Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman d’Agatha Christie.  Kenneth Branagh rejoint à 23 ans la Royal Shakespeare Company (R.S.C.) où il triomphe grâce au rôle d'Henri V. Après quelques essais infructueux dans des téléfilms, il obtient en 1985 un premier rôle dans Coming Through. En 1987, il quitte la R.S.C. et fonde sa propre compagnie, Renaissance. Ses productions remportent un certain succès et lui permettent d'adapter, de mettre en scène et d'interpréter au cinéma en 198...
Critique film
Publié le Jeudi 24 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ferdinand est un taureau au grand coeur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d'origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance dans une incroyable aventure à travers l'Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes ! Le nouveau film d'animation des studios Blue Sky ("L'âge de glace", "Rio") réalisé par Carlos Saldanha est une petite pépite du film d'animation. Même si le scénario reste assez conventionnel, le film arrive à tirer son épingle du jeu grâce à son originalité et la qualité de son animation. Le film amène de manière assez intéressante le thème des jeux d'arènes qui reste cependant assez difficile à porter à l'écran dans un dessin animé. Mais...
Critique film
Publié le Mercredi 23 mai 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Dans un futur proche où la terre a épuisé ses ressources, des scientifiques ont trouvé la solution : envahir l'espace. Ils mènent une opération spéciale dans laquelle ils tentent d'adapter le génome de militaires cobayes au nouvel univers jugé habitable : Titan, la lune de Saturne. Ce film de science-fiction réalisé par Lennart Ruff ne brille pas par son originalité même si le sujet reste assez captivant. Porté par Sam Worthington ("Avatar"), ce film nous raconte le parcours d'un jeune homme qui va subir des mutations génétiques afin de survivre sur une planète hostile. Le film souffre de quelques longueurs et a beaucoup de mal à démarrer mais l'intrigue fonctionne bien et le rythme s'accélère vers la fin. On a particulièrement apprécié le travail e...
Critique film
Publié le Mercredi 23 mai 2018
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Travis Conrad, ancien tueur d'élite des forces spéciales, est tué en action en Afrique du Sud. Il est alors ramené à la vie mais devra s'acquitter d'une ultime mission dont le temps imparti est limité à 24 heures ! Pris dans une course contre la mort, Travis va-t-il pouvoir se sortir du piège ? Réalisé en 2017 par Brian Smrz, connu pour avoir coordonné les cascades pour des films comme "Relic", "M-I:2 Mission : Impossible 2" ou encore "Minority Report", "24h Limit" est un thriller d'action survitaminé avec Ethan Hawke dans le rôle du personnage principal Travis Conrad. Ecrit par Zach Dean, Jim McClain et Ron Mita, l'intrigue suit les dernières heures d'un ancien tueur d'élite, tué en action en Afrique du Sud puis ressuscité, qui doit accomplir une dernièr...
Critique film
Publié le Mercredi 23 mai 2018
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Paris, été 1979. Anne est productrice de pornos gays au rabais. Lorsque Loïs, sa monteuse et compagne, la quitte, elle tente de la reconquérir en tournant un film plus ambitieux avec son complice de toujours, le flamboyant Archibald. Mais un de leurs acteurs est retrouvé sauvagement assassiné et Anne est entraînée dans une enquête étrange qui va bouleverser sa vie. Après "Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico, la nouvelle sensation du cinéma de genre français se nomme ‘Un Couteau dans le C½ur’. Présenté en sélection officielle au dernier Festival de Cannes, le deuxième long métrage de Yann Gonzalez (‘Les Rencontres d’après minuit’) est un geste de cinéma d’une folie électrique qui a bousculé les festivaliers cannois...
Critique film
Publié le Mardi 22 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Embarquez à bord du Faucon Millenium et partez à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars. Après de nombreux problèmes de productions (renvoi du duo de réalisateurs Lord & Miller, réécriture du scénario, acteur principal à bout, etc.), "Solo : A Star Wars Story" réalisé par Ron Howard sort enfin sur les écrans. Le spin off sur la jeunesse du bandit intergalactique Han Solo est-il l’aventure fun promise...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite. Passé par Un Certain Regard ("17 fois Cécile Cassard"), la Quinzaine des réalisateurs ("Dans Paris"), et la Sélection Officielle ("Les Chansons d’amour", "Les Bien-aimés") Christophe Honoré revient au Festival de Cannes avec "Plaire, aimer et courir vite". Après plusieurs adaptations littéraires ("Métamorphoses", "Les Malheurs de Sophie"), le cinéaste d’origine bretonne revient au scénario original avec ce récit personnel où il revisite ses années étudiantes...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux. Cette année, les comédies ont la cote au Festival de Cannes. Après ‘Le Monde est à toi’, la Quinzaine des réalisateurs vient de présenter une nouvelle pépite du genre : ‘En Liberté’. Plan fixe sur une porte délabré. En fond, une voix off d’un enfant et d’une femme avant que la porte n...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Moonee a 6 ans et un sacré caractère. Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney world, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents. Ses incartades ne semblent pas trop inquiéter Halley, sa très jeune mère. En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien… Après son portrait de Los Angeles filmé avec un Iphone ("Tangerine"), Sean Baker est de retour avec "The Florida Project". Présenté à la Quinzaine des réalisateurs de l'édition 2017 du Festival de Cannes, le nouveau conte du réalisateur se concentre sur l'Amérique des laissés-pour-compte. En choisissant de poser son regard sur les habitan...
Critique film
Publié le Jeudi 17 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.  Thierry Klifa entre dans l'univers du Septième Art par la voie du journalisme. En 1991, il intègre la rédaction de Studio magazine aux côtés d'autres futurs cinéastes qui ont pour nom Marc Esposito ou Denis Parent. Il passe de la théorie à la pratique en signant son premier long-métrage en 2004, Une vie à t'attendre, qui connaît un joli succès en salles. Après ce coup d'essai dans lequel transparait l'amour du cinéaste pour ses acteurs, il signe deux autres longs au casting riche composé d'une pléiade de stars. En 2017, il revient avec Tout nous sépare, à la fois drame et thril...
Critique film
Publié le Vendredi 11 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Martin Clément, né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père, la résignation de sa mère. Il a fui l'intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l'exposait tout ce qui faisait de lui un garçon "différent". Envers et contre tout, il s'est quand même trouvé des alliés. D'abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l'encouragera à raconter sur scène toute son histoire. Marvin devenu Martin va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.  Anne Fontaine est danseuse de formation avant de se tour...
Critique film
Publié le Vendredi 11 mai 2018
Rédigé par : Kévin Aubin
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité... Présenté dans le cadre de la sélection Un Certain Regard, "Rafiki" est déjà un événement en soi puisqu’il est le premier film kényan a concourir au Festival de Cannes. Mais il serait dommage de s’arrêter à ce fait pour décrire le petit bijou qu’est ce long métrage venu d’Afrique. Au premier coup d’oeil, le ...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Venu tourner un film à Cineccitta, Peter Elliot, star du cinéma américain, s'éprend de sa jeune partenaire française, Jane Steiner. Il est marié et père de deux enfants, et leur liaison enflammée perturbe le tournage et remet en cause toutes leurs certitudes à l'écran et dans la vie. Présenté en ouverture du Festival de Cannes de 1987 "Un Homme Amoureux" fait partie de ces films injustement oublié de l'histoire du cinéma. Réalisé par Diane Kurys ("Diabolo Menthe","Sagan") "Un Homme Amoureux" est un film passionnel sur l'amour. L'histoire d'amour entre cet acteur américain et cette jeune star française arrive à nous toucher par sa justesse et sa sensualité exacerbée. La réalisatrice filme ces deux amants à la fois comme des héros mythiques et comme le ...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après dix-huit ans de mariage, Gérard Favier, un célèbre compositeur, est toujours aussi épris de Sylvia, son épouse. Après avoir fait la connaissance d'une jeune pianiste prometteuse, Monelle, le compositeur décide de la prendre sous son aile. Un jour, la presse à scandales prétend que le compositeur et sa protégée ont une liaison secrète. Monelle se prend à espérer gagner le c½ur de Gérard. De son côté, Sylvia sombre dans le désespoir. En 1947, le prolifique Herni Decoin réalise la comédie dramatique "Les Amoureux sont seuls au monde". A ses débuts, réputé pour son classicisme prononcé, Decoin a su par la suite prouver son talent sur des récits plus sombre comme "Les Inconnus dans la maison" scénarisé par Henri George Clouzot ou encore "Les Amoureux so...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Sur un gros coup avec quatre truands, Jabeke entend faire cavalier seul pour rafler la mise et entreprend d’attiser la haine entre ses complices… Grande période pour les polars français, les années 50-60 regorgent de films mettant en scène des criminels ou autres personnages aux m½urs douteuses. Un peu oublié aujourd'hui "Symphonie pour un Massacre" est considéré comme l'un des plus réussis du genre. Réalisé par un maître en la matière, Jacques Deray (aussi réalisateur du cultissime "La Piscine") certains le surnomme même le "Hitchcock français", le film nous plonge dans le milieu de la pègre des jeux de hasard marseillais. Ecrit par Jacques Deray, Claude Sautet et José Giovanni, le scénario est précis, teinté d'humour noir et avec ce qu'il...
Critique film
Publié le Jeudi 10 mai 2018
Rédigé par : Floriane
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire