Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Lorsque Gino rencontre Bénédicte, c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles pour pouvoir rester fidèles à leur amour.  Michaël R. Roskam sait aussi bien manier le pinceau (et le crayon) que la plume, si bien qu’il est longtemps hésitant quant au choix de son parcours. Il est d'abord rédacteur pour des magazines belges et nourrit des rêves de cinéma. Il se met alors à réaliser des courts-métrages puis en 2012 il signe son premier long avec Bullhead, film de gangsters particulièrement original et palpitant, ayant pour cadre la Belgique rurale et le ...
Critique film
Publié le Vendredi 29 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Menacé de perdre son entreprise, Antoine Roca, un homme ordinaire, met au point une arnaque qui deviendra le casse du siècle. Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de compte.  Olivier Marchal a d'abord été inspecteur de police avant d'entamer une carrière au cinéma. Il débute comme acteur dans plusieurs films où il joue dans quelques films et séries comme Quai n°1 et Police District. Il écrit également plusieurs scénarios pour le Commissaire Moulin. Il se lance dans la réalisation en 2002, et entame ce qui sera sa trilogie policière avec Gangsters, 36 Quai des Orfèvres et MR 73. Il est également créateur de la série Braquo diffusée sur Canal+ entre 2009 et 2016. Il continue toujours de jouer dans ...
Critique film
Publié le Vendredi 29 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Steven, brillant chirurgien, est marié à Anna, ophtalmologue respectée. Ils vivent heureux avec leurs deux enfants Kim, 14 ans et Bob, 12 ans. Depuis quelques temps, Steven a pris sous son aile Martin, un jeune garçon qui a perdu son père. Mais ce dernier s’immisce progressivement au sein de la famille et devient de plus en plus menaçant, jusqu’à conduire Steven à un impensable sacrifice.  Yórgos Lánthimos démarre sa carrière dans les années 90 en collaborant avec une compagnie de danse pour laquelle il réalise une série de vidéos. Il se lance ensuite dans la réalisation de publi­ci­tés, de courts-métrages et de clips. Il se fait remarqué en 2009 avec sa troisième réalisation, Canine, qui remporte le Prix Un certain regard au Festival de Canne...
Critique film
Publié le Vendredi 29 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Delphine est l’auteur d’un roman intime et consacré à sa mère devenu best-seller. Déjà éreintée par les sollicitations multiples et fragilisée par le souvenir, Delphine est bientôt tourmentée par des lettres anonymes l'accusant d'avoir livré sa famille en pâture au public. La romancière est en panne, tétanisée à l'idée de devoir se remettre à écrire. Son chemin croise alors celui de Elle. La jeune femme est séduisante, intelligente, intuitive. Elle comprend Delphine mieux que personne. Delphine s'attache à Elle, se confie, s'abandonne. Alors qu’Elle s’installe à demeure chez la romancière, leur amitié prend une tournure inquiétante. Est-elle venue combler un vide ou lui voler sa vie ?  Roman Polanski a passé son enfance en Pologne,...
Critique film
Publié le Vendredi 29 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après avoir percuté un cargo norvégien, le sous-marin atomique américain le Neptune s'écrase sur un récif à des centaines de mètres de profondeur. Le capitaine Blanchard et son équipage, 41 hommes au total, sont toujours vivants, mais n'ont que 48 heures d'oxygène. Leur seul espoir : deux inventeurs marginaux, qui vont essayer de débloquer l'écoutille de secours à l'aide d'un sous-marin expérimental... "Sauvez le Neptune" est un film américain, réalisé par David Green, cinéaste peu connu et reconnu du public, et pour cause : il n’a jamais su exploiter un scénario à des fins efficaces. Malgré tout, c’est certainement l’un des deux films qui resteront comme principales œuvres marquantes du Britannique, puisqu’en 1972, il avait réalis...
Critique film
Publié le Jeudi 28 décembre 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
L'agent Lorraine Broughton est une des meilleures espionnes du Service de renseignement de Sa Majesté ; à la fois sensuelle et sauvage et prête à déployer toutes ses compétences pour rester en vie durant sa mission impossible. Envoyée seule à Berlin dans le but de livrer un dossier de la plus haute importance dans cette ville au climat instable, elle s'associe avec David Percival, le chef de station local, et commence alors un jeu d’espions des plus meurtriers. Plan rapproché sur le visage d'une femme sortant d'une baignoire. Baignée dans une lumière bleutée, elle sort de l'eau dévoilant son corps tuméfié. Après une vodka glace et un camouflage de ses marques sous une tenue des plus classes, la chanson "Cat People" de David Bowie retentit alors que ...
Critique film
Publié le Mercredi 27 décembre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Décembre 1970. Sur la côte baltique, la grève ouvrière est brutalement stoppée par la démonstration de force de l'armée polonaise. L'officier Ryszard Kulinski, promis aux plus hautes fonctions, est profondément marqué par cette répression sanglante. Il supporte de plus en plus mal l'ingérence et les manières des soviétiques. Sa connaissance des plans d'une Troisième Guerre mondiale élaborés par l'URSS renforce encore son malaise. Au péril de sa vie et des siens, il contacte l'ennemi juré, les Etats-Unis... Inspiré d'une histoire vraie "Jack Strong" est un thriller d'espionnage à la sauce années 70. Le réalisateur polonais Wladyslaw Pasikowski se replonge dans le climat de paranoïa dans lequel était enfermé le monde entier lors du conflit silencieux opposa...
Critique film
Publié le Mercredi 27 décembre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…  Steven Soderbergh, une fois ses études achevées, multiplie très vite les activités artistiques : il travaille comme monteur indépendant à Hollywood, écrit des scripts, tourne des courts métrages et monte une maison de production vidéo. En 1989, il réalise son premier long-métrage, Sexe, mensonges et vidéo, qui lui permet a seulement 26 ans de décrocher une Palme d'Or. Peu tenté par les sirènes commerciales, il tourne d'ambitieux projets qui seront des échecs commerciaux mai...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence... Six ans après "We Need To Talk About Kevin", Lynne Ramsay revient avec un nouveau film à la violence sec : "A Beautiful Day". Vendu comme le nouveau "Taxi Driver" mêlé à du "Old Boy", le film contient certes des similitudes (vétéran violent, l'utilisation du marteau), mais il est bien plus qu'un long métrage référencé. Dès sa première séquence, le film nous plonge dans cette ambiance âpre à l'immersion intense. Immersion accentuée par la composition brillante de Jonny Greenwood ("We Need To Talk About Kevin", "Inherent Vice", "La Ballade ...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Yassine, jeune étudiant marocain vient à Paris faire ses études d’architecture avec un visa étudiant. Suite à un événement malencontreux, il rate son examen, perd son visa et se retrouve en France en situation irrégulière. Pour y remédier, il se marie avec son meilleur ami. Alors qu’il pense que tout est réglé, un inspecteur tenace se met sur leur dos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc…  Tarek Boudali fait la connaissance durant ses études de jeunes humoristes en herbe, Philippe Lacheau, Paco Boisson, Julien Arruti et Reem Kherici. Ensemble, ils forment la Bande à Fifi t enchaînent les projets comiques en faisant de nombreuses apparitions télévisées. En 2012, Tarek Boudali, en solo cette fois-ci, rejoi...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire... Albert Dupontel se forme à la comédie à la fin des années 80 au Théâtre National de Chaillot. C'est à cette période qu'il débute sur grand écran dans La Bande des quatre de Jacques Rivette et Encore de Paul Vecchiali. Mais c'est en 1991, sur scène que le comédien se fait véritablement connaître du grand public avec son one man show Sale spectacle, qu'il joue à l'Olympia. Son humour féroce et décalé en fait alors l'un des artistes les plus originaux de l'époque. En 1996, il réalise son premier long-métrage, ...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Pour défendre la ville de Ninjago City, Lloyd, alias le Ninja Vert, et ses amis maîtres-bâtisseurs Lego et combattants infiltrés se mobilisent. Avec à leur tête le maître kung-fu Wu, aussi sage que blagueur, ils doivent affronter l'abominable Garmadon … qui se trouve aussi être le père de Lloyd ! Mais il leur faudra d'abord surmonter leur ego et apprendre à unir leurs forces pour se révéler de redoutables guerriers. C'est à ce seul prix que notre bande de ninjas modernes, redoutables et insoumis, pourront remporter la bataille…  Les trois réalisateurs du film officient dans l'animation depuis de nombreuses années. Charlie Bean débute sa carrière comme animateur pour la télévision sur de nombreuses séries animées. Il est également scénariste su...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Knock, un ex-filou repenti devenu médecin diplômé, arrive dans le petit village de Saint-Maurice pour appliquer une "méthode" destinée à faire sa fortune : il va convaincre la population que tout bien portant est un malade qui s'ignore. Et pour cela, trouver à chacun la maladie réelle ou imaginaire dont il souffre. Passé maitre dans l'art de la séduction et de la manipulation, Knock est sur le point de parvenir à ses fins. Mais il est rattrapé par deux choses qu'il n'avait pas prévues : les sentiments du coeur et un sombre individu issu de son passé venu le faire chanter.  Lorraine Levy est auteure pour le théâtre et a son actif de nombreuses pièces. Elle écrit aussi beaucoup pour la télévision notamment des épisodes de Joséphine, Ange Gardien. En 2004, e...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un puissant homme d'affaires commandite le meurtre de son comptable qui a détourné plusieurs millions de sa société. Afin de faire un exemple, il décide de faire également assassiner sa fille. Lucas, tueur professionnel, est chargé du meurtre. Mais lorsqu'il se retrouve face à sa victime, le tueur ne parvient pas à appuyer sur la gâchette. Devenus des proies à abattre, tous deux s'enfuient à travers l'Europe. Petite sortie discrète en DTV (Direct To Video), "The Professional" avait pourtant tout pour être un peu plus reconnu auprès du public avec Jonathan Mostow, fameux réalisateur connu surtout pour avoir réalisé les films "U-571" et "Terminator 3 : Le Soulèvement des machines" et avec l'acteur Sam Worthington, rendu célèbre grâce en outre à son rôle de ...
Critique film
Publié le Jeudi 21 décembre 2017
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Deux jeunes rebelles tombent amoureux mais doivent composer avec le retour de leurs violents passés respectifs.  Gary Michael Schultz se passionne très tôt pour la narration et l'illustration dont il tire son influence des bandes dessinées et des films d'horreur. C'est en toute logique qu'il suit des cours d'art. Par la suite, il étudie le cinéma notamment la scénarisation et la réalisation. Il écrit, produit et joue dans quelques films indépendants, et réalise quelques courts-métrages. Il a également été le chanteur du groupe de heavy metal "Neotribe" et du groupe de rock "Dead Radio". Il a d'ailleurs sorti plusieurs démos musicales avec les deux groupes. En 2017, il signe la réalisation de son premier long avec Roxxy. Le film peut faire penser à une...
Critique film
Publié le Mercredi 20 décembre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire