Critique film
Publié le 05/01/2018 à 13h11 par Kévin Aubin
Maryline
8,5 /10

Maryline a grandi dans un petit village. Ses parents ne recevaient jamais personne et vivaient les volets clos. À 20 ans, elle "monte à Paris" pour devenir comédienne. Mais, elle n'a pas les mots pour se défendre. Elle est confrontée à tout ce que ce métier et le monde peuvent avoir d'humiliant mais aussi de bienveillant. C'est l'histoire d'une femme, d'une femme modeste, d'une blessure.

Guillaume Gallienne se tourne vers le métier de comédien à l'âge de 19 ans et entre ainsi au cours Florent en 1991. Il se concentre sur le théâtre et développe ses talents de comédiens jusqu'à devenir pensionnaire de la Comédie Française en 1998. En parallèle, il participe à de nombreux films principalement des comédies. Il continue de jouer l'acteur en explorant d'autres genres que la comédie. En 2013, il passe à la réalisation avec Les Garçons et Guillaume, à table ! adapté de son one-man-show lui-même inspiré de sa propre vie et récompensé à la Quinzaine des Réalisateurs. Le film, dont il tient le premier rôle, est un succès public et critique puisqu'il remporte pas moins de cinq César, dont celui du meilleur film et du meilleur acteur. Cette reconnaissance lui permet de s’affranchir des seconds rôles auxquels il était cantonné jusque-là. Il s'essaye également au doublage dans des films familiaux.

En 2017, il repasse derrière la caméra pour mettre en scène Maryline, le portrait d'une femme modeste qui rêve de devenir comédienne. Le réalisateur s'étant inspiré de la vie d'une femme rencontrée il y a plus d'une décennie. A sa manière, Gallienne filme une première fois voire des premières fois. Dans le sens où Maryline est soumise à la vie, la vraie, celle qu'elle n'a pas encore vécue ou expérimentée. L'histoire se concentre sur cette jeune femme aspirante comédienne confrontée à la dure réalité de ce métier qui peut être à la fois dégradant et complaisant. Une ambivalence que le réalisateur cherche à montrer tout le long de son film. Il est vrai que c'est parfois déconcertant mais intéressant à suivre sur l'ensemble du métrage. le spectateur suit le parcours de Maryline qui se retrouve dans différentes situations qui fourmillent d'idées. Comme des tableaux, on assiste à différents moments de vie où chacun est dans un genre différent et dans une émotion différente. Ainsi, le spectateur peut passer en un instant d'une scène comique à une scène dramatique, et se retrouver à rire ou être ému. Après on ne peut pas dire qu'il y ait de réels enjeux avec des tenants et des aboutissants établis dans le récit. Même s'il y a un fil conducteur, celui de l'ascension plus ou moins réussie de Maryline en tant que comédienne, le film est assez fragmenté et révèle des rebondissements qui arrivent parfois comme un cheveu sur la soupe. Ces rebondissements inopinés faisant écho à la personnalité de la jeune femme qui elle aussi se retrouve chamboulée. Maryline passe par différents stades émotionnels, se retrouve aux prises à différents aléas dans sa vie et rencontres différentes personnes participant de près ou de loin à sa construction en tant que comédienne, en tant que femme. On pourrait donc assimiler ce film à une chronique sociale se déroulant sur plusieurs années sans que l'on ait véritablement une notion de temps.

D'autant plus que la réalisation de Guillaume Gallienne est particulière. La mise en scène est un peu trop théâtrale et pourra en déconcerter certains mais permet d'immiscer le spectateur dans l'histoire de Maryline et de s'y attacher, les décors sont travaillés juste comme il faut à la fois simples et minimalistes, la photographie est très belle et met en lumière dans quasiment chaque plan l'actrice principale et la bande-son s'écoute sans déplaisir et s'adapte à chaque situation.

Sous les traits de Maryline se cache Adeline D'Hermy, sociétaire de la Comédie-Française, qui trouve ici son premier grand rôle au cinéma. Une héroïne ordinaire que l'actrice campe avec brio en toute simplicité avec une beauté naturelle qui attire l'½il immédiatement. Le spectateur n'a d'yeux que pour elle et c'est ce qui fait aussi la grande force du film. Autour d'elle gravite d'autres rôles assez courts mais géniaux. Ces apparitions plus ou moins longues des autres acteurs sont l'essence qui fait avancer l'histoire de Maryline.

Pour sa nouvelle réalisation, Guillaume Gallienne nous embarque au côté de Maryline, jeune femme qui veut devenir actrice, dans son histoire où le spectateur est soumis à différentes choses. Un petit moment de cinéma simple et vrai qui fait plaisir à voir, et qui se savoure le temps d'un instant.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire