Critique film
Publié le 09/08/2018 à 12h27 par Kévin Aubin
L'École est Finie
6,5 /10

Agathe Langlois, parisienne jusqu’au bout de ses ongles bien vernis, a tout pour être heureuse : une famille qu’elle adore, une super bande de copines, et elle vient d’être titularisée comme professeur d’anglais. Mais quand elle apprend qu’elle est mutée à des centaines de kilomètres de chez elle, en plein campagne, c’est la douche froide. Les pieds dans la boue, à Trouilly-sur-Selles, la bonne humeur d’Agathe va être mise à rude épreuve. Entre des collègues démotivés et des élèves plus que dissipés, cette première année d’enseignement va lui réserver bien des surprises…

Anne Depetrini débute comme journaliste économique avant d’entamer une carrière télévisuelle sur M6. Par la suite, elle officie sur différentes chaînes où elle anime différentes émissions TV. En 2006, elle se lance dans la comédie et joue au théâtre avant de sortir son premier long-métrage au cinéma en 2010 avec Il reste du jambon ?. Elle apparaît dans différentes comédies pour de petits rôles mais n’oublie pas le journalisme, activité qu’elle exerce toujours en parallèle.

En 2018, elle fait son retour au cinéma et sort son second film, "L’École est finie". Le film s’inspire du livre Chronique d’une prof qui en saigne de Princesse Soso. A mi-chemin entre réalisme social et conte, cette comédie douce-amère qui dépeint le milieu des profs est agréable à suivre. La réalisatrice souhaite à travers ce film revaloriser le métier d’enseignement en amenant des situations de la vie courante à l’école tout en insinuant un aspect de quête et de découverte pour le moins inattendu. Ainsi, le spectateur suit Agathe hors de sa zone de confort où elle va se retrouver confrontée aux autres et à elle-même. Il est donc intéressant d’avoir à la fois des situations cocasses où notre héroïne est soumise à son environnement et des situations plus intimistes où elle se questionne en étant seule contre tous. On se prend d’attachement pour ce petit bout de femme au caractère bien trempé aux prises bien malgré-elle avec un lieu et des gens inconnus. Le choc des civilisations et générationnel se fait sentir tout le long du film et offre des moments de pur drôlerie et plus riche en émotions. Même si le film reste léger dans ce qu’il a à raconter. L’humour y est léger tout en étant très bon enfant. L’histoire est en somme toute classique mais se suit sans déplaisir et s’apprécie simplement. Dommage qu’elle se perde parfois un peu en route dans des moments pas toujours très fins qui n’apportent pas grand-chose au film. Certaines facilités sont donc à dénoter et c’est ce qui en fait une petite comédie sympathique à défaut d’être surprenante voire innovante. Les pérégrinations d’une citadine en campagne font passer un moment agréable pour toute la famille.

Anne Depetrini rempile derrière la caméra pour une nouvelle comédie et elle prend plaisir à filmer son histoire. La mise en scène est classique mais profite aux acteurs surtout notre personnage principal, les décors campagnards apportent une sensation de légèreté qui fait du bien au moral, la photographie très lumineuse avec ses lumières naturelles est bienvenue et la bande-son profile quelques musiques plaisantes à écouter. Une réalisation efficace pour ce genre de métrage.

Bérengère Krief porte cette comédie comme une grande et le moins que l’on puisse dire est qu’elle s’en sort admirablement. Avec son énergie communicative, elle embarque le spectateur avec elle dans ses péripéties. Quel plaisir de la voir une nouvelle fois jouer au cinéma dans un genre qui lui va comme un gant et où elle s’éclate. Pour l’accompagner, on retrouve des acteurs pour la plupart connus du grand public où chacun apporte sa gouaille et sa personnalité qui lui est propre.

Pour sa nouvelle réalisation, Anne Depetrini signe une petite comédie gentillette bon enfant que l’on prend plaisir à regarder. Elle est portée par une Bérengère Krief toujours très investie que l’on prend plaisir à retrouver sur grand écran. Pas inoubliable mais sympathique avec un bon moment en perspective.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire