Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.  Matthew Vaughn commence à travailler comme assistant-réalisateur. A 25 ans, il produit son premier long-métrage, Témoin innocent, qui reçoit quelques bonnes critiques à défaut d'un succès au box-offic...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies...  Denis Villeneuve débute sa carrière par la réalisation d'un court-métrage REW FFWD sur le thème du multiculturalisme. En 1998, il écrit et réali...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un puissant homme d'affaires commandite le meurtre de son comptable qui a détourné plusieurs millions de sa société. Afin de faire un exemple, il décide de faire également assassiner sa fille. Lucas, tueur professionnel, est chargé du meurtre. Mais lorsqu'il se retrouve face à sa victime, le tueur ne parvient pas à appuyer sur la gâchette. Devenus des proies à abattre, tous deux s'enfuient à travers l'Europe. Petite sortie discrète en DTV (Direct To Video), "The Professional" avait pourtant tout pour être un peu plus reconnu auprès du public avec Jonathan Mostow, fameux réalisateur connu surtout pour avoir réalisé les films "U-571" et "Terminator 3 : Le Soulèvement des machines" et avec l'acteur Sam Worthington, rendu célèbre grâce en outre à son rôle de ...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Deux jeunes rebelles tombent amoureux mais doivent composer avec le retour de leurs violents passés respectifs.  Gary Michael Schultz se passionne très tôt pour la narration et l'illustration dont il tire son influence des bandes dessinées et des films d'horreur. C'est en toute logique qu'il suit des cours d'art. Par la suite, il étudie le cinéma notamment la scénarisation et la réalisation. Il écrit, produit et joue dans quelques films indépendants, et réalise quelques courts-métrages. Il a également été le chanteur du groupe de heavy metal "Neotribe" et du groupe de rock "Dead Radio". Il a d'ailleurs sorti plusieurs démos musicales avec les deux groupes. En 2017, il signe la réalisation de son premier long avec Roxxy. Le film peut faire penser à une...
Critique film
Publié le Mercredi 20 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Pour gagner leur vie, des troubadours anarchistes organisent des joutes médiévales, remplaçant les chevaux par des motos. Billy, le chef de ces chevaliers sur deux roues, se voit en roi Arthur des temps modernes. Mais Morgan, l'un d'entre eux, remet en question sa manière de gérer la troupe. Bien avant son cultissime "La nuit des morts-vivants", George A. Romero avait écrit un scénario relatant les péripéties de chevaliers au milieu du Moyen Age. Ne parvenant pas à mettre en chantier son projet qui lui tient à c½ur malgré des modifications majeures du scénario (les chevaux sont désormais des motos), Romero le met de côté pour se consacrer finalement à son film de zombies... Des années plus tard, grâce à sa notoriété grandissante et au succès retentissant ...
Critique film
Publié le Mardi 19 décembre 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un chasseur de têtes dont la carrière est à son apogée s'apprête à prendre la tête de son entreprise quand son fils de 10 ans tombe gravement malade.  Mark Williams est producteur de nombreux films dont "Mr Wolff" avec Ben Affleck. Il est également le créateur de la série "Ozark" sortie sur Netflix. En 2017, il passe pour la première fois à la réalisation avec "Last call". Avec un postulat de départ assez classique, le réalisateur signe un drame touchant riche en émotions. On connaît tous les histoires d'hommes et de femmes qui vivent pour leur boulot au détriment de leur famille maintes et maintes fois adaptées au cinéma. Ici, un quadragénaire, véritable bête au travail, va se retrouver confronter un drame familial qui va changer sa vision des choses...
Critique film
Publié le Lundi 18 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ex-interrogatrice de la CIA, Alice Racine est rappelée par son ancien directeur, Bob Hunter, pour déjouer une attaque imminente sur Londres. Face à un adversaire brutal et tentaculaire, Alice reçoit l'aide providentielle de son ancien mentor, Eric Lasch et d'un membre des forces spéciales, Jack Alcott. Mais elle réalise rapidement que l'agence a été infiltrée. Trahie et manipulée, elle va devoir inventer de nouvelles règles pour faire face à cette conspiration. "Conspiracy" est un thriller américain réalisé par Michael Apted, on lui doit de sublimes ½uvres cinématographiques telles que "Nashville Lady" avec Sissy Spacek (Oscar de la meilleure actrice en 1980), "Gorille dans la Brume" avec Sigourney Weaver, ainsi que « C½ur de Tonnerre » avec Val Kilmer et...
Critique film
Publié le Vendredi 15 décembre 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
L'ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, bras droit d'Himmler et chef de la Gestapo, l'un des hommes les plus dangereux du régime. Lorsque Hitler le nomme à Prague pour diriger la Bohême-Moravie et élaborer un plan d'extermination définitif, deux jeunes soldats de la résistance, Jan Kubis et Jozef Gabcik se dressent face à lui. Leur mission : éliminer Heydrich. "HHhH" signifie "Himmlers Hirn heißt Heydrich", soit en français : "Le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich". C’était le surnom que les SS avaient donné à Reinhard Heydrich. Cet homme embarqué vers l’idéologie nazie par sa femme, après avoir été amoindri par l’armée allemande. Il deviendra par la suite l’un des hommes les plus féroces du régime et l’un des plus mon...
Critique film
Publié le Vendredi 15 décembre 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé… Deux ans après "Le Réveil de la Force" et un an après "Rogue One", nous voilà de retour dans une galaxie très très lointaine avec le plus qu'attendu "Star Wars : Les Derniers Jedi". Après un épisode 7 placé sous le signe de la nostalgie empreint de renaissance de la saga pour une nouvelle génération, ce huitième volet se devait de se démarquer tout en respectant l'½uvre originale. Et que l'on se rassure "Les Derniers Jedi" n'est pas une pale copie de "L'Empire Contre-Attaque", loin de là. Écrit par Rian Johnson le scénario du film s'emploie à ...
Critique film
Publié le Jeudi 14 décembre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La véritable histoire de l'événement qui a changé la face du monde. Alors que les troupes britanniques et françaises se retrouvent coincées suite à l'assaut des troupes allemandes, la Royal Navy tente tout pour les sauver. Le compte à rebours est lancé ! Racontée du point de vue du commandement, mais également des soldats au sol, cette série en trois parties suit les événements dramatiques qui ont eu lieu entre le 25 mai et le 4 juin sur les plages normandes. Bien avant le film événement de "Christopher Nolan", la chaîne BBC proposa en 2004 un téléfilm en trois parties intitulé "Dunkerque" écrit par Alex Holmes, Neil McKay et Lisa Osborne et réalisé par Alex Holmes. Avec un budget beaucoup moins conséquent et un casting plus léger que son confrère, ce tél...
Critique film
Publié le Mercredi 13 décembre 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d'un rabbin, un curé et un imam afin de leur faire chanter le vivre-ensemble. Mais les religieux qu’il recrute sont loin d’être des saints…  Fabrice Eboué est très vite attiré par la scène. Il se produit dans divers cafés-théâtres et cabarets parisiens avant d'être repéré par Jamel Debbouze. Il se lance dans l'aventure du Jamel Comedy Club, ce qui lui ouvre les portes de la télévision et de la radio. Il fait ses premiers pas au cinéma dans Fatal, de et avec Michaël Youn. En 2010, il co-dirige et co-écrit avec son comparse Thomas Ngijol son premier long-métrage, Case Départ. Les deux compères se retrouvent en 2014 pour tourner Le Cro...
Critique film
Publié le Mercredi 13 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l'énergie, jusqu'au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d'influence lui propose de l'aider à prendre la tête d'une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d'ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s'annonçait exaltante, mais c'est d'une guerre qu'il s'agit.  Tonie Marshall se découvre très jeune une vocation d'actrice. Elle fait ses premiers pas au cinéma en 1972 dans un film de Jacques Demy puis enchaîne les seconds rôles dans les comédies françaises. Ce n'est qu'en 1990 qu'elle pass...
Critique film
Publié le Mercredi 13 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…  Kathryn Bigelow est avant...
Critique film
Publié le Mercredi 13 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Paris 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul et même horizon : les hauts murs de l’orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d’un vaste domaine en Sologne, l’enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d’une région souveraine et sauvage. L’immense forêt, les étangs embrumés, les landes et les champs, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire dans son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel les traque sans relâche et s’acharne sur le plus rusé et insaisissable d’entre eux, T...
Critique film
Publié le Mercredi 13 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
L’extraordinaire histoire vraie d’une amitié inattendue, à la fin du règne marquant de la Reine Victoria. Quand Abdul Karim, un jeune employé, voyage d’Inde pour participer au jubilé de la reine Victoria, il est surpris de se voir accorder les faveurs de la Reine en personne. Alors que la reine s’interroge sur les contraintes inhérentes à son long règne, les deux personnages vont former une improbable alliance, faisant preuve d’une grande loyauté mutuelle que la famille de la Reine ainsi que son entourage proche vont tout faire pour détruire. A mesure que l’amitié s’approfondit, la Reine retrouve sa joie et son humanité et réalise à travers un regard neuf que le monde est en profonde mutation.  Stephen Frears débu...
Critique film
Publié le Mercredi 13 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire