Critique film
Publié le 31/10/2017 à 16h50 par Kévin Aubin
Hitman & Bodyguard
10 /10

Un redoutable tueur à gages est contraint de témoigner contre son ancien employeur devant la Cour internationale de justice de La Haye. Interpol est alors chargée de l’escorter jusqu’aux Pays-Bas et engage le meilleur garde du corps du métier pour mener à bien cette mission. Mais c’était sans savoir que depuis des années, les deux hommes s’opposent : les voilà désormais obligés de s’associer pour tenter de survivre aux pires épreuves… De l’Angleterre à La Haye, ils vont vivre une aventure délirante, une succession infernale de tentatives de meurtre, de courses-poursuites pour échapper à un dictateur d’Europe de l’Est prêt à tout pour les éliminer.

Patrick Hughes (II), fils de l'acteur Tim Hughes, hérite de l'amour du cinéma de son père. Dès son plus jeune âge, il réalise des films courts puis s'oriente rapidement vers une école de cinéma dont il ressort diplômé. Il fait ses débuts à la télévision en réalisant des publicités pour des grandes marques. En 2008, il signe un court-métrage intitulé Signs, et prouve qu'il sait se servir d'une caméra. Deux ans plus tard, il dirige son premier long avec Red Hill, un western passé inaperçu en France et qui ne rencontre pas un vif succès. Mais le talent de ce jeune prodige est vite repéré et il est sollicité par Sylvester Stallone pour réaliser Expendables 3.

En 2017, il met en scène son troisième film avec Hitman & Bodyguard. Un buddy movie typiquement américain qui offre un divertissement pour le meilleur et pour le rire. Jubilatoire à souhait, cette comédie est taillée pour nous en mettre plein la vue et mettre nos zygomatiques à rude épreuve. Du début à la fin, le spectacle est totale avec des rebondissements à foison où les scènes d'action sont parfaitement orchestrées et où les scènes plus calmes sont riches de dialogues hilarants. Même si l'histoire est banale avec un cheminement classique pour ce genre de film, qu'importe car l'ensemble tient tellement bien la route que l'on fait abstraction de cette faiblesse. Et puis quand on va voir un tel film on sait ce que l'on attend et à quoi s'attendre et clairement on en ressort satisfait. Les amateurs du genre y trouveront leur compte et même ceux qui n'en attendent pas grand-chose ne seront pas déçus.

Surtout que Patrick Hughes manie avec brio la caméra et nous offre du grand spectacle comme on aime en voir au cinéma. La mise en scène est rythmée et le spectateur n'a pas une seconde pour respirer, les décors sont grandeur nature, la photographie n'hésite pas à jouer sur les couleurs et à mettre plein les mirettes, et la bande-son envoie du lourd. Une réalisation explosive qui détonne et résonne en pleine face du spectateur. Le spectateur prend un pied monumental qu'il n'est pas près de l'oublier.

Le duo de héros aux antipodes l'un de l'autre est emmené par deux acteurs dont la réputation n'est plus à faire. Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson sont passés maîtres dans l'art de jouer un peu tous les rôles que jouer dans ce film en deviendrait presque une formalité. Chacun y va de son énergie et de sa personnalité pour casser la baraque ! Les acteurs secondaires ne sont pas en reste même s'il faut bien avouer que la déferlante Reynolds & Jackson emporte tout sur son passage. Mention spéciale à Salma Hayek que l'on prend plaisir à retrouver au cinéma même dans un rôle mineur.

Pour sa nouvelle réalisation, Patrick Hughes signe un buddy movie hautement divertissant qui n'a rien à envier à ses aînés des années 80, date à laquelle le genre a été lancé. Du grand spectacle qu'il serait dommage de louper au cinéma tant l'action et l'humour font bon ménage. On en redemande.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Note :
  /10
Code de vérification
:
0 commentaire
0 /10