Test jeu vidéo
Publié le 06/02/2017 à 12h52 par Grégory
Mount and Blade : Warband
7 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

ACTION RPG

Sorti sur PC il y a belle lurette (6 ans quand même...), le jeu de Talesworld peut être décrit comme un bac à sable médiéval avec une grosse louche de réalisme...

La partie commence par un tutorial un peu gauche, vous permettant de vous familiariser avec la maniabilité et les actions de combats (à distance, corps à corps). Vous pourrez essayer aussi de monter à cheval pour la 1ère fois et essayer quelques armes (épée, javelot, arc)... Puis, il vous faudra créer votre personnage : sa psychologie et son passé sont en grande partie pris en compte et affecteront ses caractéristiques. Vous aurez intérêt à anticiper votre façon de jouer en affectant les divers points de compétence à votre personnage (masculin ou féminin) : force, négociateur, leadership, persuasion... La liste est longue et, ici, point de magie : il s'agit d'un simulateur qui se veut réaliste... et impitoyable au début.
Vous définissez aussi votre appartenance à l'une des 5 régions du royaume de Calradia, faisant de vous une sorte de viking, de sarrasin, etc...
Bien entendu, vous pourrez également modifier toute l'apparence physique de votre avatar mais un truc saute déjà au yeux (et au pad!) : c'est très moche et pas du tout ergonomique ! On sent que tout cet univers a été porté direct du PC à la console, que les raccourcis clavier n'existent plus et qu'il n'y a pas de souris pour naviguer plus aisément dans les menus supers fouillis...

Ensuite, on vous lâche dans la nature, et là, vous êtes en roue libre ! A vous de recruter de nouveaux soldats, de prêter allégeance au seigneur du coin, de pacifier la région ou, au contraire de la mettre à feu et à sang ! Les villageois du coin vous dérouleront le tapis rouge ou fermeront leurs portes, les marchands vous feront profiter de leurs meilleures affaires (ou pas), etc...
La progression se fait en discutant avec les quidams, lors d'écrans fixes peu esthétiques (et non doublés !), dans le plus pur style "livre dont vous êtes le héros"... L'arborescence des réponses est souvent large et votre côté stratège sera très vite mis à rude épreuve, car bien sûr, le manichéisme n'est pas de la partie. Toute la question sera de savoir comment parvenir à vos fins...

Les déplacements se font en temps réel sur une map très lisible (on pourrait même la qualifier de moche...) où votre personnage (et sa petite armée le cas échéant) circule de châteaux en villages et se frotte aux puissances locales. Dès lors, la vue bascule en mode "bataille" et vous pourrez donner des ordres à vos minions (s'ils n'ont pas tous été décimés lors du précédent raid !). Le jeu devient alors beaucoup plus orienté action, mais on est très loin d'un "Mûso" : vos personnages n'ont aucun super pouvoir et restent très vulnérables. Chaque coup porté ou reçu comptera et chaque bataille peut être fatale, si mal menée.

Les plus anciens d'entre vous remarqueront donc vite le parallèle avec le cultissime jeu "Defender of the Crown", un gage de qualité, assurément, mais aussi d'addiction. Car, en fait, "Mount and Blade : Warband" ne propose aucun scénario prédéfini : l'histoire est fonction de votre ambition personnelle. Vous voulez devenir un puissant seigneur et construire votre château ? C'est le cas de figure le plus classique... Vous souhaitez régner en maître absolu sur les routes commerciales ? Possible aussi... A moins que vous n'ayez choisi une voie plus difficile en incarnant un personnage féminin, épouser un riche seigneur et le manipuler à votre guise pour assouvir vos sombres desseins... La liberté est le maître mot de "Mount and Blade" !

Cependant, entre son interface TRÈS austère et ses game over incessants au départ, le joueur non averti devra bien s'accrocher. Petit à petit, vous maîtriserez les arcanes du jeu et embrasserez ses incroyables possibilités, mais cela vous prendra beaucoup de temps.

De toute façon, la question de la durée de vie de ce jeu est simple : si vous accrochez, "Mount and Blade" peut durer plusieurs centaines d'heures et vous n'aurez de cesse de jouer jusqu'au but fixé. Et ceci fait, pourquoi ne pas relancer une partie avec un nouveau personnage, provenant d'une autre région, et visant un tout autre but ? Ou encore, pourquoi ne pas se frotter au mode en ligne et assiéger les forteresses d'autres joueurs ou remporter de féroces escarmouches ?

Austère et médiéval jusque dans sa réalisation et son ergonomie, "Mount and Blade : Warband" est un titre envoûtant mais très exigeant. A essayer donc, mais gare à l'addiction !
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ LE BAC ? SABLE M?DI?VAL ULTIME

+ LE MODE EN LIGNE

+ ATTENTION ? L'ADDICTION?!

+ PETIT PRIX
- TR?S AUST?RE?!

- DES GRAPHISMES PEU SAISISSANTS?!

- BEAUCOUP D'INVESTISSEMENT PERSONNEL ET D'ABN?GATION EN D?BUT DE PARTIE...
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  RECOMMANDATIONS :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire