Critique film
Publié le 20/06/2018 à 10h28 par Floriane
Permis de Tromper
6,5 /10

Camila et Mateo forment un couple très heureux depuis 8 ans. A l’occasion d’un diner entre amis, ils se prêtent au jeu du "permis de tromper" : chacun choisit la célébrité avec laquelle une aventure "serait" autorisée. Cette plaisanterie va chambouler leur vie quand Mateo rencontre accidentellement la sublime actrice Zoe Del Rio, qu’il avait désignée quelques jours plus tôt…

Chanson pop entraînante. Des émoticônes à foison défilant sur l'écran. Au milieu, un couple amoureux en scooter avançant dans la ville, comme dans la vie. Avec cette première séquence mélangeant clichés de la comédie romantique à du loufoque, le réalisateur argentin Ariel Winograd annonce le ton de son film "Permis de tromper".

Avec comme idée de départ d'exploiter les légendaires "passes droit" d'un couple (ces fantasmes souvent inaccessibles avec lesquels il est ok de coucher même si l'on est dans une relation), le metteur en scène s'amuse des nouvelles façons de vivre sa sexualité, de la forte présence des réseaux sociaux dans nos vies, de l'absurdité des fantasmes, mais aussi des peurs que l'on peut avoir au moment de s'engager.

Le réalisateur et le scénariste Julian Loyola n'hésitent pas à pousser leur délire jusqu'au bout. En ressort un film drôle, frais, mais aussi touchant grâce à son couple principal qui se révèle attachant dans leurs erreurs.

Le casting mené par Lali Espósito (Camila) et Martín Piroyansky (Mateo) est excellent, et semble s'éclater dans ce film honnête et sans prétention.

"Permis de tromper" est un film mélangeant romance et comédie loufoque avec brio.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire