Critique film
Publié le 05/01/2018 à 12h54 par Kévin Aubin
The Foreigner
9,5 /10

A Londres, un modeste propriétaire de restaurant de Chinatown va tenter de retrouver les terroristes irlandais responsables de la mort de sa fille.

Martin Campbell débute sa carrière comme cameraman de télévision puis se lance dans le cinéma dans les années 70, en réalisant quelques comédies et films érotiques et en officiant comme producteur. C'est à la télévision que Martin Campbell connaît ses premiers succès, ce qui lui ouvre les portes d'Hollywood. Ainsi, il enchaîne avec de nombreuses réalisations orientées sur l'action notamment avec Casino Royale, nouvel opus de la saga James mettant en scène pour la première fois Daniel Craig dans la peau de l'agent 007.

En 2017, il revient avec The Foreigner, adaptation du livre écrit par le britannique Stephen Leather, "The Chinaman". Martin Campbell renoue avec le cinéma d'action depuis l'échec cuisant de Green Lantern en 2011 et prouve une fois encore qu'il est le roi de l'action. Avec cette nouvelle réalisation, le réalisateur signe un divertissement à l'ancienne comme on en fait plus ou que l'on voit très peu dans le cinéma d'aujourd'hui. Un cinéma au style old school revenant au origine de ce qui fait un action movie digne de ce nom. Propre, soigné, net et sans bavure, le film de Martin Campbell a tout pour plaire surtout aux fans de la première heure dans le genre. Un divertissement qui sous air classique avec un postulat de départ simpliste arrive à devenir une œuvre de cinéma vraie et réaliste. L'histoire est bien plus intelligente qu'elle n'y paraît et arrive à embarquer le spectateur tout de son long. Les rebondissements ne manquent avec un rythme mené tambour battant. Le film alternant avec brio entre des scènes intimistes déroulant avec intérêt une intrigue palpitante et des scènes d'action efficaces et bien orchestrées jamais gratuites. Ce qui frappe c'est le réalisme de l'ensemble du film sur un sujet sensible, le terrorisme. Jamais dans la surenchère, un divertissement devenant instantanément un classique du genre.

Et put*** quelle réalisation ! Martin Campbell manie avec brio la caméra pour un rendu exceptionnel à l'écran. La mise en scène est des plus percutantes et est là pour rappeler que le cinéma d'action, le vrai, est toujours vivant, les décors grandeur nature avec également des espaces clos sont de très bonne facture, la photographie avec des couleurs plutôt sombres donne le ton sérieux au film et la bande-son colle à l'ambiance générale du film qui se veut à la fois explosive et dramatique. Dans le genre c'est du très haut niveau de réalisation.

A l'affiche, deux acteurs de renom dont la réputation n'est plus à faire. Jackie Chan est mémorable et poignant dans le rôle d'un homme meurtri par la vie. Sobre, et toujours habile dans les combats, c'est la force tranquille du film. Toujours très humble dans son interprétation, l'acteur est magnifique à regarder. Bien que plus distingué, Pierce Brosnan est élégant et joue son rôle tout en finesse. Un homme jouant sur plusieurs tableaux qu'il compose avec efficacité. Si les deux acteurs ont vieilli, cela n'enlève en rien à leur talent et leur charisme. Et n'oublions pas les seconds rôles qui ne sont pas en reste.

Pour sa nouvelle réalisation, Martin Campbell signe une œuvre magistrale où la maîtrise de l'action est totale. Un divertissement qui rappelle les bons vieux films du genre. Le tout porté par un duo d'acteurs impériaux.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire