Critique série
Publié le 05/04/2019 à 11h56 par Grégory
Engrenages - Saison 7
8 /10

Alors que le groupe de Laure Berthaud a volé en éclats, un double homicide dans un restaurant chinois de Belleville va réunir le tandem Laure-Gilou. Ce qui apparaît comme un simple braquage ayant mal tourné se révèle être une affaire complexe qui amènera le groupe à enquêter dans des réseaux financiers occultes.

Créée en 2005 par Alexandra Clert, la série policière française de Canal + "Engrenages" continue sur la voix du succès avec une septième saison composée de 12 nouveaux épisodes. Alors que la fin de la sixième saison laissait nos personnages dans de bien mauvaises postures, les scénaristes nous ont concocté une toute nouvelle série d'épisodes aux petits oignons en soignant comme à son habitude le scénario, le rythme et les personnages. Un véritable renouveau pour la série !...

Pour dynamiser la série et proposer un fil rouge suffisamment solide pour tenir tout au long de 12 épisodes, les scénaristes ont pensé au blanchiment d'argent et aux trafics de stupéfiants tout en s'intéressant aux personnages principaux qui, pour certains, effectuent une véritable renaissance. Avec un rythme soutenu, un suspense pratiquement constant et des dialogues bien écrits, l'intrigue est réellement passionnante et nous tiens en haleine jusqu'au bout. Les différents protagonistes sont aussi la clé de cette nouvelle saison avec pour certains un virage beaucoup plus optimiste par rapport à la saison précédente.

Devant la caméra, nous retrouvons un casting dans l'ensemble assez convaincant dont Caroline Proust ("La Permission de minuit"...), Thierry Godard ("Le Poids des mensonges"...), Tewfik Jallab ("L'Outsider"...), Valentin Merlet ("Le goût des merveilles"...), Fred Bianconi ("Jeanne Devère"...) et Philippe Duclos ("Floride"...).

En résumé, cette septième saison d'"Engrenages" est une belle réussite, une nouvelle intrigue passionnante, un rythme soutenu et des personnages bien écrits.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire