Test jeu vidéo
Publié le 18/07/2019 à 11h31 par Pikminouchon
Judgment
8 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

ACTION - AVENTURE

Toshihiro Nagoshi et la team Ryu Ga Gotoku avaient promis de laisser les Yakuzas tranquilles à la fin de Yakuza 6 et de s'offrir un bol d'air... On aurait pu penser qu'ils délaissent le genre pour s'orienter vers tout autre chose, mais ce Judgement est en fait un parfait Spin-Off de la série culte de SEGA. Les Yakuzas, le gameplay, les à-côtés, le décor : tout fait penser aux aventures de Kiryû...

Exit donc le Yakuza au grand c½ur, voici "Tak" Yagami, ex-ténor du barreau qui a raccroché la robe pour devenir détective. Son terrain de jeu n'est autre que le fameux quartier de Kamurochô, la parodie de Shinjuku sauce SEGA. Un peu fauchés au début de l'aventure mais opiniâtres, Tak et son associé vont rapidement croiser la route de la mafia locale et surtout celle d'un serial killer adepte d'énucléation ! Les talents de filature et le réseau de Tak ne seront pas de trop pour débusquer le bad guy de service au cours de la grosse quarantaine d'heures de jeu nécessaires à la complétion (partielle) du soft. Attention : scènes cultes et délirantes à prévoir...
Les fans de Yakuza savent donc à quoi s'en tenir car, globalement, le gameplay ressemble énormément aux derniers jeux en date : exploration d'un magnifique quartier nippon, embuscades et baston, petits services à rendre à la population locale et, surtout, une tonne d'activités annexes à découvrir pour souffler entre deux chapitres du jeu (il en existe 13 en tout...). Si la drague et le Karaoké ont disparu, il reste quand même beaucoup à faire, mention spéciale aux nombreux jeux d'arcade et notamment à la parodie de "House of the Dead" !
Ce qui différencie forcément ce Judgement de ses grands frères, c'est le côté filature et enquête : Tak devra régulièrement trouver des indices, suivre un suspect dans la rue, le confondre, prendre des photos, etc... Ses talents d'avocat pourront même être mis à contribution dans des phases dignes d'Ace Attorney de Capcom !
Niveau gameplay, ce n'est malheureusement pas fou-fou : apprêtez vous à manger de longues phases de QTE ou à subir des minis jeux pas toujours folichons... Si ces phases de Sherlock Holmes en herbe ne sont pas les plus probantes, elles restent sympathiques dans la mesure où elles apportent pas mal de variété au milieu des séquences de baston. La bagarre, justement, reste le point fort du titre en matière de gameplay : véloce, souple, tel un danseur, ce beau gosse de Tak se montre bien plus agile que son "cousin" Kiryû. Il peut opter pour deux postures de combat (la grue et le tigre), à adapter en fonction du nombre d'ennemis à balayer... Pour le reste, les fans de Yakuza connaissent le dynamisme des combats, les « heat actions » étant toujours de la partie pour achever la racaille en beauté.
La beauté, justement. Le jeu de SEGA est superbe et s'appuie sur un moteur 3D, certes vieillissant mais parfaitement optimisé. Kamurochô, bien que parcouru dans tous les sens dans les épisodes précédents, apparaît toujours plus rutilant et détaillé. Les effets de lumière sont sublimes, les textures nombreuses, jusque dans les moindre détails d'un simple combini... Quant aux protagonistes, Tak en tête, leur modélisation est détaillée et souvent photo-réaliste ! Parfait pour s'immerger dans l'histoire haletante de Judgement, développé tel un bon drama nippon... Beaucoup de parlotte, pas mal de clichés et de dialogues surjoués, mais... tellement de charme au final ! D'ailleurs, Tak lui-même prend les traits d'un ancien membre du groupe SMAP, les joueuses apprécieront sans aucun doute ce petit côté boys-band.
Dernier élément à souligner : le jeu est entièrement traduit en français. Enfin ! Cette nouveauté pour la série doit être accueillie à bras ouverts, d'autant que cet opus est très accessible pour les néophytes. Il n'y a donc aucune raison pour bouder cette aventure, parfaitement adaptée dans notre belle langue. Quant au doublage, même si l'anglais est disponible, le japonais est largement à favoriser, les doubleurs talentueux ayant oeuvrés avec talent et conviction. Petite pensée pour Pierre Taki, rattrapé par des histoires de m½urs et remplacé, au pied levé dans cette version occidentale...

Au final, ce Judgement est une réussite qui ne surprendra hélas pas les aficionados de la série Yakuza. Même si la surprise n'est pas au rendez-vous, sûrement à cause d'un décor déjà surexploité (les échoppes sont toutes aux mêmes endroits, à quelques variations près...), la petite touche détective, la myriade d'activités annexes (le bar à chats est toujours là!), sauront occuper le joueur pendant de longues heures. En somme, un titre parfait pour découvrir un genre bien particulier. Et en français intégral, s'il vous plaît !
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ TOUT EN FRANÇAIS ! COCORICO !

+ TECHNIQUE AU TOP

+ LES PERSONNAGES, L'HISTOIRE, LES À-CÔTÉS...

+ LES JEUX D'ARCADE, TOUJOURS !

+ L'IMMERSION TOTALE
- UN DÉCOR VU ET REVU

- LE MANQUE DE RÉELLES SURPRISES POUR LES FANS HARDCORE

- QUELQUES ACTIVITÉS PASSENT À LA TRAPPE

- FAUT AIMER LES DRAMAS NIPPONS...
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire