Critique film
Publié le 30/03/2018 à 12h18 par Ciné Vor
Green Green Grass of Home
7 /10

Une institutrice de village déménage en cours d’année et se fait remplacer par son frère, Ta-nien, originaire de Taipei. Celui-ci fait la connaissance de ses nouveaux élèves, notamment le groupe des « trois mousquetaires » composé des espiègles Cheng-kuo, Chin-shui et Wen-chin. Séduit par une de ses collègues, le citadin Ta-nien prend progressivement goût à sa nouvelle vie à la campagne…

Troisième film en trois ans de carrière pour Hou Hsiao-Hsien, "Green Green Grass Of Home", est une ½uvre qui nous conte l’enfance avec harmonie et flamboyance.
Le comédien Kenny Bee se voit confier une troisième collaboration par et avec le cinéaste, qui le gratifie une fois de plus, de l’un des rôles principaux, ainsi que de l’interprétation musicale du film.

L’intrigue est enivrante et passionnante, on se plaît à découvrir les diverses activités de l’insouciance, à travers les loisirs et les jeux, d’enfants qui évoluent au sein d’une nature verdâtre, poétique et admirable.
La verdure en toile de fond, les personnages, tels que celui campé par Kenny Bee, s’exposent à divers gags... Par moments plutôt bêta et par d’autres assez touchants.
La nostalgie de l’enfance et de ses émancipations, semble être le principal objectif de cette troisième composition, laissant également apparaître une production écolo tendre et radieuse.

Malgré une meilleure maîtrise de la mise en scène, Hou Hsiao-Hsien, ne semble pas encore avoir trouvé son style. On se réjouit pourtant de quelques scènes bien cousue, qui enrichissent un récit simple, mais divertissant.

Hou Hsiao-Hsien grandit, mais ne s’est pas encore épanouie !

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  RECOMMANDATIONS :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire