Critique film
Publié le 27/03/2018 à 12h58 par Floriane
Kedi - Des Chats et des Hommes
8 /10

Depuis des siècles, des centaines de milliers de chats vagabondent dans les rues d’Istanbul. Sans maîtres, ils vivent entre deux mondes, mi sauvages, mi domestiqués – et apportent joie et raison d’être aux habitants. KEDI raconte l’histoire de sept d’entre eux.

Sorti dans les salles en pleine période de fêtes, "Kedi - des chats et des hommes" était la petite boule de douceur de cette fin d'année 2017. Pour sa sortie vidéo retour sur l'un des documentaires les plus beau de l'année passée.

A travers les histoires de ces chats déambulant dans Istambul, "Kedi - des chats et des hommes" nous raconte le récit d'une ville et de ses habitants. En nous montrant le lien les unissant à ces chats on ressent le confort qu'ils offrent pour certains. Un moyen pour eux d'oublier leurs soucis du quotidien, voire même les aider à surmonter leur dépression.
En filigrane, la réalisatrice glisse un sous-texte sur le développement d'Istambul, notamment avec l'apparition de tours commerciales, dont la construction détruit des quartiers entiers, fait fuir les félins et surtout fait perdre l'identité à cette ville au patrimoine légendaire.

Pour conter la vie de ces animaux à quatre pattes la réalisatrice, Ceyda Torun, alterne plans rapprochés, grâce à une caméra placée sur une voiture télécommandée, à des plans d'ensemble de la ville. Tout ça baigné dans une lumière chaleureuse signée Charlie Wuppermann. Grâce au soin apporté à la mise en scène et à l'écriture la cinéaste arrive à transformer son film en une sorte de conte où les chats seraient des créatures symboliques.

Mais on ne va pas se mentir, l'attrait principal de Kedi est le chat ! Les amoureux de ces boules de poils ont toujours été nombreux, mais c'est grâce à internet et la folie des vidéos de chat que Ceyda Torun a pu trouver le financement pour son film. Pendant 1h30, le film nous montre la vie de ces félins. Qu'ils soient drôles (Grizou et ses bonnes manières), de mauvais poils (la "psychopathe" du quartier) ou aventuriers (le chasseur de rats), on ne peut que craquer devant ces adorables félins.

"Kedi - des chats et des hommes" est un documentaire qui ravira les amoureux des chats, en plus de nous montrer le récit touchant d'une ville et de ses habitants.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire