Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
L'histoire vraie de Jan Zabinski, gardien d'un zoo de Varsovie, et de son épouse Antonina, qui sauvèrent 300 juifs emprisonnés dans le ghetto de Varsovie suite à l'invasion des Nazis. Présenté en avant-première au dernier Festival de Deauville, "La Femme du Gardien de Zoo" (The Zookeeper's Wife) de Niki Caro ("L'Affaire Josey Aimes") débarque dans les rayons vidéo sans passer les salles. Pourtant ce film mettant en lumière des héros méconnus de la seconde Guerre Mondiale est une réussite. Adaptation du livre éponyme de Diane Ackerman, "La Femme du Gardien de Zoo" mélange avec brio le grande Histoire (la guerre 39-45, la déportation des juifs) à la petite (le destin du couple Zabinski), tout en évoquant le sort des animaux, ainsi que le traitement des f...
Critique film
Publié le Mardi 24 octobre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Internée dans un hôpital psychiatrique depuis quatre ans, Nica Pierce est convaincue à tort d'avoir tué - à la place de Chucky - toute sa famille. Mais la terreur s'empare des lieux après une série d’événements terrifiants et mystérieux. La poupée tueuse au sourire diabolique n'est peut être pas si étrangère que cela à ces événements... Après "La malédiction de Chucky" réalisé en 2013, la célèbre poupée diabolique est de retour pour un septième épisode aussi glaçant que les précédents. Toujours réalisé par Don Mancini (depuis le cinquième volet), ce nouvel épisode est assez plaisant à regarder et nous réserve de grands moments de suspense riche en scènes gores. On se réjouit dès son apparition de retrouver l'une des plus célèbres poupées psychopa...
Critique film
Publié le Mardi 24 octobre 2017
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de ranc½urs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain. Des sables du Moyen Orient aux pavés de Londres en passant par les ténébreux labyrinthes d’antiques tombeaux dérobés, La Momie nous transporte dans un monde à la fois terrifiant et merveilleux, peuplé de monstres et de divinités, dépoussiérant au passage un mythe vieux comme le monde. Les Universal Monsters sont de retour ! Le studio a en effet annoncé le retour des célèbres monstres sur le grand écran dans un cycle appelé...
Critique film
Publié le Vendredi 20 octobre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk… Absent de "Captain America : Civil War" le Dieu du Tonnerre est de retour avec "Thor : Ragnarok". Après deux films plus ou moins réussis ("Thor" et "Thor – Le Monde des Ténèbres"), ce troisième volet est une pépite décomplexée dans son humour, ...
Critique film
Publié le Vendredi 20 octobre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Dans une petite ville du Kansas, un pique-nique annuel est organisé pour célébrer la fête du Travail. C'est ce jour-là que débarque Hal Carter, ancien camarade d'université d'Alan Benson, dont le père est un riche céréalier de la région. Avant de retrouver son ami, Hal fait la connaissance des soeurs Owens : Millie, "garçon manqué" au tempérament bien trempé, et Madge, la plus jolie fille du coin et petite amie d'Alan. Le nouveau venu tombe immédiatement sous son charme. Le pique-nique sera pour les deux jeunes gens l'occasion de se rapprocher... Âgé de 36 ans, je découvre ce grand classique du cinéma américain des années 50 pour la première fois. L’affiche du film, m’avait déjà tapé à l’½il, William Holden ("Boulevard du Crépuscule") ch...
Critique film
Publié le Vendredi 20 octobre 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un anthropologue de l'université de Harvard est envoyé à Haïti pour récupérer une poudre étrange qui aurait le pouvoir de ressusciter les morts. Pour retrouver ce produit miracle, le scientifique confirmé pénètre dans le monde ténébreux et mystérieux des morts-vivants, des rituels sanglants et des malédictions ancestrales. Inspiré de faits réels. Wes Craven, n’a pas décroché son statut de maître de l’horreur pour rien. S’il commence sa carrière avec des ½uvres à petits budgets qui deviendront cultes par la suite ("La dernière maison sur la gauche", "La colline à des yeux"), c’est grâce à l’un des personnages les plus mythiques du cinéma d’horreur qu’il trouva sa voie. En effet, en 1984, c’est avec le film "L...
Critique film
Publié le Vendredi 20 octobre 2017
Rédigé par : Ciné Vor
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Quand un ennemi sans vergogne propage un virus mortel, le capitaine Chris Redfield de la BSAA demande l'aide de l'agent Leon S. Kennedy et du professeur Rebecca Chambers pour combattre le marchand de la mort et sauver la ville de New York. Après plusieurs films au cinéma avec Milla Jovovich et quelques films d'animations, la franchise "Resident Evil" revient en film d'animation avec ce nouveau volet de la saga. Malgré un scénario un peu léger et quelques redondances scéniques, le film se regarde sans déplaisir grâce à la qualité de l'animation et à l'ambiance sombre et terrifiante qui s'en dégage. En effet, l'animation est très soignée. Les couleurs sont lumineuses, les visages très expressifs et le tout est d'un réalisme saisissant. Malgré quelque...
Critique film
Publié le Mercredi 18 octobre 2017
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa s½ur disparue, avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa s½ur est morte dans des circonstances étranges… "Message from the King" est un polar noir, nerveux et puissant, qui a le mérite de rendre hommage au film de vengeance avec une efficacité à toute épreuve. Porté par le charismatique Chadwick Boseman ("Captain America: Civil War" ; "Gods Of Egypt"...), "Message from the King" est un pur concentré d'action qui, malgré le manque d'originalité, arrive à tirer son épingle du jeu. La musique assez nerveuse, la mise en scène dynamique et l'ambiance survoltée du métrage...
Critique film
Publié le Mercredi 18 octobre 2017
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1865, Angleterre rurale. Katherine mène une vie malheureuse d’un mariage sans amour avec un Lord qui a deux fois son âge. Un jour, elle tombe amoureuse d’un jeune palefrenier qui travaille sur les terres de son époux et découvre enfin la passion. Habitée par ce puissant sentiment, Katherine est prête aux plus hautes trahisons pour vivre son amour impossible. Librement adapté du livre "La Lady Macbeth du district de Mtsensk" de Nikolaï Leshow (1865), "The Young Lady" se révèle passionnant par les thèmes et la manière qu'il les aborde. Le premier : la soumission des femmes dans la société. Souvent dans la littérature de cette époque les femmes souffraient en silence prisonnière du patriarcat et qui les conduisaient parfois au suicide. Le perso...
Critique film
Publié le Mercredi 18 octobre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Jeune homme futé, Arthur tient les faubourgs de Londonium avec sa bande, sans soupçonner le destin qui l'attend - jusqu'au jour où il s'empare de l'épée Excalibur et se saisit, dans le même temps, de son avenir. Mis au défi par le pouvoir du glaive, Arthur est aussitôt contraint de faire des choix difficiles. Rejoignant la Résistance et une mystérieuse jeune femme du nom de Guenièvre, il doit apprendre à maîtriser l'épée, à surmonter ses démons intérieurs et à unir le peuple pour vaincre le tyran Vortigern, qui a dérobé sa couronne et assassiné ses parents - et, enfin, accéder au trône... Après "Sherlock Holmes", le britannique Guy Ritchie s'attaque à une autre grande figure de la littérature : le Roi Arthur. Repoussé à maintes reprises, "Le Roi Arthur : ...
Critique film
Publié le Lundi 09 octobre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.  Edgar Wright se passionne pour le cinéma dès son plus jeune âge et armé d'une caméra Super-8, il réalise des courts-métrages qui confortent son désir de se lancer dans le métier de réalisateur. A 20 ans à peine, il met en scène son premier long, une comédie à petit budget intitulée A Fistful of Fingers. Ce...
Critique film
Publié le Jeudi 05 octobre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Dépassé par une nouvelle génération de bolides ultra-rapides, le célèbre Flash McQueen se retrouve mis sur la touche d’un sport qu’il adore. Pour revenir dans la course et prouver, en souvenir de Doc Hudson, que le n° 95 a toujours sa place dans la Piston Cup, il devra faire preuve d’ingéniosité. L’aide d’une jeune mécanicienne pleine d’enthousiasme, Cruz Ramirez, qui rêve elle aussi de victoire, lui sera d’un précieux secours...  Brian Fee est animateur dans l'animation et travaille pour les studios d'animation Pixar. Il a travaillé sur de nombreux films d'animations du studio. Il a notamment été concepteur de story-boards sur Cars et Cars 2. En 2017, il se retrouve au commande de sa toute première réalisation av...
Critique film
Publié le Jeudi 05 octobre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Cet été, Alex se retrouve moniteur d'une "colo" très particulière. Car ici point d'enfants ni de têtes blondes... mais des retraités et des cheveux blancs. Ces charmants pensionnaires vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Retraités déchaînés en colo, monos au bout du rouleau : il n’y pas d’âge pour être un sale gosse !  Frédéric Quiring est passé, comme beaucoup d’acteurs français, par les fameux cours Florent de Paris. Il débute une carrière cinématographique en 1991 dans Pour Sacha d'Alexandre Arcady aux côtés de Sophie Marceau. Il apparaît également dans des téléfilms et séries télévisées. Il n'oublie pas non plus le théâtre où il notamment été nommé aux Molières en 1999 dans la catégorie « révélation théâtrale » pour la pièc...
Critique film
Publié le Jeudi 05 octobre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un lycéen est prisonnier d'un de ses souvenirs : il revit indéfiniment deux heures de colle en présence de Leila, son amoureuse secrète... Alors qu’il va aux toilettes se rafraîchir les idées, lorsqu’il en revient, il se retrouve projeté comme par magie au moment où Leila vient s’asseoir à côté de lui ! Benjamin est bloqué dans une boucle temporelle : s’il s’éloigne de son amoureuse plus de trois minutes, il est renvoyé au début de la colle ! Et tout ça parce que le génie de l’application Akinator a exaucé son v½u de la veille : "Je voudrais que Leila et moi on soit ensemble"… Alexandre Castagnetti est connu pour avoir lancé avec son acolyte Clément marchand en 2007 La Chanson du dimanche, un détournement musical ...
Critique film
Publié le Jeudi 05 octobre 2017
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Thelma, une jeune et timide étudiante, vient de quitter la maison de ses très dévots parents, située sur la côte ouest de Norvège, pour aller étudier dans une université d'Oslo. Là, elle se sent irrésistiblement et secrètement attirée par la très belle Anja. Tout semble se passer plutôt bien mais elle fait un jour à la bibliothèque une crise d'épilepsie d'une violence inouïe. Peu à peu, Thelma se sent submergée par l'intensité de ses sentiments pour Anja, qu'elle n'ose avouer - pas même à elle-même, et devient la proie de crises de plus en plus fréquentes et paroxystiques. Il devient bientôt évident que ces attaques sont en réalité le symptôme de facultés surnaturelles et dangereuses. Thelma se retrouve alors confrontée à son passé, lourd des tragiques implica...
Critique film
Publié le Jeudi 05 octobre 2017
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire