Critique film
Publié le 05/10/2017 à 15h51 par Kévin Aubin
Cars 3
8 /10

Dépassé par une nouvelle génération de bolides ultra-rapides, le célèbre Flash McQueen se retrouve mis sur la touche d’un sport qu’il adore. Pour revenir dans la course et prouver, en souvenir de Doc Hudson, que le n° 95 a toujours sa place dans la Piston Cup, il devra faire preuve d’ingéniosité. L’aide d’une jeune mécanicienne pleine d’enthousiasme, Cruz Ramirez, qui rêve elle aussi de victoire, lui sera d’un précieux secours...

Brian Fee est animateur dans l'animation et travaille pour les studios d'animation Pixar. Il a travaillé sur de nombreux films d'animations du studio. Il a notamment été concepteur de story-boards sur Cars et Cars 2. En 2017, il se retrouve au commande de sa toute première réalisation avec Cars 3. Franchise démarrée en 2006, le premier film a rencontré un franc succès. En 2011, Cars 2 divisa les critiques mais rencontra également un franc succès au box-office. Qu'en est-il de ce troisième opus qui s'annonce comme un retour aux sources ?

Les studios Pixar ont pris en compte les critiques du second opus qui disaient que le film s'éloignait trop du premier film et partait un peu dans tous les sens. Résultat, cette suite est plus intimiste, moins grandiloquente et prend le temps d'explorer son personnage principal à savoir Flash McQueen. Un retour aux sources qui ravira les fans de la première heure en retrouvant ce qui avait fait le succès du premier film. L'histoire est certes classique dans sa forme mais au fond elle prend le temps de bien faire les choses. Dans le sens où les personnages principaux ont leur importance, les scènes sont plus intimistes et émouvantes, ce qui pour un film d'animation est à saluer. Bien évidemment, le film réserve son lot de situations teintées d'humour bienvenu et de courses haletantes. la qualité de l'animation est toujours au rendez-vous et profite de plus en plus à ce genre de métrage. Visuellement c'est époustouflant et le reste suit. Tout est bien établi et se suit de façon logique même si l'on peut souligner le manque de surprises. Tout n'est pas parfait avec des personnages secondaires peu développés, des enjeux assez simples, et une impression de déjà-vu mais qu'importe puisque l'on prend toujours plaisir à retrouver nos bolides préférés.

Derrière la caméra pour la première fois, Brian Fee signe une très belle réalisation. La mise en scène est soignée avec un côté intimiste qui apporte sa plus-value, les décors animées sont époustouflants de réalisme, la photographie qui joue sur une large palette de couleurs est sublime et la bande-son dépote. Comme toujours avec Pixar, un travail de qualité.

Guillaume Canet répond toujours présent en tant que voix de Flash McQueen. Toujours à l'aise dans le doublage, il assure et prend du plaisir qui se ressent au visionnage du film. Pour l'accompagner, on retrouve quelques acteurs français bien connus du public à savoir Gilles Lellouche, Cécile de France, Alice Pol Samuel Le Bihan ou encore Nicolas Duvauchelle. Un casting vocal épatant où l'énergie des acteurs avec leur voix est communicative.

Pour sa première réalisation, Brian Fee signe un retour aux sources inattendu et essentiel. Un film d'animation plus intimiste et émouvant qui n'oublie pas d'aborder des thèmes importants comme l'égalité des sexes et la transmission entre générations. Même s'il n'est pas exempt de défauts, ce troisième opus est tout aussi divertissant que les précédents et mérite le coup d'½il.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire