Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Francis Watts, "Franny", est riche, beau et célibataire. Alors où est le problème ? Le problème, c'est qu'il a 60 ans et qu'il n'a pas accompli grand-chose. Dans un effort désespéré pour recommencer une nouvelle vie, ce philanthrope drogué aux pilules va s'immiscer dans la vie d'un jeune couple. Andrew Renzi, jeune cinéaste américain de 32 ans, réalise avec "Intrusion", un drame sensible, chargé de douleurs, d'amour et de regrets. Doté d'un joli casting, Richard Gere, que l'on ne présente plus, tenant la tête d'affiche aux côtés de Théo James ("Divergente") et Dakota Fanning, s½ur de Elle Fanning ("Neon Demon"), qui nous avait marqué plus jeune dans les films "La Guerre des Mondes", "Sam je suis Sam" ou encore "Man on Fire". Nous n'avions pas vu Ric...
Critique film
Publié le Jeudi 20 avril 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Harper, jeune étudiant en droit, tient son beau-père pour responsable d’un accident qui a plongé sa mère dans le coma. Un soir, dans un bar, alors qu’il noie son chagrin dans l’alcool, il rencontre un voyou et une stripteaseuse. Ensemble ils élaborent un plan machiavélique pour se débarrasser de lui. Commence une virée vengeresse, qui va contraindre Harper à assumer ses choix... Derrière "Détour" se cache le réalisateur et scénariste Christopher Smith auquel nous lui devons en outre le très bon "Creep" en 2004 et le tout excellent "Triangle" en 2009. Autrement dit, ce film était largement attendu par les fans du cinéaste. Avec "Détour", le réalisateur ne déroge pas à la règle, il nous signe un nouveau coup de maître avec une histoire ron...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
D’abord, une bonne occasion s’est présentée. Puis vint la trahison. Vingt ans plus tard, certaines choses ont changé, d’autres non. Mark Renton revient au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer. Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent. Mais d’autres vieilles connaissances le guettent elles aussi : la tristesse, le deuil, la joie, la vengeance, la haine, l’amitié, le désir, la peur, les regrets, l’héroïne, l’autodestruction, le danger et la mort. Toutes sont là pour l’accueillir, prêtes à entrer dans la danse...  "Trainspotting" premier du nom a su marquer son temps en montrant le quotidien morne et désespéré de junkies livrés à eux-mêmes dans une Angleterre socialement instable. 2...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul. Avec Patients, Fabien Marsaud alias Grand Corps Malade met en scène son premier film qui est une adaptation de son roman autobiographique du même nom racontant son année de rééduca...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.  Pour sa cinquième réalisation, Guillaume Canet nous fait une propositio...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’ha...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.  Depuis quelques temps M. Night Shyamalan ne rencontre plus le succès de ses débuts de cinéaste. Mais avec "The Visit", petit film d'épouvante-horreur au budget limité sorti en 2015, ...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction. Après "Cendrillon" et "Le Livre de la Jungle" et avant "Mulan", Disney adapte en live (prises de vue réelles), son classique sorti il y a 25 ans, "La Belle et la Bête". Et que les fans du dessin animé se rassure, la magie est toujours là ! Dès sa scène d'introduction exp...
Critique film
Publié le Vendredi 14 avril 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1926, New York. Norbert Dragonneau rentre à peine d'un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d'événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour et va le mener face au terrible mage noir qui sème alors la terreur dans la communauté des sorciers, Gellert Grindelwald...  Après avoir réalisé les quatre derniers volets de la saga "Harry Potter", David Yates renoue avec la magie et s'apprête à réaliser les cinq volets de la saga "Les Animaux fantastiques". Après le succès fulgurant d'Harry Potter, il n'est pas chose aisée de surfer à nouveau sur le succès sans éviter les redites et tomber dans le piège de la pâle ...
Critique film
Publié le Jeudi 13 avril 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Représentant de commerce, Sam Cobritz est envoyé faire du porte à porte dans la région désertique du sud de la Californie. Après n’avoir croisé que des maisons vides et des portes closes, Sam doit se rendre à l’évidence, les habitants ont disparu. Sur le chemin du retour, les événements troublants se multiplient : sa voiture a été sabotée, d’inquiétants messages de menace lui parviennent et la police le prend en chasse. Seul, dans l’inconnu, pourra-t-il s’extirper du piège qui semble se refermer sur lui ? Réalisateur français, exilé aux États-Unis, Christophe Deroo se lance pour la première fois dans le long métrage. Extension, sur une heure dix minutes, des idées développées dans son court "Polaris", "Nemesis" ("Sam was here...
Critique film
Publié le Mercredi 12 avril 2017
Rédigé par : Fred
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Frances Lou et Bud Alexander sont à peine diplômés de l'école de détective lorsque leur premier client, le boxeur Tommy Nelson, se présente. Accusé à tort du meurtre de son manager, il s'est échappé de prison. Il demande au duo d'enquêter, et pour gagner du temps, il s'injecte un sérum qui le rend invisible... Les successeurs de Laurel et Hardy (si on veut), Bud Abbott et Lou Costello, rencontrent 3 après "Deux Nigauds Contre Frankenstein", un autre personnage célèbre de la collection Universal Monsters : l'homme invisible. L'intrigue du film est assez élémentaire, les nigauds sont deux détectives très ignares, qui se rapprochent du suspect numéro 1 d'un meurtre. Le prévenu est un boxeur accusé comme il se doit d'un crime qu'il n'a pas commis, et donc ...
Critique film
Publié le Mardi 11 avril 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Frank Raymond, le petit fils du premier homme invisible, est toujours en possession de la formule d'invisibilité. Il ne s'en était jamais servi, la considérant trop dangereuse. Mais après Pearl Harbor, Frank se porte volontaire pour servir les forces alliées... en tant qu'agent secret invisible... Au début des années 40, la guerre, fait rage en Europe, l'Amérique ne semble pas vouloir prendre part au conflit, mais la résistance et le soutien à l'effort de guerre naissent dans les productions hollywoodiennes. C'est ainsi que l'un des héros du cinéma de monstres à succès, entre dans la résistance anti-allemande et se voit faire face à une nouvelle aventure. Une intrigue, certes rudimentaire, mais qui devait certainement s'avérer alléchante lors de sa sortie...
Critique film
Publié le Mardi 11 avril 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après avoir été doublé par ses amis, Robert Griffin s'échappe de l'hôpital psychiatrique où il avait été enfermé en Afrique. De retour en Angleterre, il n'a qu'une idée en tête : se venger. Il rencontre alors un scientifique, qui cherche à tester sa formule d'invisibilité... Si je suis assez fan, aujourd'hui encore des grands classiques du cinéma de monstres, comme "Frankenstein", "La créature du lac noir" et "Dracula", produits par Universal dans les années 30-40. J'ai tout de même un peu plus de mal, avec les séquelles qui ont suivi. Bien sûr, je ne dis pas que c'est mauvais, loin de là, mais on est loin de la classe, de l'esthétisme et de la poésie que peuvent dégager les ½uvres originales. Oui, me direz-vous, quelques alternatives sont de belles réuss...
Critique film
Publié le Mardi 11 avril 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Connaît-on vraiment ses parents ? Anouk, 14 ans, découvre brutalement un autre visage de sa mère, à la faveur de l’incontournable stage d’observation de troisième qu’elle effectue dans la compagnie d’assurances où celle-ci travaille. Une semaine d’immersion dans le monde adulte de l’entreprise, avec ses petits arrangements et ses grandes lâchetés, qui bientôt scelle son jeune destin.  A l'heure où le travail en entreprise est de plus en plus mal vu (suicide, dépression, salaire minable), Marc Fitoussi a décidé de placer l'action de son dernier film dans les locaux d'une compagnie d'assurance. Mais là où le film diffère est par son point de vue. Car c'est par les yeux d'une adolescente que l'on découvre ce monde. Offran...
Critique film
Publié le Lundi 10 avril 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ray, jeune adolescente transgenre, souhaite devenir un homme. Accompagnée de sa mère et de sa grand-mère, Ray va devoir faire accepter à sa famille cette transition afin qu’elle puisse s’épanouir. C’est un chemin semé d’embûches pour cette famille dont le père n’a jamais été fort présent. Ainsi chacun tentera de s’opposer à la réalité, ne l’acceptant pas avant de finalement comprendre qu’il faudra se serrer les coudes pour passer ensemble cette épreuve. Après une présentation au Festival de Toronto en septembre 2015, "About Ray" a enfin le droit à une sortie DVD en France. À l'origine le film devait se concentrer sur deux générations de femmes homosexuelles. Mais suite à une rencontre avec une mère de fam...
Critique film
Publié le Mardi 04 avril 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire