Critique film
Publié le 25/10/2017 à 17h08 par Ciné Vor
Le Toboggan De La Mort
7,5 /10

Lorsqu'un accident mortel se produit sur des montagnes russes dans un parc d'attractions à Norfolk, Henry Calder, responsable de la sécurité, est chargé de l'enquête. Peu après, Calder apprend que le parc de Pittsburgh a été ravagé par un incendie. Il se rend alors à Chicago, où les directeurs des principaux parcs d'attractions tiennent une réunion d'urgence : l'un d'eux a reçu une cassette, sur laquelle un terroriste exige de recevoir 1 million de dollars, sans quoi d'autres parcs seront visés...

Sortie en 1977, ce long-métrage, était présenté comme un nouveau film catastrophe, hollywoodien, un genre qui semblait pourtant s’essouffler à cette période, après une multitude de scénarios cataclysmique portés à l’écran. On retiendra de ces films, seulement les plus marquants de cette vague : "La Tour Infernale", "L’Aventure du Poséidon", "Tremblement de Terre" ou encore "L’Odyssée du Hindenburg", tous sorties dans les années 70.

Mais, "Le Toboggan de la Mort", lui, n’est peut-être pas vraiment un film catastrophe…
Je m’explique, si oui, il y a bien des victimes dans ce film, elles ne sont dues qu’à des faits criminels. Des attentats terroristes perpétrés dans des parcs d’attractions, comme un jeu avec les autorités.
Le terroriste n’a pour but que d’amasser des millions de dollars auprès des autorités, et exploite tous les moyens possibles, pour être respecté et obéis. C'est un criminel d’envergure, qui maîtrise les explosifs et n’hésite pas, à tuer dans des lieux de fêtes où se retrouvent des familles venues seulement s’amuser. Le film est d’ailleurs tourné dans de véritables parcs d’attractions.
Le fait qu’un inspecteur de la sécurité des fêtes foraines (Georges Seagal) se voit convier par ce tueur de l’extrême, au jeu du chat et de la souris, propose une véritable tension et suspense bienvenue. De plus, Georges Seagal, doit travailler avec des services de police totalement dépassés et pas très attentifs aux alertes de ce dernier, ce qui vient ajouter une dose de nervosité supplémentaire.

Pour ma part, je considère plus ce film comme un bon thriller, pas un chef d’œuvre certes, mais l'on comprend aisément pourquoi il a marqué les spectateurs à l’époque de sa sortie, avec sa tension palpable, son intrigue bien ficelée et ses quelques scènes choc.
"Le toboggan de la Mort", c’est aussi un casting : George Seagal ("Les Centurions"), Richard Widmark ("Alamo"), Henry Fonda ("12 Hommes en Colères"), Timothy Bottoms ("Johnny s’en va t’en Guerre"), Susan Strasberg ("Picnic") ou encore la jeune Helen Hunt ("Pour le Meilleur et Pour Le Pire"), tout juste âgée de 14 ans. Le scénario est écrit par William Link et Richard Levinson, à qui l’on doit justement le film "L’Odyssée du Hindenburg", mais aussi la série "Columbo". Réaliser par James Goldstone ("Virages","Le Jour de la Fin du Monde").

Personnellement, j’ai bien apprécié ce film, porté par une bande-originale signée du Maestro Lalo Schifrin ("Opération Dragon", "L’Inspecteur Harry").
Cette plongée dans les années 70, m’a plutôt divertie, il n’y a guère de longueurs, la mise en scène est efficace, la photographie et sa restauration sont des plus estimables, et le suspense ne perd le fil à aucun moment. Un film très convenable donc, que je recommande de découvrir ou de redécouvrir.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Note :
  /10
Code de vérification
:
0 commentaire
0 /10