Critique film
Publié le 17/05/2018 à 18h45 par Floriane
Solo : A Star Wars Story
6,5 /10

Embarquez à bord du Faucon Millenium et partez à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.

Après de nombreux problèmes de productions (renvoi du duo de réalisateurs Lord & Miller, réécriture du scénario, acteur principal à bout, etc.), "Solo : A Star Wars Story" réalisé par Ron Howard sort enfin sur les écrans. Le spin off sur la jeunesse du bandit intergalactique Han Solo est-il l’aventure fun promise par le studio Disney ? La réponse est oui ! Et on vous le prouve en trois points.

1. La joie de retourner dans une galaxie très, très lointaine…
Comme pour chaque film Star Wars c’est avec un plaisir d’enfant que l’on retourne dans cet univers familier, mais qui ne cesse jamais de nous surprendre par sa richesse. ‘Solo : A Star Wars Story’ ne fait pas exception à la règle. En plus de découvrir de nouvelles planètes, le film surprend en amenant plusieurs connexions avec les autres films de la saga, notamment la naissance de la rébellion ou le retour d’un personnage très apprécié par les fans…

2. Les personnages
En plus des légendaires Han Solo (Alden Ehrenreich) et Chewbacca, ‘Solo : A Star Wars Story’ introduit d’excellents nouveaux personnages, comme Tobias Beckett (Woody Harrelson), un criminel sans boussole morale. Mais la nouvelle recrue la plus intéressante se nomme Qi’ra. Interprétée par Emilia Clarke (la mère des dragons de ‘Game of Thrones’), le personnage au premier regard cliché (amour de jeunesse de Han, demoiselle en détresse en puissance) se révèle bien plus complexe et diablement charismatique sous les traits de l’actrice britannique. L’autre personnage qui brille, volant presque la vedette au futur meilleur pilote de la galaxie, n’est autre que Lando Calrissian. Incarné dans l’ancienne trilogie par Billy Dee Williams, l’ancien criminel et futur administrateur de la cité des Nuages revient ici sous les traits du plus que génial Donald Glover (‘Atlanta’). Cette version de Lando respire la classe et le fun. Glover donne de sa persona pour rendre le personnage encore plus envoûtant et son duo avec la droide très engagée et bad ass L-3 (Phoebe Waller-Bridge) apporte une fraicheur touchante au récit.

3. La musique
Compositeur habitué des films l’animation (‘Dragons’, ‘Happy Feet’), John Powell débarque dans la saga intergalactique avec une partition alliant nostalgie et nouvelles mélodies. Passant après John Williams, Powell a la lourde tâche de créer une soundtrack avec son identité propre tout en gardant l’imaginaire créée par son prédécesseur de génie. Ce qu’il y parvient avec brio, surtout dans la dernière partie grâce à un savant mix entre émotion et épique.

Bref, "Solo : A Star Wars Story" n’est certes pas un opus majeur de la saga intergalactique, mais il reste un film divertissant à l’ancienne avec de vrais moments de grâce et qui devrait certainement plaire à tout fan de Star Wars.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire