Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Une famille s’arrête pour la nuit dans un parc de mobile home isolé qui semble complètement désert. Une jeune femme étrange frappe à leur porte... C’est le début d’une terrible nuit d’horreur : pris pour cible et poursuivis sans relâche par trois tueurs masqués, chacun devra lutter pour sauver sa peau dans un jeu de cache-cache impitoyable. Après le classique mais sympathique "The Strangers" en 2008 mettant en vedette Liv Tyler et Scott Speedman dans le rôle d'un couple en crise qui, après être rentré dans leur maison de vacances perdue en pleine forêt, vont devoir faire face à des étrangers masqués en plein milieu de la nuit. Dans cette suite intitulée "Strangers : Prey at Night", on retrouve le même concept avec néanmoins quelque...
Critique film
Publié le Mardi 21 août 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Alex, 43 ans, est dépanneur automobile dans le garage que dirige d'une main de fer sa mère. Un jour, il dépanne une jeune femme et passe la nuit chez elle, mais au petit matin elle a disparu lui laissant sur les bras trois enfants.  Julien Guetta est un scénariste qui officie dans le milieu du cinéma depuis les années 2010. Il débute par la scénarisation de courts-métrages avant de collaborer sur des longs comme Le Petit Locataire ou plus récemment Joueurs. En 2018, il réalise son premier film avec Roulez Jeunesse. Sur le papier ce film a une histoire somme toute classique et des allures de petite comédie dispensable. Mais le réalisateur brouille habilement les pistes pour le spectateur et l'emmène vers un film inattendu. Au-delà de la simple comédie ...
Critique film
Publié le Lundi 20 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Sur l’île paradisiaque de Kalokairi, Sophie, qui rencontre divers soucis dans l’ouverture de son hôtel, va trouver du réconfort auprès des amies de sa mère Donna qui vont lui conseiller de prendre exemple sur le parcours de cette dernière.  Ol Parker est un scénariste qui a scénarisé quelques films comme Indian Palace et sa suite. Il s'essaye à la réalisation en 2005 avec Imagine me and you. En 2018, il revient au cinéma avec Mamma Mia! Here We Go Again, suite de la comédie musicale Mamma Mia! sortie dix ans plus tôt. On prend les mêmes et on recommence, enfin pas tout à fait. Cette fois-ci cette suite nous invite à découvrir la jeunesse de Donna tout déroulant l'histoire présente de sa fille Sophie. L'aspect kitsch est toujours là pour un...
Critique film
Publié le Lundi 20 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Paul Sanchez, criminel disparu depuis dix ans, a été aperçu à la gare des Arcs sur Argens. A la gendarmerie, on n’y croit pas, sauf peut-être la jeune Marion.  Patricia Mazuy entame des études à HEC avant de les arrêter après seulement un an et part pour les Etats-Unis. Une succession de rencontres la conduit définitivement vers le monde du cinéma. Elle réalise son premier court-métrage avec une ancienne camarade d’HEC et commence à monter quelques films. En 1989, elle signe son premier long, Peau de vaches, salué par l’ensemble de la critique et nominé au César du Meilleur premier film. Par la suite, elle se tourne vers le petit écran signant des épisodes de séries américaines. Elle est de nouveau saluée avec sa troisième réalisation, S...
Critique film
Publié le Lundi 20 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Lara Croft, 21 ans, n'a ni projet, ni ambition : fille d'un explorateur excentrique porté disparu depuis sept ans, cette jeune femme rebelle et indépendante refuse de reprendre l'empire de son père. Convaincue qu'il n'est pas mort, elle met le cap sur la destination où son père a été vu pour la dernière fois : la tombe légendaire d'une île mythique au large du Japon. Mais le voyage se révèle des plus périlleux et il lui faudra affronter d'innombrables ennemis et repousser ses propres limites pour devenir "Tomb Raider"…  Roar Uthaug s'intéresse très tôt au cinéma et intègre donc l’école du cinéma norvégien de Lillehammer. Le cinéaste y réalise un court métrage, Regjeringen Martin, très remarqué en 2003. Il travaille ensuite pour la TV norvégien...
Critique film
Publié le Mardi 14 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après une scène de ménage Jasmin atterrit au Bagdad Café, motel minable entre DisneyLand et Las Vegas. La patronne, Brenda, Noire tapageuse et insatisfaite, règne sur tout un petit monde de routiers et de personnages énigmatiques. Peu à peu, Jasmin se fait apprécier de tous et remet même le café à flot grâce à 'Magic', une boite de magie avec laquelle elle monte des tours assistée de Brenda. Entre les deux femmes va naître une solide amitié. Qui ne se souvient pas de cette fameuse, et même mythique, musique chantée par Jevetta Steele intitulée "Calling You" ? C'est en 1987 qu'on la découvre dans la bande originale du long métrage "Bagdad Café" du cinéaste allemand Percy Adlon. Malgré des acteurs et un réalisateur peu connus (excepté peut être des cinéphil...
Critique film
Publié le Mardi 14 août 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1968. Donald Crowhurst, un homme d'affaires anglais, passionné par la voile, est au bord de la faillite. Pour sauver son entreprise et vivre l'aventure dont il rêve depuis toujours, il décide de participer à la première course à la voile en solitaire pour remporter le grand prix. Soutenu par sa femme et ses enfants, il se lance alors dans cette incroyable odyssée à travers les mers du monde. Mais mal préparé et face à lui même, Crowhurst rencontre très vite de graves difficultés... Le cinéaste James Marsh ("Une Merveilleuse Histoire du Temps"...) réalise en 2018 "Le Jour de mon Retour", un biopic sur l'affaire Donald Crowhurst qui avait bouleversé le monde maritime en 1969. En effet, le film s'inspire d'une histoire vraie, celle d'un homme d'affaires angl...
Critique film
Publié le Lundi 13 août 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La vie de Katja s’effondre lorsque son mari et son fils meurent dans un attentat à la bombe. Après le deuil et l’injustice, viendra le temps de la vengeance. Fatih Akin dans le cinéma en tant qu'acteur tout en cherchant à passer derrière la caméra. En 1995, une maison de production lui offre sa chance et commencent par la réalisation de courts-métrages. En 1998, il réalise son premier long où il s'inspire du style de Martin Scorsese et pour lequel il est récompensé. Mais c'est avec le drame Head-on qu'il acquiert la reconnaissance internationale. Le réalisateur a pour thématiques le déracinement, la famille, les relations amoureuses conflictuelles... Après plusieurs films allemands, il fait sa première incursion dans le cinéma américain en réa...
Critique film
Publié le Lundi 13 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Pour ne pas être séparés, Jack, 20 ans, et ses frères et s½urs plus jeunes, décident de cacher à tout le monde le décès de leur mère qui les élevait seule. Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans la ferme familiale isolée, mais bientôt, d’étranges phénomènes indiqueraient qu’une présence malveillante hante leur unique refuge… Sergio G. Sanchez débute comme scénariste. Il écrit et réalise ses propres courts-métrages. Son premier scénario fut "L'orphelinat" écrit en 1996. Refusé par plusieurs sociétés de production, c'est en le présentant au réalisateur Juan Antonio Bayona, qu'il finit enfin par être adapté en 2008. S'en suit une nouvelle collaboration avec Bayona pour "The Impossible" en 2012. En 2018, il réalise son premier film av...
Critique film
Publié le Vendredi 10 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres… Après avoir développé l'idée pendant des années et abandonné certains projets (dont "Pacific Rim 2"), Guillermo del Toro nous dévoile enfin sa "Forme de l'eau" (Shape of Water en VO). Depuis sa consécration à la Mostra de Venise (septembre 2017) le film est précédé d'un engouement sans précédent pour une ½uvre du réalisateur mexicain. Mais le film est-il à la hauteur de ces éloges ? La réponse est clairement oui ! "La Forme de l'eau" est un conte, mais pas un ...
Critique film
Publié le Vendredi 10 août 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le petit lapin préféré des jeunes lecteurs depuis des générations est désormais le héros d’un film plein d’aventures et d’espièglerie ! L'éternelle lutte de Pierre Lapin avec M. McGregor pour les légumes du potager va atteindre des sommets. Sans parler de leur rivalité pour plaire à cette charmante voisine qui adore les animaux… Bien au-delà du jardin, de nombreuses péripéties les entraîneront de la magnifique région des lacs en Angleterre jusqu’à Londres ! Will Gluck opère dans le monde du cinéma et de la télévision depuis 1985. En 2003, il crée la série Luis malheureusement annulée au bout d'une saison. Parallèlement à son travail d'écriture et de production pour la télévision, il passe derrière la caméra pour la première f...
Critique film
Publié le Vendredi 10 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ancien chef du commando de libération des otages du FBI et vétéran de l'armée américaine, Will Sawyer est désormais responsable de la sécurité des gratte-ciels. Alors qu'il est affecté à Hong Kong, il est accusé d'avoir déclenché un incendie dans la tour la plus haute et réputée la plus sûre du monde … Considéré comme fugitif, Will doit retrouver les criminels, prouver son innocence et surtout sauver sa femme et ses deux enfants prisonniers du bâtiment en flammes … Rawson Marshall Thurber débute comme assistant scénariste sur la série D.C. Il continue à se faire la main dans le milieu du cinéma en écrivant et réalisant plusieurs publicités. En 2003, il saute le pas en réalisant son premier film, la comédie "Même pas mal" ! ("Dodgeball"), gros ...
Critique film
Publié le Jeudi 09 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Pour faire passer le taux de criminalité en-dessous de 1% le reste de l’année, les « Nouveaux Pères Fondateurs » testent une théorie sociale qui permettrait d’évacuer la violence durant une nuit dans une ville isolée. Mais lorsque l’agressivité des tyrans rencontre la rage de communautés marginalisées, le phénomène va s’étendre au-delà des frontières de la ville test jusqu’à atteindre la nation entière.  Gerard McMurray est un réalisateur et producteur de cinéma américain. Il a notamment produit "Fruitvale Station", premier film de Ryan Coogler avec Michael B. Jordan. Il signe sa première réalisation pour Netflix avec "Burning Sands" nommé au Festival de Sundance 2017. En 2018, il signe le préquel de la saga "American Nig...
Critique film
Publié le Jeudi 09 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Sarah Winchester, riche héritière de l'entreprise d'armes Winchester Rifle, construit une maison après la mort tragique de son mari et son fils. Elle croit que sa famille est maudite par les fantômes de tous ceux tués par ses armes et construit donc une maison pendant 38 ans pour y emprisonner les mauvais esprits. Eric Price, un psychiatre au passé trouble, est engagé pour déterminer si Sarah Winchester est folle, ou pas... Derrière le long métrage "La Malédiction Winchester " se trouve les frères Spierig (on leur doit doit en outre le sympathique "Predestination" et le décevant "Jigsaw") à la réalisation ainsi qu'au scénario (en compagnie de Tom Vaughan). Le film s'inspire directement de l’histoire vraie de Sarah Winchester, héritière d'une immense...
Critique film
Publié le Jeudi 09 août 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...  Daniel Roby démarre comme directeur de photographie avant de réaliser son premier film en 2004, "Peau Blanche". Il fut primé au Festival international du film de Toronto. Son second long métrage, "Funkytown", fait une sortie remarquée au Canada en explosant le box-office en 2011. En 2015, il réalise des épisodes de la série té...
Critique film
Publié le Jeudi 09 août 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire