Critique film
Publié le 09/03/2018 à 11h31 par Kévin Aubin
Paddington 2
10 /10

Paddington coule des jours heureux chez les Brown, sa famille d’adoption, dans un quartier paisible de Londres, où il est apprécié de tous. Alors qu’il recherche un cadeau exceptionnel pour les cent ans de sa tante adorée, il repère un magnifique livre animé, très ancien, chez un antiquaire. Pas de temps à perdre : il enchaîne les petits boulots pour pouvoir l’acheter ! Mais lorsque le précieux ouvrage est volé, Paddington est accusé à tort et incarcéré. Convaincus de son innocence, les Brown se lancent dans une enquête pour retrouver le coupable…

Paul King est un scénariste et un metteur en scène britannique. Il travaille pour la télévision, le cinéma et le théâtre en particulier dans le registre de la comédie. Il se fait connaître du public avec Paddington, né en 1958 sous la plume de Michael Bond, qui lui a valu d'être nominé deux fois lors de la 68e cérémonie des British Academy Film Awards.

En 2017, il revient avec la suite des aventures du petit ours avec Paddington 2. Comédie familiale par excellence, ce divertissement taillé pour les fêtes de fin d'année ravira petits et grands. Une fois de plus, le spectateur est entraîné dans une grande aventure palpitante et trépidante. Les rebondissements en cascade ne manquent pas entre rire et émotion. Les gags font toujours mouches et le film offre des instants de finesse intimes et émouvants. Les facéties de Paddington amuseront tout le monde et on ne peut qu'être épris de cet adorable ourson. Un ourson auquel chaque spectateur peut s'identifier et s'attache facilement. Avec sa candeur, sa naïveté, sa politesse et son comportement "so british", ça fait du bien de voir cela à l'écran. Un vrai film pour petits et grands enfants qui respire la joie de vivre et la bonne humeur, qu'elles en deviennent contagieuses. L'histoire est pleine de poésie avec des idées qui fusent et on ne s'en lasse pas. C'est bien simple, on aimerait qu'elle ne s'arrête jamais tant l'on passe un bon moment en famille. Un film capable d'enchanter à chaque instant et d'émerveiller même les plus durs de c½ur. Un régal pour les yeux avec un savoureux mélange d'autodérision.

Paul King s'impose une fois de plus derrière la caméra. La mise en scène est ingénieuse avec des scènes toujours bien pensées, les décors londoniens avec des bâtisses typiques d'Angleterre participent à créer une atmosphère joyeuse et colorée, la photographie resplendie avec des couleurs vives pour une ambiance générale bon enfant et la bande-son est entraînante. Une réalisation impeccable pour un film qui l'est tout autant, et c'est peu dire.

Guillaume double à nouveau l'ours Paddington avec toujours autant d'entrain. Sa voix est parfaite pour ce type de personnage. On retrouve notre jolie petite famille anglaise où chacun des acteurs apportent leur bonne humeur communicative. On sent qu'ils prennent une nouvelle fois plaisir à jouer dans cette suite et nous avec. Soulignons également au casting, la présence de Brendan Gleeson en chef cuisinier d'une prison avec un caractère bien affirmé qui recèle tout de même un peu de compassion. Mention spéciale à Hugh Grant en total cabotinage, voulu bien entendu, grimé en plusieurs personnages. Sa prestation est excellente et quel plaisir de le retrouver au cinéma.

Pour sa nouvelle réalisation, Paul King signe une comédie familiale réussie, aussi réussie que le premier Paddington. Impossible de ne pas succomber au charme de cet ourson pas comme les autres. On en redemande !

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire