Critique film
Publié le 18/06/2018 à 14h06 par Grégory
Winter War
6,5 /10

Janvier 1945. Les troupes d'élite du 1er Régiment de parachutistes français participent, aux côtés de soldats américains, à l'un des épisodes les plus meurtriers de ce début d'année : la bataille pour la libération du village de Jebsheim, qui restera dans les mémoires comme le "Stalingrad Alsacien". Le caporal Henaq côté français, et le lieutenant Shaffer, côté américain, font partie des sections chargées de nettoyer de toute présence ennemie les bois bordant le village. Mais, depuis quelques semaines, Henaq n'est plus le même. Sera-t-il à la hauteur de sa mission ?

Petite production française datant de 2017, "Winter War" est un long métrage de guerre relatant un événement peu connu : la bataille pour la libération du village de Jebsheim surnommé le "Stalingrad Alsacien". C'est à partir de ce sujet que le réalisateur, producteur et scénariste David Aboucaya s'est inspiré pour écrire son tout nouveau film historique se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale. En effet, ce n'est pas la première fois que le cinéaste nous propose un métrage se déroulant pendant cette grande Guerre. En effet, en 2010, il écrit, produit et réalise "Enfer 44", un film poignant qui se passe pendant l'Automne 1944.

La première chose qui nous vient à l'esprit dès la fin du film c'est le manque de moyen. Malgré tous les efforts pour proposer un film de ce genre aussi réaliste que possible, on note facilement que le faible budget fait souvent cruellement défaut. Mais ne soyons pas aussi difficile car n'oublions pas qu'il s'agit d'un petit film français indépendant et que tous le monde n'a pas la chance d'avoir des budgets colossaux du même genre que le réalisateur Christopher Nolan et son phénoménal "Dunkerque". Aussi, on passera les petits défauts d'effets spéciaux et de maquillages pour se concentrer sur le vif du sujet : l’histoire. Avec un peu plus de deux heures de film, nous avons le temps de s’intéresser à chaque personnage, à leurs craintes, leurs caractères et leurs faiblesses. L'intrigue en elle même est certes un peu classique avec parfois quelques longueurs mais réserve tout de même quelques séquences d'action rondement menées, des dialogues percutants et enfin quelques scènes émouvantes.

Parlons un peu ensuite du casting. Nous retrouvons tout d'abord l'acteur Manuel Gonçalves déjà vu dans "Enfer 44" et Laurent Cerulli ("Overcast"...). Puis, nous avons quelques personnalités que certains sérievores ou plutôt web-sérievores auront plus ou moins facilement reconnus comme Laurent Guiot ("Spotters' Rift"...), Brian Messina ("Exultet"...), Tommy Lee Baïk ("Mordred"...) ou encore Nicolas D. Coiffard ("Warren Flamel : La Malédiction de l'Immortalité"...). Malgré, pour certains, leurs faibles expériences dans le milieu, ils s'en sortent, pour la plupart, assez bien.

Bref, sans forcément devenir le film de guerre de l'année en raison d'un très faible budget, "Winter War" est un long métrage français honorable, poignant et réalisé avec beaucoup de bonne volonté et de passion.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire