Critique film
Publié le 09/03/2018 à 11h31 par Kévin Aubin
Stars 80, la suite
5 /10

Quatre ans maintenant que la tournée Stars 80 remplit les salles. Alors que les chanteurs partent pour une semaine de ski bien méritée, leurs producteurs Vincent et Antoine découvrent qu’ils ont été victimes d’une escroquerie et risquent de tout perdre. Seule solution pour couvrir leurs dettes : organiser LE concert du siècle en seulement 15 jours !

Thomas Langmann est le fils du réalisateur et producteur Claude Berri et baigne donc dès son plus jeune âge dans le septième art. Ainsi, il fait ses débuts devant la caméra où il se distingue dans deux films pour lesquels il est nommé aux César dans la catégorie Meilleur Espoir. Malgré ce succès, le métier d'acteur ne lui convient pas. Il quitte les feux des projecteurs pour se diriger vers la production et fonde, à 24 ans, "La Petite Reine" en hommage à la société de Claude Berri, "Renn Production". Thomas Langmann produit ainsi de nombreux films notamment des comédies. En 2008, il se lance dans le projet le plus ambitieux de sa jeune carrière avec l'adaptation d'Astérix aux Jeux Olympiques, qu'il coréalise avec Frédéric Forestier et produit lui-même. Un pari risqué qui malgré des critiques mitigés remporte un franc succès en salle. Il continue la production de longs-métrages et en 2012, il met en scène Stars 80 qui s'inspire de la tournée de concerts triomphale des stars des années 80.

En 2017, et suite au joli succès de Stars 80, Thomas Langmann repasse derrière la caméra avec Stars 80, la suite. Autant le dire tout de suite, ce second opus est loin d'être à la hauteur de son aîné. On se demande même qu'elle est l'intérêt de cette suite si ce n'est purement commercial. Si le premier film avait fait son petit effet avec la nostalgie des années 80 où le spectateur prenait du plaisir, dans ce second film le plaisir est limité voire quasi-inexistant. Le scénario est au abonnée absent et est écrit à la va-vite. Les scènes s'enchaînent avec plus ou moins de lien entre elles et manquent d'intérêt. On sent le recyclage du premier film mais en nettement moins bien. Les stars des années 80 ne servent qu'à vendre le film et se retrouvent dans cette suite sans vraiment savoir quoi faire puisqu'ils ne chantent même plus leurs tubes. Cette suite privilégie le comique avec des rebondissements pas toujours très fins et des gags qui ne font que très rarement mouches. Les stars du film sont Antoine et Vincent qui éclipsent totalement les stars. Bien que ces personnages soient sympathiques, on finit par se lasser de leurs facéties et innombrables pérégrinations. Pourtant le rythme du film est soutenu avec quelques chansons entraînantes mais cela ne suffit pas à faire un bon film. Mêmes les amateurs ou les plus nostalgiques auront du mal à y trouver leur compte.

Thomas Langmann assure cette fois-ci seule la réalisation et le moins que l'on puisse dire est qu'il n'y a pas grand chose à sauver là aussi. La mise en scène est poussive, les décors sont convenus, la photographie n'a rien d'extraordinaire et la bande-son est ce pourquoi on va voir le film mais ne suffit pas. Une réalisation à l'image du film, l'intérêt y est limité et on se demande si ça vaut le déplacement au cinéma.

Richard Anconina et Patrick Timsit sont de retours pour mener la barque. Ils jouent de la même façon que dans le premier film et on ne voit qu'eux. Au risque d'éclipser les stars des années 80, un comble. Bruno Lochet est également de retour et cette fois-ci son personnage est plus présent pour notre plus grand plaisir. Sans trop en faire, cet acteur arrive à nous faire esquisser quelques sourires et rires bienvenus. L'ajout de Jean-Marc Généreux est comment dire assez marrant mais il en fait des tonnes. Heureusement que sa présence est limitée car sur la durée ça en deviendrait vite épuisant. Et bien évidemment nos stars 80 sont de retour mais on vient parfois à se demander ce qu'ils font encore là ou pourquoi ils se sont embarqués dans cette galère.

Pour sa nouvelle réalisation, Thomas Langmann ne réitère pas la surprise du premier film, Stars 80. Une suite insipide avec quelques rares bons moments qui peine à convaincre dans l'ensemble. Même les acteurs ont du mal à sauver le film du naufrage. Reste une scène finale émouvante qui vaut à elle seule le déplacement.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire