Critique film
Publié le 10/04/2018 à 12h11 par Kévin Aubin
Horse Soldiers
7,5 /10

Le capitaine Mitch Nelson est le chef de l’unité des Forces Spéciales qui a été choisie pour une périlleuse mission secrète. Son détachement et lui sont envoyés en Afghanistan, en plein conflit armé, pour apporter leur aide aux Afghans dans leur lutte contre les talibans.

Nicolai Fuglsig suit une formation de journalisme et entame une carrière de photojournaliste. En 1999, il sort un livre sur un désastre nucléaire qui reçoit de nombreux prix. Par la suite, il couvre la guerre du Kosovo où il en ressort un documentaire, retour de l'exilé. En parallèle de son métier, il a un certain nombre de projets de film très conceptuelle à différents stades de production, soutenu par des studios indépendants.

En 2018, il passe pour la première fois derrière la caméra et réalise le long-métrage Horse Soldiers. Le film est tiré de l'histoire vraie des douze premiers militaires des Forces spéciales américaines, les Bérets Verts, qui furent envoyés en Afghanistan suite aux événements du 11 septembre 2001. Bien plus qu'un simple film de guerre, ce métrage est avant tout là pour évoquer une histoire vraie restée dans l'ombre du fait de son caractère officieux. Le réalisateur s'attèle donc tout le long du film à rendre hommage à douze militaires qui ont risqué leur vie pour défendre leur pays, en riposte aux attentats du World Trade Center. Ainsi, l'histoire parle avant tout de ces hommes, véritables héros de leur nation sans être glorifiés de leur exploit. La première partie du film se concentrant sur chacun d'entre-eux pour montrer que ce sont avant tout des êtres humains. Bien évidemment, le réalisateur n'oublie pas de montrer les affres de la guerre, et dans la seconde partie, ces héros sont au plus près du conflit, amenés à combattre. Les scènes d'action y sont bien orchestrées et ce, de façon très réaliste. Le spectateur vit au plus près cette mission et est maintenu en haleine tout du long. Le rythme va crescendo pour offrir un superbe final loin de l'esbroufe habituelle des films du même genre. Certes on retrouve un certain patriotisme américain évident et l'histoire accuse parfois de quelques facilités scénaristiques mais ce sont des faiblesses dont on ne tient pas rigueur au vu de la gravité du sujet, et de la sincérité voire de l'authenticité de l'adaptation à l'écran.

La réalisation de Nicolai Fuglsig est très qualitative avec un soin apporté sur l'ensemble du film. La mise en scène profite aux acteurs et insuffle un caractère historique saisissant, les décors naturels sont d'un réalisme confondant, la photographie avec ses couleurs fades et des tonalités monochromes est là pour rappeler la dureté de la guerre et la bande-son assène des mélodies assourdissantes rappelant la réalité du conflit.

Pour porter à bien le film, on a droit à un casting solide. En tête d'affiche, Chris Hemsworth mène le film sur ses (larges) épaules avec toujours autant de détermination et de conviction. Investi dans son rôle, il est taillé sur-mesure pour lui et l'acteur livre une honnête performance. Pour l'accompagner, on retrouve des acteurs bien connus du public comme étant des seconds rôles efficaces. Michael Shannon et Michael Peña font notamment partis de ces acteurs aux rôles secondaires. Malgré-tout, chacun a le mérite d'avoir un rôle plus ou moins construit qui a son intérêt dans le film.

Pour sa première réalisation, Nicolai Fuglsig signe un film de guerre à l'histoire solide qui rend un bel hommage aux (douze) soldats américains. Le tout servi par un casting solide.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire