Critique film
Publié le 25/09/2018 à 11h28 par Grégory
Hellraiser 3
6,5 /10

Chef des Cénobites, Pinhead s'arrache à sa prison, un totem qu'expose Monroe dans l'antichambre de son night-club. Après avoir fait de nouveaux adeptes et pris le dessus sur son sauveur, Pinhead affronte un adversaire inattendu et redoutable : l'homme qu'il fût avant de vendre son âme au diable et de basculer dans les ténèbres...

Troisième volet de la saga horrifique, "Hellraiser 3", nommé en version originale "Hellraiser III : Hell On Earth", met en vedette une fois de plus le terrible Pinhead et sa mystérieuse boîte maléfique. Après Clive Barker et Tony Randel, c'est au tour de Anthony Hickox de se retrouver derrière la caméra pour mettre en scène cette nouvelle histoire. Le cinéaste est surtout connu pour avoir réalisé les films "Waxwork" et "Waxwork 2" avec Zach Galligan ("Gremlins"...).

Une fois de plus, le scénario reste convaincant même si certaines scènes ont un air de déjà-vu et que, par moments, on s'égare un peu et on finit par perdre le fil... Néanmoins, le rythme est assez soutenu, les scènes gores sont toujours au rendez-vous et les effets spéciaux réussis. Autre chose à noter, c'est la bande originale du film qui n'est pas du tout en rapport avec les deux premiers longs métrages. On se retrouve ici avec une musique plus métal.

Pour le casting, on retrouve tout d'abord Ashley Laurence ("Murder of Crows"...) qui reprend son rôle de Kirsty Cotton mais aussi et surtout Doug Bradley ("Détour Mortel 5"...) dans celui du mystique Pinhead. Pour le reste du casting, on notera les présences de Paula Marshall ("Widow Detective"...) et Terry Farrell ("Becker"...).

En résumé, ce troisième épisode est certes bien moins réussi que les deux premiers mais "Hellraiser 3" reste assez divertissant grâce en partie à ses scènes gores soignées et particulièrement sanglantes.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire