Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper. Attendu depuis de nombreuses années par les puritains de la saga "Alien", ce "Alien : Covenant" signe le grand retour du célèbre xénomorphe signé par Ridley Scott himself déjà responsable de la réalisation du premier volet. Après un "Prometheus" sympathique mais assez décevant pour les fans du monstre sans compter sur les "Alien Vs Predator" et "Aliens vs. Predator : Requiem" divertissants mais sans plus, "Alien : Covenant" signe comme ...
Critique film
Publié le Mercredi 24 mai 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Deux ans après un "burn-out", Duval est toujours au chômage. Contacté par un homme d'affaire énigmatique, il se voit proposer un travail simple et bien rémunéré : retranscrire des écoutes téléphoniques. Aux abois financièrement, Duval accepte sans s'interroger sur la finalité de l'organisation qui l'emploie. Précipité au coeur d'un complot politique, il doit affronter la mécanique brutale du monde souterrain des services secrets. Pour son premier long métrage, le réalisateur Thomas Kruithof signe un coup de maître avec "La Mécanique de l'Ombre", un thriller d'espionnage haletant et oppressant brillamment écrit et mis en scène avec un casting de premier choix. L'histoire est captivante de bout en bout, nous nous posons sans cesse des questions sur ce qui s...
Critique film
Publié le Mercredi 24 mai 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Rien ne résiste aux entreprises de séduction de la Marquise de Merteuil et du Vicomte de Valmont. Unis par leurs complots et leurs secrets, ils règnent sur les salons et les boudoirs de cette aristocratie qui ignore que sa fin approche. Mais ces virtuoses de l'intrigue amoureuse finiront par s'affronter...  Après en avoir vu l'adaptation par Christopher Hampton dans un théâtre de Londres, Milo¨ Forman décide de mettre en scène pour le cinéma, les aventures du vicomte de Valmont. Souhaitant garder sa liberté artistique, il choisit de ne pas acheter les droits de la pièce (qui seront finalement acquis par la société de Stephen Frears) et se lance dans un travail d'adaptation avec Jean-Claude Carrière sous la houlette du producteur français Claude Berri. ...
Critique film
Publié le Mardi 23 mai 2017
Rédigé par : Fred
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une jeune étudiante pudique. Un milliardaire sexy. Un pacte diabolique. A l'occasion de la sortie du deuxième volet de 50 nuances de Grey, ne manquez pas la parodie de Marlon Wayans ! Michael Tiddes, à qui l'on doit la comédie parodique "Ghost Bastards", revient avec son acolyte Marlon Wayans ("Ghost Bastards","Scary Movie") pour une nouvelle caricature filmique. Cette fois-ci, ils nous ont concocté un cocktail euphorique, brut et ardent, en parodiant l'un des plus gros succès de l'année 2015, le sulfureux "Cinquante nuances de Grey". Comme, il s'en veut une habitude pour ce genre de films, les scènes sont quasiment reproduites à l'identique, mais en allant chercher ce petit plus qui vous fera rire, ce petit délire malsain, éc½urant, ridicule et déb...
Critique film
Publié le Mardi 23 mai 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
L'adolescent John Cleaver est obsédé par les monstres et les tueurs en série, il sent au plus profond de lui qu'il pourrait succomber à ses pensées meurtrières du jour au lendemain. Assister sa mère April lors d'autopsies au salon funéraire familial semble le garder calme pour l'instant, tout comme son amitié avec son voisin âgé, M. Crowley. Cependant, lorsqu'une série de meurtres violents secoue la petite ville où John habite, ses pulsions se ravivent. Un vrai monstre a débarqué dans les environs, et bien que la poursuite de celui-ci puisse être sa fin, John n'a pas d'autre choix. Après tout, qui de mieux placé pour comprendre un tueur en série qu'un adolescent secrètement sociopathe ? "I am not a serial killer", est l'adaptation d'un roman de Dan Wells,...
Critique film
Publié le Mardi 23 mai 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Kolima et Gagarin, deux jeunes garçons, grandissent ensemble dans une communauté mafieuse ultra-violente. Le patriarche les initie aux m½urs criminelles à l'ancienne et à ses codes d'honneur. A 20 ans, les deux amis vont devenir peu à peu les pires ennemis, pris au piège par des choix de vie radicalement opposés. Si l'Amérique nous à été contée par le grand Sergio Leone, à travers le destin de gamins new-yorkais qui basculent dans la criminalité. Ici, c'est autre cinéaste italien de talent, qui nous conte la destinée d'une bande de gosses de Sibérie, dont l'avenir sombre, semble également se dessiner. C'est Gabriele Slavatores ("Nirvana", "L'été où j'ai grandi", "Le Garçon Invisible"), qui réalise ce film sorti en Direct-to-Video. Il adapte les mémoir...
Critique film
Publié le Mardi 23 mai 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ils ne se connaissent pas, mais tous ont rendez-vous pour décider du sort d’un de leurs semblables. Avant d’être juges, avocats ou jurés, ils sont d’abord des femmes et des hommes au tournant de leurs existences, avec leurs rêves et leurs secrets, leurs espoirs et leurs limites, tous sous un même soleil, chacun avec sa part d’ombre. Dans une jolie ville de province, le temps d’un festival de jazz, la vie va jongler avec les destins…  Réalisateur incontournable du cinéma français, Claude Lelouch revient avec un film choral au casting impressionnant. Il convie notamment bon nombre de ses copains pour un film où tout le monde prend plaisir à passer derrière la caméra du réalisateur. Mais le spectateur prend-t-il autant pl...
Critique film
Publié le Mardi 23 mai 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l'espace vers une nouvelle planète, deux d'entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l'idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu'ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains... Par le réalisateur de "Imitation Game" et le scénariste de "Doctor Strange" et "Prometheus", "Passengers" est une belle petite surprise qui plaira à coup sûr aux fans de S.F. Soigneusement écrit et mis en scène, le long métrage prend son rythme doucement en se concentrant principalem...
Critique film
Publié le Mardi 23 mai 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Joaquin vit seul dans une grande maison depuis la mort de sa femme et sa fille. Croulant sous les dettes, il décide de louer une chambre à Berta, une jeune strip-teaseuse, et sa fille. Une nuit, dans son sous-sol, il entend un bruit quasiment imperceptible provenant de l’autre côté du mur. A l’aide d’une caméra et d’un microphone discrètement introduits dans la paroi, il découvre que des malfrats sont en train de creuser un tunnel pour cambrioler la banque voisine. Suite à un accident qui a emporté sa femme et sa fille, Joaquin (Leonardo Sbaraglia) se laisse vivre avec une certaine mélancolie dans la grande maison familiale. Se réfugiant dans son travail dans son sous-sol, il a abandonné une partie de la maison. Un soir de pluie, B...
Critique film
Publié le Mercredi 10 mai 2017
Rédigé par : Fred
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l'Espagne du XVe siècle. Alors que Callum découvre qu'il est issu d'une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l'Ordre des Templiers. Est-il nécessaire de présenter le jeu qui est à l'origine de ce film ? En effet, "Assassin's Creed" est au départ un jeu vidéo d'action et d'aventures édité par Ubisoft en novembre 2007 sur Playstation 3 et Xbox 360 qui a récolté un succès retentissant auprès des gamers grâce à son gameplay ouvert avec une grande liberté de mouvement, des combats dynamiques, un ...
Critique film
Publié le Mercredi 10 mai 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
June, ado décalé et rebelle voit son meilleur ami Teddy, mourir d'une overdose lors d'une soirée trop festive. Le jeune adolescent décide alors de s'instaler à New-York, avec son père dealer. C'est là-bas qu'il rencontre la jolie Elisa, enceinte de Teddy, et qu'ils vont découvrir la folie du New York Punk des 80's. Alcool, drogue et conflits, ils vont devoir lutter pour découvrir la vraie valeur de la famille, de l'amitié, et de l'amour... Réaliser et écrit par le couple Shari Springer Berman et Robert Pulcini, à qui l'on doit le film "Journal d'une baby-sitter" avec la charmante Scarlett Johansson, "10 000 Saints", est un magnifique petit film urbain sans prétention adapté du roman "Alphabet City" d'Eleanor Henderson. L'intrigue se déroule dans le New...
Critique film
Publié le Vendredi 05 mai 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La vie d'un village coréen est bouleversée par une série de meurtres, aussi sauvages qu'inexpliqués, qui frappe au hasard la petite communauté rurale. La présence, récente, d'un vieil étranger qui vit en ermite dans les bois attise rumeurs et superstitions. Face à l'incompétence de la police pour trouver l'assassin ou une explication sensée, certains villageois demandent l'aide d'un chaman. Pour Jong-gu aussi, un policier dont la famille est directement menacée, il est de plus en plus évident que ces crimes ont un fondement surnaturel... Si vous n'avez pas encore retenu son nom, il est maintenant temps de le mémoriser : Na Hong-Jin, le cinéaste sud-coréen, à qui l'on doit les excellents thrillers "The Chaser" et "The Murderer", est de retour ! Il débarqu...
Critique film
Publié le Vendredi 05 mai 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Quoi de mieux qu'une bonne vieille bataille de boules de neige pendant les vacances d'hiver ? Luc et Sophie s'imposent comme les généraux de leurs armées respectives. Ce qui au départ s'annonçait comme une bataille bon enfant devient, sous la poigne de fer de Luc, un conflit beaucoup plus sérieux. La joie et la bonne entente reviennent lorsque les enfants décident de détruire le fort plutôt que de s'attaquer les uns les autres. Sorti au cinéma en décembre dernier "La Bataille Géante de Boules de Neige" réalisé par Jean-François Pouliot et François Brisson est un remake du film culte canadien "La Guerre des Turques" datant de 1984. Pour toucher la nouvelle génération, et celles à venir, c’est en animation que nous revient ce classique. Ce choix artis...
Critique film
Publié le Mardi 02 mai 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
En 1979, un jeune soldat travaille dans les montagnes enneigées de la Chine quand une explosion révèle des fossiles étranges cachés au plus profond des cavernes de la montagne. Ce qu'il découvre va changer sa vie et l'histoire humaine à jamais. Venu tout droit de Chine, "Chronicles of the Ghostly Tribe" traduit par "Chroniques du Royaume des Esprits" est un long métrage fantastique réalisé en 2015 par Chuan Lu ("City of Life and Death"...) avec Mark Chao, vu en 2013 dans "Détective Dee II : La légende du dragon des mers", Chen Li ("Tremblement de terre à Tangshan "...) et Yan Tang ("Kung Fu Master"...). Disposant d'un budget assez conséquent, le film propose un large choix de séquences spectaculaires avec une bonne dose d'action et de suspense. Les eff...
Critique film
Publié le Vendredi 28 avril 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un groupe d'explorateurs plus différents les uns que les autres s'aventurent au c½ur d'une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu'ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong…  Revisiter l'histoire du plus célèbre singe au cinéma avait de quoi faire peur. Alors pour éviter de marcher sur les plates bandes de ses prédécesseurs, et pour son premier long-métrage, le réalisateur signe un film pop corn pour le plus grand plaisir des spectateurs. L'histoire est portée dans les années 80, et le moins que l'on puisse dire est que l'immersion eighties est bien pensée. Le spectateur se retrouve embarqué dans une aventure faisant écho à "Apocalypse Now" avec une ambiance rétro, une mise en scène stylisé...
Critique film
Publié le Vendredi 21 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire