Test jeu vidéo
Publié le 19/11/2019 à 14h53 par Pikminouchon
Destiny Connect : Tick-Tock Travelers
7 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

RPG

Alors qu'elle s'apprêtait à passer joyeusement le cap du nouveau millénaire, la petite ville de Clocknee se trouve soudainement figée dans le temps. Seuls deux jeunes enfants semblent épargnés : l'espiègle Sherry et son timide ami Pegreo.
Ces rescapés devront percer ce mystère temporel, accompagnés par un bien étrange robot, Isaac. Ensemble, ils vont remonter le temps et stopper une horde de machines belliqueuses.

Voilà, en quelques mots, la trame principale de ce nouveau RPG, concocté par une partie de l'équipe responsable de « The Longest 5 minutes ». Le temps inspire donc clairement ces développeurs nippons et c'est sur ce thème que la jeune Sherry devra jouer les exploratrices et les Mac Gyver ! Le bricolage est, en effet, une autre composante de ce titre : divers ateliers permettront de customiser le robot Isaac et d'en faire la machine à voyager dans le temps ultime ! Pour cela, il faudra récupérer de nombreux matériaux, dans le monde ou au fil des combats.
Au cours de votre voyage, d'étranges machines se baladent sur la map : au moindre contact avec elles, le combat s'engage (ou pas, si vous esquivez...). Sans surprise, il s'agit de classiques affrontements au tour par tour où vous devrez anticiper les attaques ennemies. La belle originalité de ce jeu réside dans les compétences: chaque combattant est véritablement spécialisé (attaque, défense et support) et le robot Isaac fait, lui,carrément office de couteau-suisse ! Protéïforme, il peut prendre diverses apparences, en changer à la volée et adapter son style de jeu aux besoins de l'équipe ou du combat à mener. Le revers de la médaille est qu'il est indispensable à l'équipe : s'il trépasse, c'est le game over. Inutile de préciser qu'il conviendra de soigner particulièrement les caractéristiques d'Isaac si on veut s'en sortir sans trop de bobo...
L'arbre de compétence d'Isaac se révèle, en outre , très fourni et se complète par le biais de rouages spécifiques : bronze, argent ou or, plus le métal est précieux et mieux ça sera pour vos statistiques ! Le système est très agréable à compléter et débloquer tous les "noeuds" (attaque, défense, esquive) se fera au prix d'un long leveling...

Techniquement, le titre de Nippon Ichi Software prend le parti d'un design très américain, genre Nickelodeon, à mille lieues de ce que l'on est en droit d'attendre de cet éditeur nippon. Les personnages sont tout en rondeur, très expressifs et, à la longue, attachants ! Les machines rencontrées sont inspirées de matériels électro-ménager (machine à laver, aspirateur, grille-pain...) : c'est marrant et finalement original. Les décors sont propres et bien éclairés avec quelques effets de lumière bien sentis, mais ils restent bien souvent très vides et sans grand éclat. Vous n'échapperez pas non plus au sentiment de parcourir des zones étriquées et des couloirs bien sages. Ajoutons à cela une mise en scène plan-plan et sans AUCUN doublage et vous comprendrez que Destiny Connect rate, de peu, son coup : celui de marquer durablement les esprits.

A quel public s'adresse donc ce RPG ? Clairement, à un public enfantin et débutant. L'aventure ne prend pas plus d'une dizaine d'heures pour être terminée (les à-côtés sont d'ailleurs bien maigres et se limitent à des costumes optionnels...), le jeu est en anglais et le propos ne s'embarrasse pas de sujets polémiques ou choquants, vous vous en doutez bien ! Il reste un système de combat très solide, une direction artistique qui sort des sentiers battus et des personnages mignons à souhait. De quoi enfoncer le clou pour une éventuelle suite...
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ DESIGN AGR?ABLE

+ LE SYST?ME DE COMBAT SOLIDE

+ LE ROBOT ? TOUT FAIRE ET ? CUSTOMISER
- REDONDANT ? LA LONGUE

- MUSIQUES BOF

- AUCUN DOUBLAGE

- DUR?E DE VIE UN PEU JUSTE POUR UN RPG
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  RECOMMANDATIONS :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire