Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Parce qu'elle a l'impression que sa mère défunte cherche à entrer en contact avec elle, la jeune Quinn Brenner se tourne vers Elise, un médium qui possède un véritable don mais refuse de l'utiliser depuis la tragédie qu'elle a vécue autrefois. Lorsque Quinn est attaquée par une entité malveillante, Sean, le père de la jeune fille, supplie Elise de les aider. Secondée par deux parapsychologues, Tucker et Specs, Elise accepte alors de tenter d'entrer en contact avec les morts. Forcée de s'aventurer dans les tréfonds de l'au-delà pour protéger Quinn, Elise va affronter le pire ennemi qu'elle ait jamais rencontré : un démon dévoreur d'âmes... Après deux épisodes d'une efficacité redoutable, le scénariste et acteur Leigh Whannell signe ici un troisième opus au...
Critique film
Publié le Mardi 19 juin 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement. Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits. Cette suite direct du premier volet réalisé par James Wan est aussi réussie que la précédente. On retrouve ainsi la famille Lambert là où on les avait laissé dans le premier film. Ces derniers essayent de reprendre une vie normale mais de nouveaux événements étranges font leurs apparitions et le comportement inquiétant de Josh inquiète sa famille. Aussi brillant que le premier volet, "Insidious : Chapitre 2" nous transporte une nouvelle fois dans un film d'épouvante aux multiples effets scéni...
Critique film
Publié le Mardi 19 juin 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Josh, son épouse et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale, et que les manifestations sont l’oeuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà ... Le premier volet de cette saga épique réalisée en 2010 est une référence dans le domaine du film d'épouvante. Mise en scène par le célèbre et prolifique James Wan ("Saw", "Dead Silence", "Conjuring :...
Critique film
Publié le Mardi 19 juin 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Janvier 1945. Les troupes d'élite du 1er Régiment de parachutistes français participent, aux côtés de soldats américains, à l'un des épisodes les plus meurtriers de ce début d'année : la bataille pour la libération du village de Jebsheim, qui restera dans les mémoires comme le "Stalingrad Alsacien". Le caporal Henaq côté français, et le lieutenant Shaffer, côté américain, font partie des sections chargées de nettoyer de toute présence ennemie les bois bordant le village. Mais, depuis quelques semaines, Henaq n'est plus le même. Sera-t-il à la hauteur de sa mission ? Petite production française datant de 2017, "Winter War" est un long métrage de guerre relatant un événement peu connu : la bataille pour la libération du village de Jebsheim surnommé le "Stal...
Critique film
Publié le Lundi 18 juin 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l'angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.  Emmanuel Finkiel commence sa carrière en tant qu'as...
Critique film
Publié le Lundi 18 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission. À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois. Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste désespéré. En interrogeant c...
Critique film
Publié le Mercredi 13 juin 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Deadpool 2 de David Leitch avec Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin... L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque ! Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.  David Leitch est un acteur, producteur, réalisateur et directeur de cascade américain. D’abord coordinateur et cascadeur, il travaille sur de nombreuses séries avant de faire ses premiers pas au cinéma, quelques années plus tard. Dans les années 2000, il obtient quelques petits rôles dans des f...
Critique film
Publié le Mardi 12 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, se retrouve pris au piège des folles illusions d’un vieux cordonnier espagnol convaincu d’être Don Quichotte. Embarqué dans une folle aventure de plus en plus surréaliste, Toby se retrouve confronté aux conséquences tragiques d’un film qu’il a réalisé au temps de sa jeunesse idéaliste: ce film d’étudiant adapté de Cervantès a changé pour toujours les rêves et les espoirs de tout un petit village espagnol. Toby saura-t-il se racheter et retrouver un peu d’humanité? Don Quichotte survivra-t-il à sa folie? Ou l’amour triomphera-t-il de tout ?  Terry Gilliam débute une carrière de dessinateur avant d'être invité à rejoindre la troupe comique des Monty Python. Comm...
Critique film
Publié le Mardi 12 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Vincent Barteau, 35 ans, entraîneur de foot d'1,92 m, voit débouler dans son quotidien de célibataire invétéré, son neveu, Léo, 13 ans, 1,53 m autiste Asperger et joueur d'échecs émérite. Cette rencontre aussi singulière qu'explosive va bouleverser l'existence de Vincent et offrir à Léonard la chance de sa vie.  François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard se rencontrent sur le tournage du film Le Bossu en 1997. Tous deux sont dramaturges, écrivains et réalisateurs. Ainsi, ils collaborent pour le théâtre avec Amitiés Sincères qu'ils porteront à l'écran dans leur premier long-métrage en 2013. Nommé et récompensé dans plusieurs festivals, ils signent trois ans plus tard la comédie Tout schuss portée par José Garcia. En 2018, ils reviennent avec Monsieu...
Critique film
Publié le Mardi 12 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Enfant d'une famille pauvre, Giovanni doit travailler chaque jour pour aider sa mère malade. Il est souvent l'objet de moqueries de la part de ses camarades de classe. Son seul ami est Campanella. Les deux enfants vont vivre une incroyable aventure à bord d'un train voyageant... dans la Voie Lactée. Ils vont assister à une suite d'événements extraordinaires. Sorti en 1985 au Japon, mais inédit en France, ‘Train de nuit dans la voie lactée’ sort pour la première fois en DVD & Blu-ray. L’occasion de découvrir ou redécouvrir ce petit bijou d’animation japonaise. Réalisé par Gisaburo Sugil, le film est une adaptation du récit éponyme écrit par Miyazawa. Devenue un classique de la littérature jeunesse dans son pays d’origine, ...
Critique film
Publié le Mardi 12 juin 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Johnny travaille du matin au soir dans la ferme de ses parents, perdue dans le brouillard du Yorkshire. Il essaie d'oublier la frustration de son quotidien en se saoulant toutes les nuits au pub du village et en s'adonnant à des aventures sexuelles sans lendemain. Quand un saisonnier vient travailler pour quelques semaines dans la ferme familiale, Johnny est traversé par des émotions qu'il n'avait jamais ressenties. Une relation intense naît entre les deux hommes, qui pourrait changer la vie de Johnny à jamais. Première réalisation du cinéaste britannique Francis Lee, "Seule la Terre" a obtenu le prix de la Mise en Scène au Festival de Sundance ce qui lui a permis d'accroître son succès auprès du public. L'histoire raconte la rencontre bouleversante entre...
Critique film
Publié le Jeudi 07 juin 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Quand il ne sauve pas des vies, Paul Kersey, chirurgien urgentiste, mène une vie de rêve, en famille, dans les beaux quartiers de Chicago… Jusqu’au jour où tout bascule. Sa femme est sauvagement tuée lors d’un cambriolage qui tourne mal… Sa fille de 18 ans est plongée dans le coma. Face à la lenteur de l’enquête, il se lance dans une chasse à l’homme sans merci.  Eli Roth se passionne très tôt pour le cinéma et notamment les films d'horreur. Il tourne de nombreux courts-métrages en super 8 et finit par intègrer la filière cinéma de l'Université de New-York dont il sort diplômé en 1995. La même année il écrit son premier scénario mais n'obtient aucun financement. En 1999, il devient l'assistant de production de David Lyn...
Critique film
Publié le Jeudi 07 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Harold Soyinka travaille pour un groupe pharmaceutique dirigé par Elaine Markinson et Richard Rusk. Lorsque ces derniers décident de se lancer dans le commerce lucratif du cannabis médical, ils envoient Harold au Mexique pour le lancement de leur nouvelle usine de production. Ignorant que la société qu’il représente a trahi un dangereux cartel local, l’employé modèle échappe de justesse à un enlèvement. Perdu au fin fond du Mexique, réalisant que ses patrons ont tout intérêt à le voir disparaître, pourchassé par les tueurs du cartel et un mercenaire implacable, Harold ne peut compter que sur lui-même s’il veut rester en vie.  Nash Edgerton est le grand-frère de l'acteur Joel Edgerton avec lequel il collabore régulièrement au cinéma. Ense...
Critique film
Publié le Jeudi 07 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Joseph ne parvient pas à joindre les deux bouts. Sa petite entreprise d’escroquerie au porte-à-porte, dans laquelle il a embarqué son fils Micka, est sous pression depuis que le propriétaire de l’appartement où vit toute sa famille a choisi la manière forte pour récupérer les loyers en retard. Joseph a plus que jamais besoin de son fils, mais Micka rêve en secret d’une autre vie. Loin des arnaques, loin de son père...  Xabi Molia étudie le cinéma et devient maître de conférence à l'Université de Poitiers en 2007. Par la suite, il démissionne de son poste pour se consacrer à temps plein à ses acticités d'écrivain et de réalisateur. Romancier chez Gallimard puis au Seuil, il réalise en parallèle des courts-métrages. En 2010, il signe son p...
Critique film
Publié le Jeudi 07 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Daniel est très amoureux de sa femme, mais il a beaucoup d'imagination et un meilleur ami parfois encombrant. Lorsque celui-ci insiste pour un diner "entre couples" afin de lui présenter sa toute nouvelle, et très belle, amie, Daniel se retrouve coincé entre son épouse qui le connaît par c½ur et des rêves qui le surprennent lui-même. Daniel Auteuil se passionne très tôt pour le théâtre et à ses débuts, il enchaîne les petits rôles de voyou dans les films. L'acteur accède à la popularité grâce à des comédies à succès du début des années 80. Mais ce n'est qu'en 1986, dans Jean de Florette, que Daniel Auteuil obtient la reconnaissance de ses pairs et décroche le César du Meilleur acteur. Il est dès lors sollicité par les cinéastes les plus prestigieux et enc...
Critique film
Publié le Jeudi 07 juin 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire