Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Tête brûlée, accro aux sensations fortes, Tony ne vit que pour une seule chose : devenir pilote professionnel de moto superbike. Jusqu'au jour où il découvre que la mère de son fils est liée à la pègre manouche. Seule issue pour la sortir de cet engrenage : mettre ses talents au service des truands. Pilote de circuit le jour, go-faster la nuit, Tony est plongé dans une spirale infernale qui le mène au bord de la rupture…  Yann Gozlan suit des études d'économie mais sa passion du cinéma le pousse à changer de voie. Il tourne des films expérimentaux en vidéo et super8 avant de réaliser quelques courts-métrages. Son court Echo reçoit le Grand Prix du court métrage au festival de Gérardmer en 2006. Suite à cette récompense, une société de production lui...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
A la suite du décès de sa mère, la jeune Lin Hsiao-yang doit s'occuper de son frère et de sa soeur, tout en travaillant comme serveuse et en suivant des cours du soir. Une bande dessinée, dont l'héroïne est "la fille du Nil", lui permet de s'évader de son quotidien. Changement de décor total pour Hou Hsiao Hsien, fini la campagne et les verts pâturages, la mélancolie et l’esthétisme naturel de la banlieue. Avec "La Fille du Nil", le cinéaste, développe une utopie moderne et urbaine bien loin de ses heures de gloire. Loin également de la joie communicative et de la mélancolie de ces films précédents, il décide de nous conter, cette fois-ci, le dysfonctionnement d’une famille à travers une ½uvre désenchantée et anxiogène. Le message est p...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
A Yuan et A Yun ont grandi côté à côte dans un petit village de montagne. Un jour, A Yuan décide de partir à Taipei pour y trouver du travail et suivre les cours du soir. A Yun le rejoint peu de temps après. Ils se familiarisent petit à petit à leur nouvelle vie dans la capitale, tout en revenant de temps en temps dans leur village natal. Leur amitié se mue sensiblement en amour jusqu'à ce qu'A Yuan soit appelé pour effectuer son service militaire... Après les succès des films "Un été chez grand-père", puis "Un temps pour vivre", Un temps pour mourir", Hou Hsiao Hsien, nous propose son troisième film autobiographique . On retrouve dans cette retranscription le style singulier et atypique du cinéaste : une composition de plans larges et de détails, loin ...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Evocation des trois périodes de la vie de Ah-Hsiao, surnommé Ah-Ha par sa grand-mère. En 1957 sa famille s'installe dans une petite ville du sud de Taiwan, après avoir quitté la Chine continentale en 1948. L'histoire commence par l'enfance de Ah-Ha qui est marquée par les souvenirs de ses parents, les jeux pleins d'insouciance, puis son adolescente agitée, les premiers émois amoureux et se termine dans les années soixante, dans la désillusion et le chagrin provoqué par le decès de ses parents...  Il s’agit certainement de l’une des premières ½uvres dans laquelle le style du cinéaste Hou Hsia-Hsien se déploie avec le panache et l’atypisme qui lui est propre. Ce film qui lui permet cet épanouissement, est une chronique autobiographique...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ah-ching, Ah-jung et Kuo-tzu habitent Fengkuei, un paisible village de pêcheurs des îles Penghu. Les trois amis troquent leur ennui en multipliant bagarres et petits larcins. Suite à un règlement de comptes qui a mal tourné, ils partent à Kaohsiung pour commencer une nouvelle vie plus trépidante. Leur rencontre avec la grande ville et ses habitants sera bientôt un test pour leur amitié… Voici le film qui révéla le cinéaste au monde, ou tout du moins, voici son premier grand succès. Il s’agit d’un récit inspiré de sa propre jeunesse, qu’il dépeint comme étant son ½uvre la plus personnelle, il obtint avec elle son premier prix : la récompense "Montgolfière d’Or" au Festival des 3 Continents à Nantes (France) en 1984. "Les Ga...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une institutrice de village déménage en cours d’année et se fait remplacer par son frère, Ta-nien, originaire de Taipei. Celui-ci fait la connaissance de ses nouveaux élèves, notamment le groupe des « trois mousquetaires » composé des espiègles Cheng-kuo, Chin-shui et Wen-chin. Séduit par une de ses collègues, le citadin Ta-nien prend progressivement goût à sa nouvelle vie à la campagne… Troisième film en trois ans de carrière pour Hou Hsiao-Hsien, "Green Green Grass Of Home", est une ½uvre qui nous conte l’enfance avec harmonie et flamboyance. Le comédien Kenny Bee se voit confier une troisième collaboration par et avec le cinéaste, qui le gratifie une fois de plus, de l’un des rôles principaux, ainsi que de l’interprétatio...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Wenwen est une jeune fille de bonne famille promise au fils d’un riche industriel parti faire ses études en France. En attendant son retour, les parents de Wenwen se préparent activement pour les fiançailles. Mais celle-ci commence à douter de la vie toute tracée qui l’attend, et décide de partir quelque temps à la campagne, auprès de sa tante. Elle fait alors la connaissance de Daigang, séduisant géomètre venu faire des mesures dans le village… "Cute Girl", est le premier film du grand cinéaste taiwannais Hou Hsiao-Hsien. Sortie en 1980, il nous est proposé aujourd’hui en vidéo, dans une version restaurée des plus remarquables. Ce premier ouvrage est bien loin du cinéma qui forgera par la suite, la légende du maître du cinéma de...
Critique film
Publié le Vendredi 30 mars 2018
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Grâce à une coopération sans précédent entre États, un réseau de satellites contrôle désormais le climat et protège les populations. Jusqu'à ce que le dispositif se dérègle… S'agit-il d'un complot ou d'une faille dans le système ? S'engage alors une véritable course contre la montre…  Dean Devlin est le fils de l'actrice Pilar Seurat et du producteur, scénariste et acteur Don Devlin. Il apparaît en tant que comédien dans plusieurs films et séries dans les années 80. Au début des années 90, il joue dans Moon 44 de Roland Emmerich, et cette rencontre avec le réalisateur sera décisive pour sa carrière. Il endosse ainsi le poste de scénariste et producteur sur plusieurs blockbusters de Roland Emmerich. Parallèlement à cette collaboration, il ½uvre...
Critique film
Publié le Jeudi 29 mars 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Elle est née pour tuer. Depuis sa plus tendre enfance, Sook-hee a été entraînée pour devenir un assassin sans pitié. Enrôlée par les services secrets après la mort de son mentor, elle devient agent du gouvernement sud-coréen. On lui promet qu'après 10 ans de bons et loyaux services, elle aura droit à une seconde chance. Mais lorsque deux hommes font irruption dans sa vie, de sombres secrets ressurgissent de son passé. Pour Sook-hee, l'heure de la vengeance à sonné... Cinq ans après "Confession of Murder", le réalisateur sud-coréen Byeong-gil Jeong revient plus en forme que jamais avec "The Villainess", un film d'action survitaminé qui respecte les codes du genre tout en le révolutionnant avec une réalisation innovante et quelques plans-séquences hallucina...
Critique film
Publié le Mercredi 28 mars 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Depuis des siècles, des centaines de milliers de chats vagabondent dans les rues d’Istanbul. Sans maîtres, ils vivent entre deux mondes, mi sauvages, mi domestiqués – et apportent joie et raison d’être aux habitants. KEDI raconte l’histoire de sept d’entre eux. Sorti dans les salles en pleine période de fêtes, "Kedi - des chats et des hommes" était la petite boule de douceur de cette fin d'année 2017. Pour sa sortie vidéo retour sur l'un des documentaires les plus beau de l'année passée. A travers les histoires de ces chats déambulant dans Istambul, "Kedi - des chats et des hommes" nous raconte le récit d'une ville et de ses habitants. En nous montrant le lien les unissant à ces chats on ressent le confort qu'ils offrent p...
Critique film
Publié le Mardi 27 mars 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Hong-Kong, 2008. Le jeune idéaliste Lee Xiang et la surdouée Kat Ho font leurs débuts chez Jones & Sunn, une multinationale sur le point d'entrer en bourse. Alors que la banque Lehman Brothers fait faillite aux États-Unis, la tension commence à se faire sentir au sein de l'entreprise. Sans parler de l'audit financier en cours et des liaisons plus ou moins cachées entre collègues qui finissent par peser sur les relations de travail. Lee Xiang et Kat Ho vont petit à petit découvrir le monde extravagant et outrancier de la finance... Fameux producteur et réalisateur hongkongais à l'origine de très nombreuses productions au succès plus ou moins retentissant mais à la qualité indiscutable, Johnnie To nous propose ici avec "Office" un film mêlant habilement les...
Critique film
Publié le Mardi 27 mars 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après avoir remporté les championnats du monde, les Bellas se retrouvent séparées et réalisent qu’il n’existe pas de perspective de travail qui permette de faire de la musique avec sa bouche. Mais lorsqu’on leur offre la chance de se retrouver une nouvelle fois sur scène pour une tournée à l’étranger, ce groupe de nerds se réunit pour une dernière nouvelle aventure musicale.  Trish Sie est une danseuse de salon professionnelle et chorégraphe de renom. Elle a également ouvert une école de danse en Floride. Par la suite, elle réalise différents clips vidéos et des publicités. En 2014, elle se lance dans la réalisation de son premier long-métrage, avec Sexy Dance 5 : All In Vegas, cinquième opus de la série Sexy Dance. En 2017, el...
Critique film
Publié le Mardi 27 mars 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Sandrine, mariée depuis quinze ans, deux enfants, découvre que son mari Jean a une relation extraconjugale. Passé le choc, elle décide de rencontrer sa rivale, Virginie, et lui propose un étrange marché : prendre Jean en garde alternée. Les deux femmes se mettent d'accord et imposent à leur homme ce nouveau mode de vie. Alexandra Leclère fait ses premiers pas dans le monde du cinéma en 2002 avec le court-métrage Bouche à bouche. Suite au succès de ce premier travail, elle décide de l'adapter en long-métrage sous le titre S½urs fâchées. S'en suivent d'autres films toujours dans le genre comique sur fond de conflits familiaux où elle réunit des acteurs connus face caméra. En 2017, elle revient avec une nouvelle comédie, Garde alternée. Comme la plupart ...
Critique film
Publié le Mardi 27 mars 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de c½ur ou à son étroitesse d’esprit. L’aventure extraordinaire d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.  Stephen Chbosky est un écrivain connu pour son roman Le Monde de Charlie a été vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde. En 1995, il s'essaye à la réalisation The Four Corners...
Critique film
Publié le Mardi 27 mars 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXème siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie…  Eric Barbier intègre l'Idhec en 1979, l'occasion pour lui de réaliser une poignée de courts métrages et de faire connaissa...
Critique film
Publié le Mardi 27 mars 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire