Critique film
Publié le 05/02/2018 à 15h16 par Grégory
Silent Night, Bloody Night
6,5 /10

Un jeune homme hérite de la demeure dans laquelle son grand-père a perdu la vie immolé par le feu, et qui était autrefois un asile psychiatrique. Lorsqu'il décide de la mettre en vente, un meurtrier fou armé d'une hache attaque qui conque s'approche de la maison. Qui est ce personnage dérangé, et pourquoi les habitants des environs se comportent-ils de manière si étrange ?

Avis à tous les fans de slashers, "Silent Night, Bloody Night" n'est peut être pas le meilleur du genre mais en rapport avec son année de production qui date de 1972, le long métrage parvient tout de même à assurer un spectacle horrifique honorable en respectant scrupuleusement les codes du genre. Dans une période où le cinéma à petit budget tente de proposer quelques films d'horreur qui change des habituels films de monstres (Dracula, loups-garous et autres créatures...), le réalisateur et scénariste Theodore Gershuny nous offre sur un plateau une histoire de maison à l'abandon où un terrible tueur massacre un par un les visiteurs de la mystérieuse demeure au passé bien sombre... Voilà un pitch très séduisant et prometteur.

Même si on regrette le manque de moyens évident et un scénario parfois un peu trop prévisible, "Silent Night, Bloody Night" nous entraîne dans une histoire trépidante à mi chemin entre le slasher et le thriller psychologique. Malgré quelques défauts comme des meurtres peu sanglants et un final beaucoup trop vite expédié, globalement, le divertissement est assuré et les spectateurs avides de ce genre de production seront conquis. Notons tout de même un soin apporté à la photographie et à la bande originale qui collent parfaitement à l'atmosphère poisseuse et constamment menaçante du film.

Le casting réunit John Carradine ("Hurlements"...), Patrick O'Neil ("Piège en haute mer"...), Mary Woronov ("Warlock"...) mais aussi Astrid Heeren ("Un château en enfer"...). Ils s'en sortent, pour la plupart, plutôt bien.

Véritablement peu connu du grand public, "Silent Night, Bloody Night" est un film de série B classique dans son genre mais avec assez de matière dans l'histoire pour attiser notre curiosité.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire