "World War Z", "Grimsby - Agent trop spécial" ou encore "La Belle et la Bête"), "Terminal" est un thriller soigné et esthétiquement complexe qui met en vedette la ravissante Margot Robbie que l'on a pu voir dans"Tarzan" dans le rôle de Jane et "Suicide Squad" dans celui d'Harley Quinn. Disposant d'un étalonnage des plus tr...
Critique film
Publié le Mardi 02 octobre 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le jour du mariage, Liam quitte son amour de jeunesse, Josie... Huit ans plus tard, il est devenu une star de la chanson. Quand il apprend qu'un ami d'enfance a eu un accident mortel, il quitte sa tournée et revient dans sa petite ville natale pour assister aux funérailles. Il revoit alors Josie pour la première fois depuis leur séparation. Liam découvre avec surprise qu'elle est maintenant mère d'une adorable jeune fille de 7 ans Toute première réalisation de Bethany Ashton Wolf (qui signe également le scénario), "Forever my Girl" est un film romantique assez classique dans l'ensemble mais qui reste suffisamment bien écrit pour attiser notre curiosité jusqu'au générique de fin. Produit en outre par Mickey Liddell ("Le Territoire des Loups"...) et Jennife...
Critique film
Publié le Mardi 02 octobre 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
A la mort du Comte, la Comtesse de Montarbie d’Haust doit transmettre le titre de noblesse et le domaine à un homme de la famille, comme le veut la tradition aristocratique. Elle ne peut cependant se résoudre à transmettre le domaine à Gonzague, un neveu arrogant et cupide, plutôt qu’à sa fille. Quand Abdel, un jeune de cité débrouillard et astucieux, trouve refuge dans leur château, sa rencontre avec la Comtesse va faire des étincelles ! Issus de deux mondes que tout oppose, ils pourraient bien s’aider mutuellement…  Isabelle Doval démarre comme actrice en faisant plusieurs apparitions dans des comédies françaises tout en restant assez discrète. Privilégiant la réalisation, elle signe dès 1996 ses premiers courts-métrages avant de...
Critique film
Publié le Lundi 01 octobre 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Stéphanie cherche à découvrir la vérité sur la soudaine disparition de sa meilleure amie Emily. A l'occasion de sa sortie ce mercredi, Ciné-Média vous donne trois bonnes raisons d'aller vous frotter au thriller "L'Ombre d'Emily" réalisé par Paul Feig avec Anna Kendrick et Blake Lively. 1. Un thriller à l'humour noir Maître de la comédie US (on lui doit "Mes Meilleures amies", "Spy" ou encore le récent "Ghostbusters") Paul Feig change de registre en s'essayant à l'humour noir. Adapté du roman "Disparue" écrit par Darcey Bell, "L'Ombre d'Emily" regorge de répliques bien tournées sur la mort, le sexe, les enfants, la famille, le féministe, etc. Le film rit de tout sans jamais sombrer dans le glauque. Et c'est là qu'on reconnait le talent de Feig pour met...
Critique film
Publié le Mardi 25 septembre 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire