Interview
Publié le 02/11/2017 à 17h44 par Grégory
Emanuela Lupacchino
Dessinatrice
Filmographie sélective :
"X Factor" (Comics - 2006)
"Wonder Woman" (Comics - 2017)
Au cours du Comic Con Paris 2017, notre rédactrice Floriane a pu rencontrer la dessinatrice Emanuela Lupacchino ("Wonder Woman"...) le temps de lui poser quelques questions.
Pour commencer, pouvez-vous rapidement vous présenter et parler un peu de votre carrière ?
Bien sûr. Je suis une artiste qui évolue dans le milieu des comics. Je travaille principalement pour DC Comics. J’ai commencé ma carrière sous Marvel avec X-Factor et d'autres projets en parallèle, avant de rejoindre DC. Je travaille depuis maintenant huit ans avec eux et chaque année c’est de mieux en mieux. Ils me donnent l’opportunité de m’épanouir en tant qu’artiste. Pour DC, je travaille sur les titres et personnages principaux et sur certains projets spéciaux. Chaque jour je suis inspirée par de nouveaux projets, de nouvelles idées, etc. Je fais beaucoup de choses différentes. Je ne m’ennuie jamais.
Quelles sont vos influences ?
J’ai beaucoup d’influences, peut-être même un peu trop (Elle rit). Vous savez certains artistes sont mes guides. Il y a Ryan Stook, Dan Stevens, José Luis García-López, Adam Wurtz et David Nolan. Je les adore. Je me réveille le matin, je regarde leur travail et je me sens inspirée. Je pense que c’est vraiment important pour un artiste de ne pas se focaliser sur soi-même. Il faut toujours regarder autour et s’intéresser au travail des autres.
Vous travaillez énormément sur les super héroïnes. Est-ce que vous avez une préférée ?
Il y a des personnages que j’aime vraiment dessiner, comme Catwoman ou les X-Men. J’aimerais vraiment travailler sur X-Men car c’est l’un de mes comics books préférés. Mais l’une de mes préférées est Wonder Woman sur laquelle je travaille en ce moment. Il est aussi arrivé que je devienne accro à certains personnages. Certains même que je ne connaissais pas du tout et maintenant me tiennent à c½ur, comme Supergirl. Je n’avais aucune connaissance sur Supergirl. Je connaissais de loin le personnage et son histoire car elle est célèbre, mais je n’avais lu aucuns comics avant de travailler sur elle. Quand j’ai commencé à lire ses comics, je me suis dit "Oh mon dieu ! J’aime ce personnage !". J’ai eu l’opportunité de travailler sur Supergirl pendant plusieurs années. Elle est devenue comme une s½ur pour moi. Je m’intéresse toujours à elle. Je demande de ses nouvelles auprès des artistes qui travaillent sur elle aujourd’hui. Bref, elle reste vraiment avec moi.
Parlons maintenant de Wonder Woman. Que représente-t-elle pour vous ? Est-ce spécial de travailler sur cette héroïne iconique ?
Wonder Woman est l’un des personnages les plus iconiques qui existe. Je pense qu’elle est célèbre car elle est Wonder Woman. Et c’est une très bonne chose car quand les gens vous demandent "Qu’est-ce que vous dessinez ?" et que vous répondez "X-Factor". Peu de personnes vont connaitre X-Factor ou même Supergirl. Mais quand vous mentionnez Wonder Woman TOUT le monde la connait ! Et tout le monde est enthousiaste. C’est une référence dans le milieu des comics. Et je suis vraiment heureuse de la dessiner. C’est un rêve vous savez. Il y a huit ans, si quelqu’un m’avait dit que je dessinerais Wonder Woman, je ne les aurais pas cru. Et pourtant me voilà, des années plus tard travaillant sur Wonder Woman.
Avez-vous vu le film ?
Oui, j’ai vu le film. J’ai travaillé sur une des affiches du film.
Vraiment ? Laquelle ?
C’est une affiche avec cinq versions de Wonder Woman différentes.
Oh c’est vous ?! J’adore cette affiche !
Oui, c’est moi (Elle rit). Et j’étais aussi invitée à l’avant-première. C’était une très belle soirée.
Est-ce que vous regardez les films de super héros ?
Oui, car je suis vraiment accro au cinéma en général. Mon travail ne consiste pas juste à dessiner. Il sollicite un intérêt pour les styles différents, de suivre les nouvelles tendances, etc. Car un livre, une chanson ou un film peuvent tout changer. C’est pourquoi, je m’intéresse à la photographie, à la peinture, au cinéma et que je cherche constamment des nouvelles références pour mon travail.
Vous travaillez aussi sur la série de comics Bombshells United ?
Oui, je travaille sur le design de la "Bombshelles United". Certains de mes dessins ont même été utilisés sur des produits dérivés. Ce qui est un peu un rêve devenu réalité pour une illustratrice. Chaque mois, je travaille sur les couvertures de la série avec Terry Dodson. Terry Dodson qui est l’un de mes artistes préférés. Je travaille sur ces comics géniaux avec cet artiste génial, je ne pourrais rêver mieux.
Et comment avez-vous trouvez le style de ces Bombshells ? Car vous devez mettre ces femmes fortes et modernes en mode pin-up.
Oui ! (Elle rit). Comme je vous le disais il y a quelques minutes, je m’intéresse à la peinture. Et l’un des peintres que j’aime beaucoup est Gil Elvgren. Gil Elvgren est un artiste qui travaillait sur les pin-up dans les années 40-50. J’ai donc ouvert un de ses livres et j’ai été inspirée par son style, ses costumes, bref, son art. Par la suite j’ai essayé de mélanger le style comics à quelque chose d’iconique. Et je pense que c’est la clé de mon travail sur Bombshells.
Est-ce que votre travail est influencé par le genre féminin de certains personnages ?
Non. Quand je dessine des femmes, j’essaye de ne pas me concentrer sur le fait que ce sont des personnages féminins. Ce sont des femmes bien sûr. Mais je pense que ce que les gens apprécient dans mon travail c’est que je me concentre sur la personnalité du personnage et pas son genre. Je peux aussi bien dessiner une femme masculine qu’une femme ultra féminine. Ce n’est pas important. Ce qui est important dans les comics c’est la personnalité.
Sur quoi travaillez-vous actuellement ? Et quels sont vos projets futurs ?
Pour l’instant, je continue à travailler sur Wonder Woman. En parallèle, je fais des couvertures pour Superwoman et Bombshells. Et je travaille aussi sur un projet en dehors du milieu de comics sur les designers de personnages. C’est un projet différent sur lequel j’apprends beaucoup. C’est vraiment intéressant.
Merci à Lise-Marie Rivière de l'agence Zmirov d'avoir permis cette rencontre lors du Comic Con Paris.
  DÉCOUVREZ D'AUTRES INTERVIEWS :