Critique film
Publié le 05/02/2018 à 15h16 par Grégory
Le Justicier contre la Reine des Crocodiles
6 /10

Mandala, un justicier héroïque part en quête de l'épée du diable. Mais la diabolique Reine des crocodiles envoie sur ses traces son fidèle soldat Banyunjaga. Mandala va devoir affronter son ancien ami ainsi que l'armée sanguinaire des hommes-crocodiles de la Reine...

Avec un titre comme "Le Justicier contre la Reine des Crocodiles", il faut s'attendre à un film hors normes et c'est bien peu de le dire car ce long métrage est assurément un véritable OVNI, un nanar à l'état pur qui s'avère être, pour les amateurs du genre, une belle pépite. Conçu en Indonésie dans les années 80, cette oeuvre cinématographie réunit les ingrédients habituels qui séduisent les fans de productions ringardes comme un scénario hilarant, des effets spéciaux et maquillages on ne peut plus bas de gamme, des acteurs loin d'être convaincants et qui en font des tonnes, des situations burlesques et complètement décalées, des personnages manquant cruellement de profondeur ou encore des dialogues ridicules. Bref, tout ce méli-mélo abracadabrant a le mérite de nous divertir voire même de nous offrir quelques moments de franches rigolades (que ce soit volontaire ou non). En effet, quand on voit l'absurdité de certaines scènes comme les attaques peu crédibles des hommes-crocodiles, l'apparition ratée du cyclope, la surprenante survie de la sorcière après s'être fait coupé en deux ou encore la lévitation aberrante du méchant sur un rocher dès la première séquence, et bien, on finit par considérer le long métrage comme un film au second degré qui ne se prends pas vraiment au sérieux mais qui se laisse voir sans déplaisir.

Au casting, on retiendra la présence en guest star de Barry Prima ("Le guerrier des ténèbres"...), véritable icône du cinéma indonésien des années 80, mais aussi de Gudi Sintara ("Escape from Hellhole"...) et Advent Bangun ("Les 3 furies du Ninja"...). Leurs prestations ne sont, certes, pas exceptionnels mais elles restent tout à fait convenables pour ce genre de film.

En résumé, "Le Justicier contre la Reine des Crocodiles" est un film inclassable si ce n'est que l'on pourrait le ranger dans la catégorie des purs nanars. Une oeuvre totalement décalée et délirante mais néanmoins distrayante qui ne manquera pas de vous surprendre tant par son ridicule que par sa bizarrerie.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire