Critique film
Publié le 13/04/2018 à 13h25 par Kévin Aubin
L'Apparition
10 /10

Jacques, grand reporter pour un quotidien français reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques qui n’a rien à voir avec ce monde-là accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements.

Xavier Giannoli débute comme journaliste avant de travailler sur des tournages comme assistant metteur en scène. En 1993, il s'essaye au court-métrage et en réalise d'autres par la suite qui rencontreront un franc succès. En 2003, il passe la cap du long avec le drame Les Corps impatients. S'en suivent plusieurs réalisations dans le genre dramatique qui rencontrent un certain succès auprès du public et des critiques. En 2015, il réalise son sixième film où il offre un retour au cinéma après trois ans d'absence à Catherine Frot dans Marguerite.

En 2018, il revient avec L'Apparition, film qui a pour sujet une enquête canonique. Un sujet jamais traité au cinéma et qui permet de mettre en lumière ce qu'est réellement une enquête canonique, pour ainsi dire inconnue par le plus grand nombre. Sans faire de jeux de mots, bon Dieu que c'est intéressant à suivre et à découvrir. Tout le long du film, le réalisateur immisce le spectateur dans une enquête canonique au combien riche en rebondissements et en révélations. Le spectateur vit au plus près cette enquête avec les personnes qui y participent et passe par tous les stades émotionnels. Il faut dire que le réalisateur a le souci du détail et prend soin, avec minutie, de documenter son récit pour que le spectateur en comprenne tous les tenants et les aboutissants. Ainsi, cette plongée au c½ur de la Foi et de la religion, même pour les athées, est saisissante de par sa véracité et embarque tout le monde. Avec un rythme assez lent, l'histoire se déroule avec intensité et n'est jamais ennuyante. Il est vrai que la durée du film est longue, et que quelques longueurs peuvent parfois se faire ressentir, mais avec un tel sujet cela n'est pas préjudiciable. La raison principale est que tout est fait pour captiver le spectateur et ne jamais le laisser sur la carreau malgré la difficulté à appréhender une telle ½uvre. Une ½uvre cinématographique qui ne plaira peut-être pas certains voire qui les rebutera mais en y allant l'esprit ouvert, la claque est assurée.

Surtout que derrière la caméra, Xavier Giannoli fait une nouvelle fois des merveilles. La mise en scène a un certain classicisme assumé qui se révèle être la forme la plus adéquate pour ce film, les décors sont très bien travaillés et font que le spectateur suit l'enquête pas à pas, au gré des différents endroits entre lieux clos et à ciel ouvert, la photographie est faite de lumières naturelles avec une tonalité pâle en accord avec l'ambiance générale du film qui est christique et la bande-son a une place très importante et permet d'ancrer le film dans la réalité, et profile des mélodies adaptées à toutes circonstances. Une réalisation d'une grande qualité qui confirme le talent du réalisateur pour magnifier des sujets pas toujours facile à traiter.

Xavier Giannoli a écrit le rôle de Jacques pour Vincent Lindon avec qui il voulait travailler depuis longtemps. Un choix d'acteur excellent tant Vincent Lindon est parfait dans ce rôle. Vincent Lindon a pour habitude d'être toujours en mouvement, à l'aise dans la parole et très vite opérationnel pour jouer ses scènes. Mais c'est avant tout un acteur avec une forte présence physique et d'incarnation qui convenaient parfaitement pour son rôle dans le film. La révélation du film reste indubitablement la jeune Galatea Bellugi. Dans le rôle d'Anna elle est juste formidable voire est une évidence tant son jeu d'actrice est saisissant de réalisme. Elle a une présence unique face caméra qui lui promet une belle carrière d'actrice. La relation entre les deux acteurs est très intéressante comme s'ils savaient qu'en gardant une certaine distance, le résultat à l'écran serait subjuguant. N'oublions pas les nombreux seconds rôles qui sont tous exceptionnels avec des acteurs très impliqués.

Pour sa nouvelle réalisation, Xavier Giannoli signe une très belle ½uvre cinématographique qui a le mérite de traiter un sujet jamais abordé au cinéma. Un sujet traitant d'une enquête canonique très intéressante à suivre. Vincent Lindon et la jeune révélation Galatea Bellugi y sont exceptionnels. A voir au moins une fois.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire