Critique film
Publié le 16/03/2017 à 17h16 par Grégory
Orgueil et Préjugés et Zombies
7,5 /10

Angleterre, début du XIXe siècle. Alors que le pays est en proie à une invasion de morts-vivants, Elisabeth Bennet et ces quatre soeurs, expertes en arts martiaux, doivent trouver des époux convenables, tout en combattant les zombies. Lorsque les riches célibataires Bingley et son ami, le colonel Darcy, viennent séjourner dans le manoir voisin, Mme Bennet y voit une aubaine et s'empresse de leur présenter ses filles.

Quand les zombies décident de réécrire l'histoire originale de Jane Austen (auteur du roman à succès "Orgueil et préjugés") cela donne "Orgueil et Préjugés et Zombies", une comédie horrifique étonnante écrite et réalisée par Burr Steers à qui l'on doit déjà en outre la réalisation de "17 ans encore" et "Le Secret de Charlie".

Dès le début, nous avons droit à une scène d'ouverture prometteuse pleine de mystère, d'humour et d'horreur qui nous montre ce qui nous attends pendant une bonne centaine de minutes. Le ton est ainsi donné et le générique commence. Un générique d'ailleurs fort sympathique et originalement conçu qui nous dévoile les bases de l'histoire autrement dit les origines des morts-vivants, les aptitudes aux combats des jeunes demoiselles parfaitement entraînées aux arts martiaux et prêtes à dégommer du zombie et bien d'autres choses.Je vous laisse le soin de le découvrir. A noter, c'est l'occasion aussi de découvrir dans le générique que l'actrice Nathalie Portman ("Thor : Le monde des ténèbres"...) a co-produit ce long métrage.

Parlons désormais du scénario, le mélange des genres (comédie, romance et horreur) fonctionne assez bien dans un contexte historique qui change des habituels films de zombies. Ici, excepté le personnage de Mr. Darcy, ce sont les femmes qui sont les plus douées à casser du zombie, la dualité entre leur condition de femme aux m½urs respectables et leur habilité à combattre des morts-vivants à coups de couteaux est particulièrement mis en avant car trop rarement visible dans les films d'horreur où la femme n'est essentiellement qu'une simple victime. Force est de souligner que de ce côté là, je suis agréablement surpris. L'intrigue promet de l'humour, de la romance, de nombreux rebondissements et de bonnes bastons même si je trouve, à mon goût, qu'elles sont peu nombreuses... Ce que je peux reprocher aussi c'est le manque d'hémoglobine pour un film de zombies, les scènes gores sont rares et les combats ne mettent pas assez en avant l'effusion de sang. C'est un choix scénaristique ou technique, peu importe, mais j'aurai aimé un peu plus de "gore" dans les combats.

Pour ce qui est de la forme, il n'y a rien à redire, les décors sont somptueux, les coiffures soignées, les costumes magnifiques, tout a été méticuleusement préparé et élaboré pour respecter la période où se déroule l'histoire. La réalisation est aussi des plus maîtrisés avec au programme un certain nombre de plans bien travaillés.

Côté casting, on retiendra en premier les présences de deux grands noms : Charles Dance ("Dracula Untold"...) et Lena Headey ("Game of Thrones"...). Ensuite, on notera celles de Lily James ("Cendrillon"...), Sam Riley ("Maléfique"...), Bella Heathcote ("Dark Shadows"...), Douglas Booth ("The Riot Club"...), Matt Smith ("Doctor Who"...) et Jack Huston ("Ben-Hur"...).

Bref, "Orgueil et Préjugés et Zombies" est un film qui mixe habilement les genres pour nous offrir un divertissement honorable et original avec un casting 3 étoiles fort convaincant et une touche d'humour et de sensualité très appréciable. Si une suite est prévue, je suis preneur !...

Éditeur : AB Video

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire