Critique film
Publié le 09/01/2019 à 12h47 par Kévin Aubin
En Eaux Troubles
7 /10

Au c½ur de l’océan Pacifique, le sous-marin d’une équipe de chercheurs a été attaqué par une créature gigantesque qu’on croyait disparue : le Megalodon, un requin préhistorique de 23 mètres de long. Le sauveteur-plongeur Jonas Taylor doit risquer sa vie pour sauver les hommes et les femmes prisonniers de l'embarcation… et affronter le prédateur le plus terrible de tous les temps.

Jon Turteltaub est le fils du producteur et scénariste de télévision Saul Turteltaub à qui on doit notamment les séries The new Dick Van Dyke Show et Aline et Cathy. Il débute dans la réalisation avec Think big et poursuit en 1991 avec Driving me crazy. C'est avec la comédie Rasta rockett qui sort en 1993 qu'il devient un cinéaste populaire. S'en suivent plusieurs réalisations avant d'être repéré par le producteur Jerry Bruckheimer en 2003 qui lui confie la réalisation de Benjamin Gates avec Nicolas Cage. La saga est un succès commercial considérable.

En 2018, il revient avec En eaux troubles, adapté de la série de romans "Meg" de Steve Alten. On ne compte plus les films de requins qui sortent chaque année directement en vidéo mais cette fois-ci c'est bien au cinéma qu'un nouveau film du genre pointe le bout de son nez. Un blockbuster américain au budget considérable qui en fait le film de requin le plus cher. Le réalisateur invite son spectateur dans une aventure en mer où le mégalodon rode pour un divertissement taillé sur-mesure pour cette fin d'été. Qu'on se le dise tout de suite, le film est divertissant et se regarde comme un pop-corn movie où seul le spectaculaire compte. Exit donc le scénario élaboré, les dialogues intelligents, l'effet de surprise et le renouveau du film de requin. Mais l'humour est présent et étonnement il fonctionne bien. Le film se suit donc sans déplaisir et est mené à un bon rythme pour maintenir en haleine le spectateur tout du long. Les rebondissements ne manquent pas avec des scènes d'action plutôt bien orchestrées et des effets visuels assez bien travaillés. Ce que l'on regrette c'est l'absence d'interdiction du film qui en pâtit : aucune effusion de sang, un requin bridé, un manque de tension à certain moments, des scènes attendues… Bref, un film de requin certes divertissant mais qui manque de mordant pour emporter totalement l'adhésion des spectateurs. Un film tout public qui empêche toute tentative d'horreur qu'on aurait aimé avoir.

Jon Turteltaub bien qu'il aurait aimé un film plus horrifique s'en sort bien en terme de divertissement pour tous. La mise en scène est accrocheuse tout du long, les décors avec beaucoup de numériques sont bons et permet aux spectateurs d'être à la fois au grand air et dans des espaces plus confinés, la photographie est principalement sombre avec des couleurs pâles pour asseoir une atmosphère tendue et légèrement anxiogène et la bande-son est classique.

Jason Statham spécialiste des films d'action réalise le rêve de nombreux fans à savoir le voir affronter le plus grand requin qui n'est jamais existé. L'acteur fait ce qu'il sait faire et il le fait bien même si ce rôle reste très sommaire dans sa carrière. Bingbing Li, star chinoise, accompagne notre héros et est l'atout féminin du métrage. Elle tient un rôle tout aussi équivalent à son homologue masculin et lui permet d'avoir à nouveau une plus grande visibilité du public après quelques rôles dans d'autres productions hollywoodiennes. Le film compte un certain nombre de seconds rôles qui n'apportent pas grand chose si ce n'est servir de faire-valoir aux deux acteurs principaux. Leur rôle n'étant pas très développé. Même si certains arrivent à sortir du lot et se démarquer davantage.

Pour sa nouvelle réalisation, Jon Turteltaub signe un divertissement de bonne facture avec son lot de bons moments mais aussi de maladresses. Peut-être pas le film de requin espéré mais un bon moment de cinéma en perspective. Le tout servi par un Jason Statham qui tâte du requin pour le plus grand plaisir des fans.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire