Critique film
Publié le 05/10/2017 à 15h52 par Kévin Aubin
Baby Driver
10 /10

Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.

Edgar Wright se passionne pour le cinéma dès son plus jeune âge et armé d'une caméra Super-8, il réalise des courts-métrages qui confortent son désir de se lancer dans le métier de réalisateur. A 20 ans à peine, il met en scène son premier long, une comédie à petit budget intitulée A Fistful of Fingers. Ce premier essai, qui ne le satisfait pas pleinement, lui permet malgré tout de se faire repérer et de réaliser quelques épisodes pour diverses séries télévisées. En 1998, sa rencontre avec l'acteur Simon Pegg marque un tournant décisif dans sa carrière. Ensemble, ils créent sur deux saisons la série comique Les Allumés qui obtient le statut de série culte. Surfant sur son succès, Edgar Wright réunit l'équipe de la série pour écrire et réaliser Shaun of the Dead, premier film de sa trilogie Cornetto. Ce petit film obtient un succès mondial inattendu, et pour ne pas décevoir ses fans et soucieux de l'attente qu'il suscite, il enchaîne avec son second film de sa trilogie initiée en 2005 avec Hot Fuzz. Avant de conclure sa trilogie, il adapte le comic culte de Bryan Lee O'Malley : Scott Pilgrim. Son premier film américain où il a toute la liberté créative nécessaire. S'en suivra en 2013 le dernier film de sa trilogie Cornetto avec Le Dernier pub avant la fin du monde. En parallèle, il officie en tant que scénariste et producteur sur de nombreux films.

En 2017, il revient à la réalisation avec Baby Driver. Nouveau film américain du réalisateur sur le jeune Baby, chauffeur pour des braqueurs de banque à ses heures, qui lorsqu'il rencontre la jeune et jolie Debora va tout faire pour faire fi de ses activités criminelles, et retrouver une vie normale. Ce nouveau film d'Edgar Wright est probablement l'un des films les plus cools jamais tourné. Avec sa patte artistique et son style bien à lui, le réalisateur nous offre un divertissement des plus réjouissants ou comment réinventer le thriller d'action en y insufflant une énergie nouvelle. L'énergie nouvelle vient de la bande-son du film qui rythme de façon incessante chacune des scènes. Une action, des dialogues, un pas ou un regard, tout est rythmé avec une bande-son détonante. Ainsi, cette dynamique donné au film par la musique rend le visionnage des plus intéressants, et surtout embarque le spectateur tout du long. L'histoire qui sur le papier n'a rien de novatrice se révèle être hautement divertissante de par ses nombreux rebondissements et son rythme endiablé qui ne faiblit à aucun moment. Et ne vous y trompez pas, l'écriture du scénario est aboutie et regorge de bonnes idées. Synchroniser la musique sur les différentes scènes de la façon dont elle est présentée dans le film relève du génie. L'alchimie entre les personnages crève l'écran avec des images qui marquent les esprits. Le film mêle habilement les genres avec un pur actioner movie sur fond de romance, le tout parsemé d'un humour léger bienvenu. Arriver à offrir des moments de pur spectacle absolument jouissifs et des moments plus intimistes avec de l'émotion de cette façon est tout simplement une prouesse cinématographique. Et bien évidemment, Edgar Wright prouve une fois encore qu'il maîtrise tout d'une réalisation calibrée pour plaire.

Pour camper le personnage principal de Baby, c'est le jeune acteur Ansel Elgort, connu notamment avec la saga Divergente, qui assure le show. C'est le personnage central du film et le moins que l'on puisse dire est que l'acteur assure du début à la fin. Littéralement habité par son personnage, il offre un jeu d'acteur impeccable et nous emporte avec lui dans son escapade mouvementée. Pour l'accompagner, de nombreux acteurs gravitent autour de lui et chacun s'en donne à c½ur joie. On retrouve la sublime Lily James dans le rôle de la jouvencelle en détresse avec un caractère bien trempée, Kevin Spacey dans le rôle du chef des braqueurs toujours aussi classe et Jamie Foxx dans le rôle d'un criminel allumé qui lui va comme un gant. D'autres seconds rôles viennent compléter le casting et arrivent eux-aussi par leur personnalité bien affirmée à tirer leur épingle du jeu.

Pour sa nouvelle réalisation, Edgar Wright fait plaisir à ses fans en leur offrant un divertissement calibré pour être l'un des films les plus cools jamais tourné. Le spectateur prend un pied monumental en visionnant ce film et il va s'en souvenir pour longtemps. A ne pas manquer !

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire