Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie... Après avoir co-réalisé ‘Narco’ et ‘Les Infidèles’, Gilles Lellouche se lance dans sa première réalisation solo avec ‘Le Grand bain’. Présenté hors-compétition au Festival de Cannes, le film qui a le luxe de rassembler un casting impression...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux. Cette année, les comédies ont la cote au Festival de Cannes. Après ‘Le Monde est à toi’, la Quinzaine des réalisateurs vient de présenter une nouvelle pépite du genre : ‘En Liberté’. Plan fixe sur une porte délabré. En fond, une voix off d’un enfant et d’une femme avant que la porte n...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
François, petit dealer, a un rêve : devenir le distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb. Cette vie, qu’il convoite tant, vole en éclat quand il apprend que Dany, sa mère, a dépensé toutes ses économies. Poutine, le caïd lunatique de la cité propose à François un plan en Espagne pour se refaire. Mais quand tout son entourage : Lamya son amour de jeunesse, Henri un ancien beau-père à la ramasse tout juste sorti de prison, les deux jeunes Mohamed complotistes et sa mère chef d’un gang de femmes pickpockets, s’en mêle, rien ne va se passer comme prévu ! Avec ‘Climax’ de Gaspar Noé et ‘The House that Jack Built’ de Lars Von Trier l’autre film qui a secoué la Croisette se nomme ‘Le Monde est à toi̵...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Moonee a 6 ans et un sacré caractère. Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney world, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents. Ses incartades ne semblent pas trop inquiéter Halley, sa très jeune mère. En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien… Après son portrait de Los Angeles filmé avec un Iphone ("Tangerine"), Sean Baker est de retour avec "The Florida Project". Présenté à la Quinzaine des réalisateurs de l'édition 2017 du Festival de Cannes, le nouveau conte du réalisateur se concentre sur l'Amérique des laissés-pour-compte. En choisissant de poser son regard sur les habitan...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son c½ur bat fort. Présenté à la Semaine de la Critique, "Sauvage" est le premier long métrage réalisé par Camille Vidal-Naquet. Et pour son passage au format long, le jeune cinéaste s’est attaqué à un sujet peu présent au cinéma, la prostitution masculine. Dès l'ouverture du film Vidal-Naquet à l’intelligence d’éviter de tomber dans les facilités que peut amener ce sujet. Il traite la vie de ces hommes avec bienveillance et délicatesse. Il n’omet pas de montrer les aspects assez glauques et autres petites arnaques du métier, mais il préfère s...
Critique film
Publié le Vendredi 11 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.  Thierry Klifa entre dans l'univers du Septième Art par la voie du journalisme. En 1991, il intègre la rédaction de Studio magazine aux côtés d'autres futurs cinéastes qui ont pour nom Marc Esposito ou Denis Parent. Il passe de la théorie à la pratique en signant son premier long-métrage en 2004, Une vie à t'attendre, qui connaît un joli succès en salles. Après ce coup d'essai dans lequel transparait l'amour du cinéaste pour ses acteurs, il signe deux autres longs au casting riche composé d'une pléiade de stars. En 2017, il revient avec Tout nous sépare, à la fois drame et thril...
Critique film
Publié le Vendredi 11 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Martin Clément, né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père, la résignation de sa mère. Il a fui l'intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l'exposait tout ce qui faisait de lui un garçon "différent". Envers et contre tout, il s'est quand même trouvé des alliés. D'abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l'encouragera à raconter sur scène toute son histoire. Marvin devenu Martin va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.  Anne Fontaine est danseuse de formation avant de se tour...
Critique film
Publié le Vendredi 11 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité... Présenté dans le cadre de la sélection Un Certain Regard, "Rafiki" est déjà un événement en soi puisqu’il est le premier film kényan a concourir au Festival de Cannes. Mais il serait dommage de s’arrêter à ce fait pour décrire le petit bijou qu’est ce long métrage venu d’Afrique. Au premier coup d’oeil, le ...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Venu tourner un film à Cineccitta, Peter Elliot, star du cinéma américain, s'éprend de sa jeune partenaire française, Jane Steiner. Il est marié et père de deux enfants, et leur liaison enflammée perturbe le tournage et remet en cause toutes leurs certitudes à l'écran et dans la vie. Présenté en ouverture du Festival de Cannes de 1987 "Un Homme Amoureux" fait partie de ces films injustement oublié de l'histoire du cinéma. Réalisé par Diane Kurys ("Diabolo Menthe","Sagan") "Un Homme Amoureux" est un film passionnel sur l'amour. L'histoire d'amour entre cet acteur américain et cette jeune star française arrive à nous toucher par sa justesse et sa sensualité exacerbée. La réalisatrice filme ces deux amants à la fois comme des héros mythiques et comme le ...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après dix-huit ans de mariage, Gérard Favier, un célèbre compositeur, est toujours aussi épris de Sylvia, son épouse. Après avoir fait la connaissance d'une jeune pianiste prometteuse, Monelle, le compositeur décide de la prendre sous son aile. Un jour, la presse à scandales prétend que le compositeur et sa protégée ont une liaison secrète. Monelle se prend à espérer gagner le c½ur de Gérard. De son côté, Sylvia sombre dans le désespoir. En 1947, le prolifique Herni Decoin réalise la comédie dramatique "Les Amoureux sont seuls au monde". A ses débuts, réputé pour son classicisme prononcé, Decoin a su par la suite prouver son talent sur des récits plus sombre comme "Les Inconnus dans la maison" scénarisé par Henri George Clouzot ou encore "Les Amoureux so...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Sur un gros coup avec quatre truands, Jabeke entend faire cavalier seul pour rafler la mise et entreprend d’attiser la haine entre ses complices… Grande période pour les polars français, les années 50-60 regorgent de films mettant en scène des criminels ou autres personnages aux m½urs douteuses. Un peu oublié aujourd'hui "Symphonie pour un Massacre" est considéré comme l'un des plus réussis du genre. Réalisé par un maître en la matière, Jacques Deray (aussi réalisateur du cultissime "La Piscine") certains le surnomme même le "Hitchcock français", le film nous plonge dans le milieu de la pègre des jeux de hasard marseillais. Ecrit par Jacques Deray, Claude Sautet et José Giovanni, le scénario est précis, teinté d'humour noir et avec ce qu'il...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Masaru et Shinji n’aiment pas le lycée. Ils préfèrent traîner dans les bars, voler et glander. Mais un jour, les deux adolescents reviennent accompagnés d’un ami boxeur qui met Masaru KO. Ce dernier décide alors de se mettre au Noble Art, rapidement suivi par Shinji, lequel va se révéler bien meilleur boxeur. Dépité, Masaru va tenter sa chance du côté de la pègre locale… Après leur ressortie salles l'été dernier, La Rabbia continue son travail de réédition des films du réalisateur japonais Takeshi Kitano. Cinéaste au début de carrière violent ("Violent Cop"), il surprendra par la suite avec des récits plus poétiques ou comiques, comme "A Scene at the Sea". "Kids Return" dévoile une autre facette du cinéaste. Avec ce récit d'apprentiss...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Mickey, agent secret du F.B.I., a été assassiné à Casablanca. Dépêché par l'Agence, le redoutable Lemmy Caution mène l'enquête. Il fait bientôt la connaissance de la soeur de Mickey, la chanteuse de cabaret Carlotta de La Rue. Surnommée la "Môme Vert-de-Gris", la belle est la petite amie de Rudy Saltierra, que Caution soupçonne d'être le commanditaire de l'assassinat de Mickey. Sorti en 1953, "La Môme Vert-de-Gris" de Bernard Borderie ("Angélique marquise des anges") est une tentative de film noir à la française, genre à la mode de l'époque. Grand succès lors de sa sortie salles, le film reprend tous les ingrédients du film noir à l'américaine. Une enquête sordide, des criminels, un héros immoral, une femme fatale, des lieux de "mauvaise vie", etc. Ce...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La prodigieuse histoire vraie d’une jeune femme surdouée devenue la reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood ! En 2004, la jeune Molly Bloom débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle : la mise d’entrée sera de 250 000 $ ! Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux. Acculée par les agents du FBI décidés à la faire tomber, menacée par la mafia russe décidée à faire main basse sur son activité, et harcelée par des célébrités inquiètes qu’elle ne les trahisse, Molly Bloo...
Critique film
Publié le Jeudi 03 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers. Après des années de mise en place étalée sur dix-neuf films, voici enfin la conclusion des dix ans du MCU. Aussi attendu que redouté, "Avengers : Infinity War" est LE film fantasmé aussi bien par les geeks hardcores que les spectateurs cinéma. Point d'orgue du combat débuté avec Avengers (2012) et la première apparition de Thanos et des fameuses pierres d'infinités, le film événement tient-il ses promesses ? On retrouve Iron Man (Robert Downey Jr.) et toute la bande deux ans après les événements de "Civil War". L'équipe dissoute se réunit sous la menace du chaos qu'...
Critique film
Publié le Jeudi 26 avril 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire