Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Max Renn, le patron d'une petite chaîne érotique sur le câble, capte avec l'aide d'un employé, un mystérieux programme-pirate dénommé Vidéodrome. Confronté à des images et une violence jamais vues à la télévision, Max est partagé entre fascination et répulsion. Il ne sait bientôt plus différencier le rêve du réel... C'est en 1983 que le cinéaste canadien David Cronenberg (déjà repéré par les fans pour son œuvre atypique prénommée "Scanners" en 1981) réalise le long métrage "Videodrome" qui s'apparente clairement à une satire graveleuse de la télévision avec notamment la présence de plus en plus malsaine de la violence, du gore et du sexe... Avec un propos confus qui peut en perdre plus d'un, "Videodrome" est avant tout un grand classique dans la filmograp...
Critique film
Publié le Vendredi 28 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une association de banquiers et notables d’une petite ville de l’Ouest se font régulièrement piller par des bandits sans scrupules. Ils font appel à un pistolero pour s’en débarrasser : l’élégant Silver, joueur de poker et coureur de femmes. Nouveau venu dans le milieu florissant du western spaghetti des années 60-70, "Calibre 32" est un film italien réalisé en 1967 par le cinéaste Alfonso Brescia ("Le Gladiateur magnifique", "Les Contrebandiers de Santa Lucia"...) qui met en vedette l'acteur allemand et inconditionnel du genre Peter Lee Lawrence. Il incarne un certain Silver embauché pour se débarrasser de bandits sans scrupule qui ne cesse de piller les banquiers et notables d'une petite ville de l'Ouest. Même si le scénario n'a rien d'extraordinaire...
Critique film
Publié le Lundi 24 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Andrew Shepherd est un président des Etats-Unis jeune, dynamique, populaire. Veuf, il élève seul sa fille. Candidat à un second mandat, il veut faire voter une loi sur la diminution de la pollution due aux carburants. Lorsqu'il tombe amoureux d'une avocat. Rob Reiner, réalisateur connu pour avoir mis en scène les longs métrages "Stand by Me" en 1985, "Princess Bride" en 1987 et "Quand Harry rencontre Sally" en 1989, nous propose en 1995 une comédie romantique prénommée "Le Président et Miss Wade" qui met en vedette le duo Michael Douglas et Annette Bening dans les rôles du Président des États-Unis pour l'un et d'une avocate pour l'autre qui tombent amoureux. Même si le scénario est un peu simpliste et les personnages caricaturaux, on savoure tout de même ...
Critique film
Publié le Vendredi 21 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
A la fin de la guerre de Sécession, les soldats sudistes doivent rentrer chez eux, tentant de survivre dans les décombres fumants. Michael Random, dit California, se lie d’amitié avec le jeune William Preston, faisant un bout de chemin avec lui. Des chasseurs de primes nordistes tuent William. California va ramener sa médaille à la famille Preston et le venger. Western spaghetti réalisé en 1977 par Michele Lupo, à qui l'on doit des longs métrages comme "L'Homme aux nerfs d'acier" en 1973 et "Mon nom est bulldozer" en 1978 avec Bud Spencer, "California" (ou "Adios California") est un film italien qui s'inscrit très exactement dans le registre de la série B du western des années 70 avec les ingrédients plus ou moins classiques que l'on a l'habitude de voir ...
Critique film
Publié le Vendredi 14 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Jake Malloy, un agent du FBI, n'est plus que l'ombre de lui-même. Alors qu'il s'apprêtait à épouser sa compagne Mary, celle-ci a trouvé la mort, victime d'un tueur de flics. Le policier sombre dans l'alcoolisme et veut mettre fin à ses souffrances en se suicidant. Son collègue Hendricks l'envoie alors dans un centre de désintoxication, appelé D-Tox, afin qu'il reprenne goût à la vie. Ce centre, situé au coeur des régions montagneuses du Wyoming, est uniquement occupé par des policiers en dépression. Mais tandis qu'un terrible blizzard s'abat sur la région, un patient est assassiné, bientôt suivi d'un second... Habitué à interpréter des personnages forts aussi bien mentalement que physiquement, l'acteur Sylvester Stallone ("Rambo : Last Blood"...) joue ici...
Critique film
Publié le Vendredi 07 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La famille Newton est de plus en plus agacée par l'indiscipline de Beethoven. Lors d'une promenade le chien s'échappe et se retrouve confondu avec Michelangelo, un chien parfaitement dressé. Pendant ce temps Beethoven fait des ravages... Après un premier volet sympathique et attachant, un second redondant dans son fond mais tout de même efficace et un troisième opus très décevant, nous revoilà avec un quatrième volet pour les aventures de Beethoven. Est-ce l'épisode de trop ? Oh que oui !... Voire même, le troisième était déjà de trop sans le casting des deux premiers films.. Il est clair que les gags commencent sérieusement à sentir le réchauffé voire le brûlé... L'intrigue manque cruellement d'originalité, on ressort les situations cocasses vues et r...
Critique film
Publié le Mercredi 05 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La famille Newton s'apprête à traverser le pays en camping-car, pour se rendre à une réunion de famille. Pour Richard, le père, c'est l'occasion de passer des vacances de rêve. Mais le reste de la famille n'est pas très enthousiaste... Arrive alors un nouveau passager. De tout son poids et avec toute sa tendresse, Beethoven arrive en force et laisse place aux catastrophes jusqu'à ce qu'il gagne sa place dans le cœur de sa nouvelle famille en faisant fuir des voleurs... Après deux premiers opus amusants et drôles, la saga "Beethoven" s'entache de plusieurs suites bas de gammes directement liés au marché du DVD. Ainsi, finit la famille avec les acteurs originaux, nous voici avec un nouveau casting beaucoup moins convaincants où l'alchimie qui se dégageait a...
Critique film
Publié le Mercredi 05 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Beethoven, le bon gros Saint-Bernard, tombe amoureux de la belle Missy. Un an après le succès de "Beethoven" au box office, le saint-bernard préféré de tous est de retour avec "Beethoven 2", une suite directe au premier film que l'on doit cette fois-ci à Rod Daniel connu pour avoir signé en 1985 le long métrage "Teen Wolf" avec Michael J. Fox. Nous retrouvons ainsi pour le plaisir des fans du premier opus la famille Newton et son chien Beethoven pour de nouvelles aventures trépidantes. Dans ce nouvel épisode, rien de bien original si ce n'est une farandole de gags, d'émotions et de personnages attachants mais aussi détestables comme la jeune femme qui souhaite récupérer sa chienne et ses chiots pour les revendre... Les fans de Disney auront sûrement re...
Critique film
Publié le Mercredi 05 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Pour combler le petit "vide" dans leur vie, les Newton adoptent un petit chien. Beethoven, c'est son nom, a vite fait de devenir un gros saint-bernard : 80 kg d'amour, de courage et de bave... Comédie culte américaine des années 90, "Beethoven" est un long métrage du réalisateur Brian Levant ("La Course au jouet"...) qui raconte le quotidien d'une petite famille qui va être bouleverser après avoir adopté un chiot qui va vite devenir un adorable mais imposant saint-bernard. Son entrée dans la famille ne sera pas de tout repos surtout pour le père qui devra nettoyer toutes les bêtises que son chien, nommé Beethoven, ne manquera pas de déclencher au fur et à mesure qu'il grandira. Malgré un scénario un peu classique dans l'ensemble, l'intrigue se laisse s...
Critique film
Publié le Mercredi 05 janvier 2022
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1609, Pays basque. Six jeunes femmes sont arrêtées et accusées d’avoir participé à une cérémonie diabolique, le Sabbat. Quoi qu’elles disent, quoi qu’elles fassent, elles seront considérées comme des sorcières. Il ne leur reste plus qu’à le devenir... Co-écrit et réalisé par le cinéaste franco-argentin Pablo Agüero ("Eva ne dort pas"...), "Les Sorcières d'Akelarre" est un long métrage poignant, envoutant et intense sur la chasse aux sorcières dans les années 1600 au Pays Basque. Le film a d'ailleurs reçu pas moins de 5 goyas en mars dernier par l'Academia de las artes y las ciencias cinematográficas de España qui récompense les meilleures productions du cinéma espagnol. Nous sommes ainsi...
Critique film
Publié le Mardi 28 décembre 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Nora, la cinquantaine, femme de ménage, veille sur sa famille dans une cité des quartiers nord de Marseille. Un soir de mauvaise inspiration, son fils aîné Ellyes s’est fourvoyé dans le braquage d’une station-service. Incarcéré depuis plusieurs mois, il attend son procès avec espoir et inquiétude. Nora met tout en œuvre et est prête à tout pour sortir son fils d’affaire. Hafsia Herzi, jeune réalisatrice de 34 ans, revient derrière la caméra pour nous offrir un drame touchant et profondément humain avec "Bonne Mère", le quotidien épuisant d'une mère qui veille comme elle le peut sur sa famille dans les quartiers pauvres de Marseille... Ainsi, après "Tu mérites un amour" en 2019, Hafsia Herzi...
Critique film
Publié le Mardi 21 décembre 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une terrible pandémie frappe soudainement le monde entier et Aidan se barricade dans son appartement pour se protéger des zombies qui ont envahi son immeuble. Lorsqu'il aperçoit en face une voisine, bloquée elle aussi, il décide de la rejoindre pour trouver ensemble un moyen de s'en sortir... Remake (ou pas selon certaines sources...) américain du long métrage sud-coréen "#Alive" qui a cartonné dans son pays d'origine, "Final Days" (ou "Alone" pour le titre original) a la particularité d'avoir été aussi écrit par le même scénariste à l'origine du premier film soit Matt Naylor. Concernant la mise en scène, nous la devons au cinéaste Johnny Martin qui a touché un peu à tout que ce soit devant la caméra en tant qu'acteur ("The Iceman"...) ou bien derrière la...
Critique film
Publié le Lundi 13 décembre 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Leland Gaunt, vieux monsieur apparemment inoffensif, vient d’ouvrir une boutique à Castle Rock. Un endroit incroyable où chacun peut trouver, pour un prix dérisoire, ce dont il a toujours rêvé. Mais les intentions de Leland Gaunt ne sont pas aussi bienveillantes qu’il l’affirme et bientôt la petite ville va sombrer dans le chaos. Adapté du roman "Bazaar" écrit par Stephen King et publié en 1991, "Le Bazaar de l'Épouvante" est un long métrage d'épouvante américain dont la mise en scène a été confiée à Fraser Clarke Heston ("Treasure Island", "Alaska"...) et le scénario à W.D. Richter connu pour avoir notamment écrit les scénarios de "L'Invasion des profanateurs" en 1978, "Dracula" en 1979 ou encore "Furtif" en 2005. Je ne vais pas m'attarder sur une com...
Critique film
Publié le Mercredi 08 décembre 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Les étudiants d'une université américaine lancent sur les réseaux sociaux un jeu cruel mettant en cause certains d'entre eux. À la suite de la mort d'un des meilleurs athlètes du campus, les meurtres sanglants s'enchaînent. Un mystérieux point d'exclamation semble être la signature du tueur... Après plusieurs courts métrages et le film "The Labyrinth" en 2017 avec notamment Josh Peck et Jason Ritter, le cinéaste américain John Berardo met en scène son nouveau long métrage avec "Initiation", un "slasher movie" dans la plus pure tradition du genre qui met en vedette Isabella Gomez ("Au fil des jours"...) dans le rôle de Kylie. Avec pas moins de 3 scénaristes dont le cinéaste en personne et l'actrice Lindsay LaVanchy (la série "Scream"...) qui joue égalem...
Critique film
Publié le Jeudi 02 décembre 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un matin d'Halloween, alors qu'il s'apprêtait à regarder la télévision après avoir pris soin de dévaliser le frigo, Anton découvre ses parents sauvagement assassinés. Il court chercher ses amis Mick et Pnub. Ensemble, ils vont tenter de faire face à la situation. Mais ils découvrent, terrifiés, qu'Anton pourrait bien être, contre sa volonté et sans même en avoir conscience, l'auteur de la vague de meurtres atroces qui frappe les environs. En effet, sa main droite a des comportements pour le moins étranges et n'obéit plus à son propriétaire. Petite production américaine de la fin des années 90, "La Main qui Tue" est une comédie horrifique réalisée en 1998 par Rodman Flender (la série "Scream"...) et écrit par Terri Hughes ("Les 100"...). Même si le film a ...
Critique film
Publié le Mardi 30 novembre 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire