Critique film
Publié le 26/07/2019 à 10h58 par Camille
Les Fauves
6 /10

C'est l'été, dans un camping en Dordogne, des jeunes gens disparaissent. Les rumeurs les plus folles circulent, on parle d'une panthère qui rôde... Un sentiment de danger permanent au c½ur duquel s’épanouit Laura, 17 ans. La rencontre avec Paul, un écrivain aussi attirant qu'inquiétant, la bouleverse. Une relation ambiguë se noue. Jusqu’à ce qu’un prétendant de Laura disparaisse à son tour et qu’une étrange policière entre dans la danse...

Le film se passe pendant les vacances  d’été annuelle dans un camping de Dordogne. Vacances qui tournent assez sombre après la disparition d’un jeune homme. S’ajoute une légende de léopard rôdant dans la forêt alentour et un mystérieux écrivain. Une jeune fille à la recherche de frissons: Laura ( Lily- Rose Depp ), se retrouve au centre de tout cela.
 
Le film commence sur une idée plutôt simple, un mystère au camping. Mais c’est bien sûr un peu plus compliqué que cela. Le lieu choisi pour l’intrigue est parfait car ce n’est pas un camping au sens strict c’est plutôt un lieu de camping plutôt grand et assez implanté dans la nature pour paraître isolé si l’on s’éloigne. C’est bien le paysage et la nature de la Dordogne qui rendent l’intrigue possible et la légende du fauve échappée rôdant dans la forêt et attaquant les animaux sauvages assez plausible.
 
Malgré ses premières minutes qui lancent le film sur une note très intrigante avec une disparition mystérieuse l’intérêt n’est pas dans l’enquête qui mènerait à une résolution.
Non, l’idée est finalement encore plus simple que cela. C’est l’histoire de l’éternelle recherche et construction du “soi” adolescent et des blessures qui vont avec. On y ajoute un soupçon de comportement obsessionnel et sociopathe et nous avons le mélange parfait pour éveiller l’intérêt.
C’est bien derrière cette beauté de la nature que se cache le morbide. Le réalisateur ( Vincent Mariette ) l’a bien compris.
 
Le réalisateur joue et lance des pistes aussi bien sur les différents fils scénaristique qu’il lance aux spectateurs que sur les comportements des personnages. C’est cela qui garde notre intérêt tout au long du film. Il se joue des clichés de l’adolescent sociopathe, des clichés de l’écrivain mystérieux, mais surtout du lieu en lui-même : le camping. Le personnage  de l’enquêteur qui est ici une enquêtrice ( Camille Cottin ) y passe aussi. C’est un plaisir de voir à  la fois les personnages rentrer dans ces cases plutôt classiques du film d’enquête, mais c’est encore plus plaisant de voir ces cases éclater, déstabilisant ainsi un peu nos attentes.
 
Le choix des acteurs et actrices rend d’autant plus intéressant les personnages. Leurs prestations équilibrent parfaitement l’écriture, qui au début du film est plutôt caricaturale et classique. Lily-Rose Depp joue parfaitement la jeune adolescente fascinée par la noirceur de l’écrivain clairement dépressif, Paul, joué par Laurent Lafitte. Et Camille Cottin en inspectrice, plus  inquiétante que rassurante, est parfaite pour contrebalancer et ramener les sombres élucubrations amoureuses de Laura à quelques chose de plus réel, mais pas pour le moins inquiétant.
 
Ce n’est pas tant pour l’idée scénaristique que le film est intéressant, et nous emporte, mais plutôt grâce à la subtilité de l’intrication de toutes les pistes de celui-ci qui permettent aux trois histoires ( le meurtre, le félin et la fascination morbide ) de suivre leurs cours en gardant l’intérêt du spectateur et nous gardant ainsi dans une zone d’incertitude assez intéressante quant à la résolution de l’histoire.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire