Test jeu vidéo
Publié le 24/11/2017 à 15h44 par Pikminouchon
Sonic Forces
6 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

COURSE - PLATE-FORME

SEGA l'avait promis : un retour aux sources pour ce nouvel épisode de Sonic et surtout un retour à la qualité après les épisodes Colors et Générations reussis, mais pas aussi inoubliables que les tout premiers jeux Megadrive ou que le premier opus sur Dreamcast...
Récemment redoré auprès des fans cet été avec la sortie de Sonic Mania, le blason du hérisson bleu a souvent été écorné par des titres au gameplay douteux ou à la réalisation foireuse. Avec ce nouvel épisode, la malédiction du hérisson est-elle levée ?

Attaquons par ce qui fâche : le scénario de Forces, intégralement traduit et joliment doublé en français, est d'une rare niaiserie et s'adresse aux plus jeunes d'entre vous ou aux plus tolérants ! C'est bien gentil de faire des cinématiques (mal compressées), mais les dialogues rendent l'histoire complètement crétine et c'est bien dommage... Pour faire simple, le vil Eggman a vaincu Sonic en utilisant sa création secrète, le surpuissant Infinite, et le hérisson a soit-disant été rayé de la carte laissant le champ libre au despote. Résultat : un monde anéanti et une résistance qui s'organise... sans Sonic ! D'où le recrutement d'un avatar (entièrement personnalisable), jusqu'au retour providentiel du hérisson bleu et même de sa version Old-school, le tout dirigé par les shitty-friends de la série (Knuckles, Amy, Tails, etc)... On vous avait prévenu !

Plusieurs gameplay sont offerts au joueur : le Sonic 3D, vu de dos, dans des niveaux très linéaires où la mise en scène est la plus soignée mais la moins interactive. Blindés de QTE, ces passages sont souvent très dirigistes et s'assimilent presque à de vulgaires couloirs...
Le Sonic 2D, vu de côté comme à l'époque de la Megadrive : efficace mais, Sonic étant au centre de l'écran, les ennemis arrivent souvent trop tard et trop vite sans qu'on puisse les esquiver. On se fait toucher sans parvenir à distinguer les vilains du décor, c'est lourdingue !
Enfin, le dernier gameplay est un mélange des deux et se fait par le biais d'un avatar customisable (chat, lapin, ourson...) doté d'un arsenal qui se recharge avec les objets trouvés dans les niveaux traversés, comme un lance-flammes par exemple : une certaine variété est donc présente ici, d'autant que l'avatar fait souvent équipe avec Sonic et rend le jeu plus dynamique (les QTE aident beaucoup!).
Dans tous les cas, en fonction de vos performances, tout un tas d'accessoires sont à débloquer pour l'avatar. Vous pourrez donc jouer à la Barbie entre deux niveaux pour un rendu cosmétique gratifiant mais pas autant que dans le nouveau "Mario Odyssey" par exemple. Remplissez les missions quotidiennement ajoutées et la complétion sera plus rapide encore.

"Sonic Forces" s'articule autour d'une trentaine de missions thématiques, rejouables à l'envie... Ça peut paraître suffisant, mais les niveaux sont si courts et si rapidement traversés qu'une poignées de petites heures suffisent à voir le générique de fin ! Certes, on peut creuser un peu plus après le 1er run, améliorer ses chronos (comparables en ligne), ou récupérer les pièces rouges cachées dans les niveaux, mais, globalement, Forces est très vite plié et c'est sans aucun doute son principal défaut. Pour un jeu censé célébrer les 25 ans de la franchise et en redorer le blason, c'est un peu juste !

Les niveaux sont variées et exploitent les traditionnelles obsessions de Sega : Green Hill, le casino, les ruines, le désert, la forteresse d'Eggman... Rien de nouveau sous le soleil si ce n'est de jolis graphismes et une animation fluide sur Switch (30 fps).
Reste que la visite de ces environnements se fait souvent dans la douleur, la faute à une jouabilité très approximative : inertie lunaire, hitbox aux fraises, mauvaise visibilité des ennemis dans le décor... On perd bêtement, sans trop savoir pourquoi, quel que soit le perso avec lequel on joue...
Le jeu est hyper simple de toute façon, même si la caméra épileptique vous fera perdre de temps en temps alors que vous n'avez rien demandé. Quatre longues années de gestation pour un jeu techniquement aussi maladroit ne font pas honneur à la Sonic Team et il est incroyable de constater que les défauts de maniabilité sont repris tels quels d'un épisode à l'autre ! A se demander si SEGA prend bien en compte le retour des joueurs...
A noter aussi, une bande son insipide, genre "Rock FM", destiné à plaire aux kids américains : l'OST est naze de bout en bout, rien à voir avec certaines compositions mythiques des 1ers Sonic sur Megadrive ou de Sonic Adventure. Encore raté, SEGA !

Pour autant pas désagréable à parcourir et à regarder, ce "Sonic Forces" est un petit jeu sans prétention qui souffre d'une concurrence féroce sur Switch, "Super Mario Odyssey" en tête ! Insipide la plupart du temps, il est clairement à réserver aux fans du hérisson bleu qui sauront fermer les yeux sur un jeu de plate-formes mal fignolé et souvent frustrant.
SEGA doit impérativement revoir sa copie et innover pour sortir sa mascotte du bourbier infernal où ils l'ont fourré ! Pourquoi ne pas confier le prochain Sonic 3D à un studio tiers comme ils l'ont fait pour Sonic Mania cet été ?
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ JOLI À REGARDER

+ FLUIDE ET PARFOIS GRISANT

+ CUSTOMISATION DE L'AVATAR SYMPATHIQUE
- ...MAIS SANS ORIGINALITÉ NON PLUS.

- LA MUSIQUE NAZE, INDIGNE DE MASATO NAKAMURA

- LA JOUABILITÉ ET LA CAMÉRA À JETER PAR LA FENÊTRE !

- VITE PLIÉ, VITE OUBLIÉ !
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire