Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Frankie un adolescent paumé passe un été misérable entre son père malade et sa mère qui insiste pour que celui-ci se trouve une petite amie. Le jeune homme tente d'échapper à son quotidien en traînant avec ses amis, une bande de délinquants et en flirtant sur le net avec des hommes plus âgés.  Après un premier film ("It Felt Like Love") où elle montrait l’attirance d’une jeune fille pour les mauvais garçons, la réalisatrice Eliza Hittman s’attaque avec "Beach Rats" à l’éveil de la sexualité d’un jeune homme paumé de Brooklyn. Pendant 1h30 la cinéaste nous plonge dans les tourments de Frankie (Harris Dickinson). Grâce à une mise en scène immersive au plus proche de son anti-héros, Hittman arrive à nous faire ressentir le ma...
Critique film
Publié le Mercredi 30 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village… Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu… Après la Floride ("Floride") et les appartements bourgeois parisiens ("Les Femmes du 6ème étage"), le réalisateur Philippe Le Guay pose sa caméra dans le petit village de Normandie, Mêle sur Sarthe. Avec ce pitch de départ improbable (des normands "obligés" de se déshabil...
Critique film
Publié le Mardi 29 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le village de St Mary Mead est en émoi depuis l’arrivée d’une équipe de cinéma venue tourner un film sur Elizabeth 1er et Marie Stuart. Cette dernière est incarnée par la grande vedette hollywoodienne Marina Gregg-Rudd. Au cours d’une fête organisée en leur honneur, une villageoise est retrouvée empoisonnée peu après avoir parlé à son idole de toujours. L’inspecteur Craddock, membre de Scotland Yard et fervent cinéphile, est dépêché en urgence pour résoudre cette enquête. Pour cela, il peut compter sur l’appui de sa tante détective amateur, Miss Marple, bien décidée à connaître le fin mot de l’histoire... Après avoir réalisé quelques James Bond comme "Vivre et laisser mourir " ou encore "L'homme au pistolet d'or" et ava...
Critique film
Publié le Mardi 29 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
En visite à Istanbul, le célèbre détective belge Hercule Poirot embarque dans l’Orient-Express, luxueux train reliant la capitale turque à Calais. Il fait connaissance avec les autres passagers : la volubile Américaine Mme Hubbard, la princesse russe Dragomiroff et sa servante Hildegarde, ou le séduisant comte hongrois Andrenyi et sa femme. Un matin, alors que le train est immobilisé sous la neige, les passagers découvrent avec effroi que M. Ratchett, antipathique homme d’affaires américain, a été froidement assassiné dans sa cabine durant la nuit. Pour Hercule Poirot, cela ne fait aucun doute : le meurtrier se trouve parmi les treize personnes à bord... Réalisé en 1974 par Sidney Lumet ("La colline des hommes perdus"...), "Le Crime de l'Orien...
Critique film
Publié le Mardi 29 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La belle et riche héritière Linnet Ridgeway vient d’épouser le fiancé de sa meilleure amie Jacqueline de Bellefort. Pour leur voyage de noces, les jeunes mariés décident de faire une croisière sur le Nil à bord du Karnak. Le détective Hercule Poirot et son ami le colonel Race figurent parmi les passagers. Un soir, Jacqueline fait irruption sur le bateau et tire sur son ex-fiancé, le blessant à la jambe. Choquée par son geste, elle fait une crise de nerfs, obligeant l’infirmière venue à son chevet à lui administrer une sévère dose de morphine qui l’assomme toute la nuit. Le lendemain, le corps sans vie de Linnet est découvert. Si Jacqueline, son ennemie jurée, n’a pu commettre ce crime, qui en est l’auteur ? Hercule Poirot va bient...
Critique film
Publié le Mardi 29 mai 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le détective Hercule Poirot est dépêché par une compagnie d’assurances pour retrouver un bijou de grande valeur appartenant à Sir Horace Blatt. L’auteur de ce délit ne serait autre que son ancienne maîtresse, Arlena, partie convoler avec un autre homme il y a quelques mois. Sa piste mène Poirot jusqu’à un hôtel de luxe de la côte adriatique où séjournent une dizaine de visiteurs parmi lesquels son nouveau mari et son amant du moment. Un jour, Arlena est retrouvée assassinée sur la plage. Hercule Poirot va mener l’enquête parmi ces gens de la bonne société qui avaient tous une bonne raison de la tuer. Seul bémol : chacun a un alibi en béton... Après "Mort sur le Nil" en 1978, l'acteur britannique Peter Ustinov reprend son rôle du cé...
Critique film
Publié le Mardi 29 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un soir, en rentrant chez eux, Monsieur et Madame Prioux découvrent avec stupéfaction qu’un certain Patrick s’est installé chez eux. Cet étrange garçon est revenu chez ses parents pour leur présenter sa femme. Les Prioux, qui n’ont jamais eu d’enfant, tombent des nues… D’autant que tout semble prouver que Patrick est bien leur fils. Patrick est-il un mythomane ? Un manipulateur ? Les Prioux ont-ils oublié qu’ils avaient un enfant ? Madame Prioux, qui souffre de ne pas être mère, s’invente-t-elle un fils ?  Sébastien Thiery suit une formation théâtrale avant de multiplier les prestations au cinéma, à la télévision et surtout au théâtre. Ainsi, il est très prolifique au théâtre où il écrit et joue dans de nomb...
Critique film
Publié le Mardi 29 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
L'histoire d'un petit âne courageux, Bo, qui rêve d'une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure ! Sur sa route, il va faire équipe avec Ruth, une adorable brebis qui a perdu son troupeau, et Dave, une colombe aux nobles aspirations. Rejoint par trois chameaux déjantés et quelques animaux de la ferme plus excentriques les uns que les autres, Bo et ses nouveaux amis suivent l'Étoile... et vont devenir les héros méconnus de la plus belle histoire jamais contée : celle du premier Noël. Nouvelle création du studio d'animation Sony Pictures Animation (la trilogie "Hôtel Transylvanie", "Les Rois de la glisse"...), "L'Étoile", surnommé au cinéma "L'Étoile de ...
Critique film
Publié le Vendredi 25 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman d’Agatha Christie.  Kenneth Branagh rejoint à 23 ans la Royal Shakespeare Company (R.S.C.) où il triomphe grâce au rôle d'Henri V. Après quelques essais infructueux dans des téléfilms, il obtient en 1985 un premier rôle dans Coming Through. En 1987, il quitte la R.S.C. et fonde sa propre compagnie, Renaissance. Ses productions remportent un certain succès et lui permettent d'adapter, de mettre en scène et d'interpréter au cinéma en 198...
Critique film
Publié le Jeudi 24 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ferdinand est un taureau au grand coeur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d'origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance dans une incroyable aventure à travers l'Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes ! Le nouveau film d'animation des studios Blue Sky ("L'âge de glace", "Rio") réalisé par Carlos Saldanha est une petite pépite du film d'animation. Même si le scénario reste assez conventionnel, le film arrive à tirer son épingle du jeu grâce à son originalité et la qualité de son animation. Le film amène de manière assez intéressante le thème des jeux d'arènes qui reste cependant assez difficile à porter à l'écran dans un dessin animé. Mais...
Critique film
Publié le Mercredi 23 mai 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Dans un futur proche où la terre a épuisé ses ressources, des scientifiques ont trouvé la solution : envahir l'espace. Ils mènent une opération spéciale dans laquelle ils tentent d'adapter le génome de militaires cobayes au nouvel univers jugé habitable : Titan, la lune de Saturne. Ce film de science-fiction réalisé par Lennart Ruff ne brille pas par son originalité même si le sujet reste assez captivant. Porté par Sam Worthington ("Avatar"), ce film nous raconte le parcours d'un jeune homme qui va subir des mutations génétiques afin de survivre sur une planète hostile. Le film souffre de quelques longueurs et a beaucoup de mal à démarrer mais l'intrigue fonctionne bien et le rythme s'accélère vers la fin. On a particulièrement apprécié le travail e...
Critique film
Publié le Mercredi 23 mai 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Travis Conrad, ancien tueur d'élite des forces spéciales, est tué en action en Afrique du Sud. Il est alors ramené à la vie mais devra s'acquitter d'une ultime mission dont le temps imparti est limité à 24 heures ! Pris dans une course contre la mort, Travis va-t-il pouvoir se sortir du piège ? Réalisé en 2017 par Brian Smrz, connu pour avoir coordonné les cascades pour des films comme "Relic", "M-I:2 Mission : Impossible 2" ou encore "Minority Report", "24h Limit" est un thriller d'action survitaminé avec Ethan Hawke dans le rôle du personnage principal Travis Conrad. Ecrit par Zach Dean, Jim McClain et Ron Mita, l'intrigue suit les dernières heures d'un ancien tueur d'élite, tué en action en Afrique du Sud puis ressuscité, qui doit accomplir une dernièr...
Critique film
Publié le Mercredi 23 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Paris, été 1979. Anne est productrice de pornos gays au rabais. Lorsque Loïs, sa monteuse et compagne, la quitte, elle tente de la reconquérir en tournant un film plus ambitieux avec son complice de toujours, le flamboyant Archibald. Mais un de leurs acteurs est retrouvé sauvagement assassiné et Anne est entraînée dans une enquête étrange qui va bouleverser sa vie. Après "Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico, la nouvelle sensation du cinéma de genre français se nomme ‘Un Couteau dans le C½ur’. Présenté en sélection officielle au dernier Festival de Cannes, le deuxième long métrage de Yann Gonzalez (‘Les Rencontres d’après minuit’) est un geste de cinéma d’une folie électrique qui a bousculé les festivaliers cannois...
Critique film
Publié le Mardi 22 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Embarquez à bord du Faucon Millenium et partez à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars. Après de nombreux problèmes de productions (renvoi du duo de réalisateurs Lord & Miller, réécriture du scénario, acteur principal à bout, etc.), "Solo : A Star Wars Story" réalisé par Ron Howard sort enfin sur les écrans. Le spin off sur la jeunesse du bandit intergalactique Han Solo est-il l’aventure fun promise...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite. Passé par Un Certain Regard ("17 fois Cécile Cassard"), la Quinzaine des réalisateurs ("Dans Paris"), et la Sélection Officielle ("Les Chansons d’amour", "Les Bien-aimés") Christophe Honoré revient au Festival de Cannes avec "Plaire, aimer et courir vite". Après plusieurs adaptations littéraires ("Métamorphoses", "Les Malheurs de Sophie"), le cinéaste d’origine bretonne revient au scénario original avec ce récit personnel où il revisite ses années étudiantes...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire