Critique film
Publié le 05/01/2018 à 12h50 par Kévin Aubin
La Montagne entre Nous
6,5 /10

Livrés à eux-mêmes après le crash de leur avion en pleine montagne, deux étrangers doivent compter l’un sur l’autre pour faire face aux conditions extrêmes. Réalisant qu’ils n’ont aucun espoir d’être secourus, ils tentent leur chance à travers des centaines de kilomètres de nature hostile, acceptant que ce n’est qu’ensemble qu’ils pourront trouver le courage de tenter de survivre.

Hany Abu-Assad démarre sa carrière en tant qu'assistant réalisateur. En 2001, il signe Le Mariage de Rana, un jour ordinaire à Jérusalem, son premier long métrage, présenté à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes. En 2005, le cinéaste présente une œuvre controversée avec Paradise Now, avec laquelle il obtient de multiples récompenses. En 2011, il signe sa première incursion dans le cinéma américain avec le film d'action The Specialist. Par la suite, il réalise deux autres longs, Omar et Le chanteur de Gaza.

En 2017, il change de registre avec La Montagne entre nous adapté du roman du même nom de Charles Martin, publié en 2011. Avec ce seconde incursion dans le cinéma américain, Hany Abu-Assad signe un honnête drame romantique sur fond de survival. Dès les premières minutes, le spectateur découvre les deux personnages principaux avec lesquels il va vivre ce périple. Il est donc facile de s'attacher aux personnages, et dans ce genre de film, c'est bien évidemment le but recherché. Une fois l'introduction passée, l'histoire, huis clos à ciel ouvert, se suit sans déplaisir. Une histoire humainement forte où nos deux personnages sont confrontés à la nature dans l'espoir de survivre. Il faut bien avouer que l'histoire est classique dans son déroulement et ne réserve que très peu de rebondissements malgré un rythme plutôt soutenu. Non pas que l'on s'ennui mais il ne faut pas s'attendre à un survival extrême et semé de nombreuses embûches. On est davantage dans une romance naissante certes belle à voir mais plus ou moins adaptée au propos de base du métrage. Résultat, on vit ce drame romancé de façon humaine et non sans une once d'émotion. Par contre, l'aspect survie peut parfois manquer. Quoiqu'il en soit c'est une très belle histoire qui réserve quelques bons moments visuellement époustouflant. On y croit et on est maintenu en haleine jusqu'en dans les dernières minutes du film.

Derrière la caméra, Hany Abu-Assad s'en sort plutôt et filme de façon réaliste cette histoire fictionnelle. La mise en scène est classieuse avec de belles idées, les décors grandeur nature sont d'une beauté à couper le souffle, la photographie claires et lumineuses est là pour rappeler que si la nature est belle, elle peut aussi être dangereuse, et la bande-son n'est pas désagréable à l'oreille. Une réalisation calibrée pour ce genre de film.

Idris Elba et Kate Winslet sont les deux acteurs qui composent le duo principal du film. Idris Elba se retrouve dans un rôle où on ne l'attend pas et il le joue très bien. Quant à Kate Winslet, c'est un rôle qui lui sied à merveille tant il fait écho à celui qu'elle a joué dans Titanic. Un duo d'acteurs en parfaite symbiose qui arrive à nous embarquer dans leur aventure.

Pour sa nouvelle réalisation, Hany Abu-Assad signe un beau drame romantique sur fond de survival. A défaut de renouveler le genre, le film divertit et offre une aventure humaine à voir au moins une fois.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire