Critique film
Publié le 20/06/2018 à 10h23 par Floriane
Double Face
6 /10

A Anvers, deux policiers enquêtent sur une série de meurtres de jeunes femmes. Lorsque l’un d’eux tombe sous le charme d’une survivante, leur amitié est mise à mal…

Après "La Mémoire du Tueur" (2003) et "Dossier K" (2010), les inspecteurs Eric Vincke et Freddy Verstuyft reviennent dans un nouveau film concluant la trilogie, "Double Fac". Toujours adapté de Jef Geeraerts "Double Face" suit le duo de policiers dans la traque d'un tueur en série s'attaquant aux femmes.

Dès la première séquence de découverte d'un corps féminin mutilé, le réalisateur Jan Verheyen nous plonge dans l'ambiance froide à la limite du sordide du film. Mais bien que l'enquête serve de trame au long métrage, Verheyen se concentre sur ses personnages. Le thriller policier glisse alors vers le thriller psychologique, en particulier la psychologie de Freddy Verstuyft. Personnage paumé, fauché, mais attachant, il est le véritable fil rouge du film. L'acteur Werner De Smedt livre une performance habitée sans tomber dans le surjeu. Son duo avec Koen De Bouw, l'interprète d'Eric, marche toujours et reste le c½ur de ces récits policiers.

Leur amitié/collaboration sera mise à mal par l'arrivée de Rena (Sofie Holfack). Personnage digne des meilleures femmes fatales de film noir, Rena trouble autant Freddy que les spectateurs. L'actrice Sofie Holfack joue sur le côté ambigu de cette psychologue jusqu'au final où tous les secrets sortent au grand jour.

Niveau scénario, le film jongle habillement entre le côté intime de l'histoire et l'enquête. Enquête menée avec un suspens très bien dosée et plutôt original dans son dénouement.

Avec "Double Face" Jan Verheyen conclut la trilogie de manière efficace. Un thriller tendu porté par un excellent casting.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire