Critique film
Publié le 05/10/2018 à 19h19 par Kévin Aubin
Jean-Christophe & Winnie
9 /10

Le temps a passé. Jean-Christophe, le petit garçon qui adorait arpenter la Forêt des Rêves bleus en compagnie de ses adorables et intrépides animaux en peluche, est désormais adulte. Mais avec l'âge, il est devenu sérieux et a perdu toute son imagination. Pour lui rappeler l’enfant attachant et enjoué qu'il n’a jamais cessé d’être, ses célèbres amis vont prendre tous les risques, y compris celui de s'aventurer dans notre monde bien réel…

Marc Forster est diplômé d'école de cinéma et dès 1993 il réalise deux documentaires pour des chaînes de télévision. En 1996, il écrit et réalise son premier long-métrage, Loungers, lauréat du Prix du Public au Festival de Slamdance. Mais c'est en 2001 avec le drame A l'ombre de la haine qu'il se fait connaître du grand public et obtient la reconnaissance de ses pairs. Dans les cinq années qui suivent, son ascension est fulgurante avec des réalisations remarquées passant du drame fantastique Neverland à Quantum of Solace, 22e volet de la saga James Bond. En 2013, il change de registre et réalise le blockbuster apocalyptique World War Z.

En 2018, il revient avec une aventure familiale, Jean-Christophe & Winnie, adaptation live de Winnie l'ourson. Disney poursuit l'adaptation de ses chefs d'oeuvre animés avec ce nouveau film qui mélange prises de vues réelles et animation. L'histoire d'un adulte qui retrouve son âme d'enfant en compagnie de Winnie l'ourson et ses amis. Le réalisateur signe un film intimiste, sans tape à l'oeil qui convoque les émotions primaires de l'enfance dans une aventure humaine et touchante qui ravira toute la famille. Un émerveillement de tous les instants où l'émoi de l'enfance est au c½ur du film et qui aborde des thèmes qui parlent à tous comme l'amitié, le sens de la famille et l'amour des siens. Une oeuvre nostalgique pour l'ancienne génération qui prendra plaisir à redécouvrir Winnie et ses amis et une découverte pour la jeune génération. Tout le monde y trouvera son compte où la simplicité est de mise tout du long pour un moment de cinéma emprunt de générosité. Il est rare aujourd'hui de voir un film prendre le temps avec son histoire et ses personnages pour délivrer un divertissement minimaliste mais dans le bon sens du terme. Un métrage qui ne manque de rebondissements bon enfant et qui rappellent qu'il est important de conserver une part d'enfance même en grandissant. Une belle échappée dont il serait dommage de se priver.

Marc Forster a su saisir toute la magie qui réside dans la franchise Winnie l'ourson pour offrir une réalisation de qualité. La mise en scène est classique mais efficace, les décors typiquement anglais transportent le spectateur dans l'époque des années 40 pour un petit voyage garanti, la photographie joue sur les couleurs pâles et les tonalités froides pour une immersion totale dans cette aventure à part entière et la bande-son est très mélodieuses et agréable à entendre. Une parenthèse hors du quotidien qui fait un bien fou.

Ewan McGregor que l'on prend plaisir à retrouver au cinéma et qui plus est dans ce registre est excellent. L'acteur anglais avec son naturel évident compose un Christopher Robin attachant. Une certaine candeur émane de son personnage qui colle parfaitement au film. Hayley Atwell principalement connue pour son rôle de Peggy Carter chez Marvel, trouve ici un rôle peut-être pas aussi conséquent de McGregor mais est tout aussi intéressant à suivre. L'actrice d'un naturel confondant est convaincante. Bien évidemment, les stars du film restent Winnie l'ourson et ses amis d'un réalisme saisissant. La qualité de l'animation est sidérante et on se prend immédiatement d'affectation pour eux.

Pour sa nouvelle réalisation, Marc Forster signe une aventure humaine et touchante destinée à tous. Les grands retourneront le temps d'un instant en enfance te les petits seront émerveillés. Un moment de cinéma candide chaudement recommandable servit par une galerie de personnages attachants.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire