Court métrage
Publié le 03/08/2015 à 17h39 par Julien
Deux courts métrages made in France d'exception

Nous vous proposons aujourd'hui de vous faire découvrir deux courts métrages d'exception made in France. Nous allons tout d'abord vous les présenter :

Le premier intitulé "Bitch, Popcorn & Blood" est un court métrage réalisé par Fabio Soares. En tête d'affiche, l'actrice Jane Badler (la série "V"...) figure au casting de cette oeuvre visuellement très réussie et qui s'inspire très librement de l'univers Grindhouse du réalisateur Quentin Tarantino. Ce court est en effet un teaser pour un futur projet de long métrage qui pourrait voir le jour prochainement. L'histoire : Lily est vendeuse de popcorn dans un bar perdu au milieu de nulle part. Timide, peu sûre d’elle, elle accumule les frustrations du quotidien face à des clients souvent mécontents et à sa collègue Melody dont elle est le souffre-douleur. Un jour, son subconscient débarque, ainsi que deux étrangers particulièrement nonchalants...

Même si le scénario n'est pas d'une grande originalité, ce film est véritablement un hommage honorable au film du genre. La qualité de la mise en scène, le travail effectué sur la photographie et l'interprétation magistale des différents acteurs et actrices rendent "Bitch, Popcorn & Blood" très intéressant visuellement. Nous avons apprécié la mise en scène dynamique et pétillante de ce court et la pointe d'humour qui donne du piquant à l'intrigue sans compter la présence de l'actrice Jane Badler qui donne une touche originale et acidulée à l'intrigue.

Le deuxième s'intitule "Loos-en-Gohelle : Conduite Accompagnée". Mis en scène par un jeune réalisateur français, le court métrage est un préambule à une future série TV qui est actuellement en cours de développement. L'histoire : Tony Warlop, jeune pilote prodige, est mécano dans la plus grande carrosserie de la ville. Un soir, alors qu’il pensait sa journée terminée, son patron, Franck Vermeersch, aussi dur que respecté, lui confie une mission : récupérer un mauvais payeur. Ce que Tony n’avait pas prévu, c’est que Sandy Vermeersch, la petite fille chérie, s’était mis en tête de l’accompagner...

Après avoir été comptable puis publicitaire, Mike Zonnenberg se tourne vers la mise en scène et commence son travail artistique avec la saga de courts métrages "Social Kids". Connaissant un vif succès grâce au bouche à oreille et aux diffusions sur les blogs, Mike Zonnenberg décide alors de se tourner vers un genre plus grinçant et tourne "Loos-en-Gohelle : Conduite Accompagnée". Loos-en-Gohelle, c’est le nom d’une petite ville du bassin minier réputée pour ses célèbres "Terrils Jumeaux". Ce nom atypique, qui fait penser à un Los Angeles du Nord, est aussi le nom que Mike Zonnenberg a donné au nouvel univers qu’il veut développer. Son ambition est de créer un véritable western moderne au coeur des décors du bassin minier en suivant l’ascension d’un jeune mécano, pilote de génie, dans l’univers automobile nordiste. "Loos-en-Gohelle : Conduite Accompagnée" sera la première oeuvre tirée de cet univers. Un univers décalé proche de celui de Tarantino dans lequel il tire son inspiration et ses idées. S'inspirant des univers de "GTA" et "Drive", Mike Zonnenberg a su instaurer une atmosphère particulière en travaillant la photographie de son court métrage ainsi que sa bande sonore. Nous avons vraiment apprécié l'omniprésence de la musique qui s'associe parfaitement aux scènes ainsi que le rythme effréné des situations et de l'intrigue.

Ces deux réalisateurs pleins de talent méritent que leurs projets aboutissent rapidement afin que nous puissions les découvrir. A suivre...

Photo 1 :

Photo 2 :

Photo 3 :

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire