Critique série
Publié le 19/09/2018 à 13h34 par Grégory
Dragon Ball Super - Volume 1
7,5 /10

Six mois après la bataille contre Boo, la paix sur Terre est à nouveau menacée par un mystérieux personnage : Beerus, le Dieu de la Destruction, qui se réveille d'un sommeil de 39 ans. Il parcourt l'univers à la recherche du Super Saiyan Divin.

Dans ce premier volume, nous allons nous intéresser aux trois premières saisons de la série japonaise "Dragon Ball Super". Créée en 2015 par Akira Toriyama, scéniaste de "Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlic", "Dragon Ball Z : Le Robot des glaces" ou encore "Dragon Ball Z : Le père de Songoku", "Dragon Ball Super", "Dragon Ball Super" rejoint l'univers si vaste et si populaire de la saga à succès "Dragon Ball Z".

Débutant avec deux chapitres intitulés "La Bataille des Dieux" divisés en 18 épisodes puis "La Résurrection de Freezer" en 8 épisodes qui font doucement la transition entre "Dragon Ball Z" et cette nouvelle série. Dans ces deux premières saisons, il faut avouer qu'elles sont un peu fades car elles disposent d'un bon nombre de longueurs mais l'ensemble reste divertissant et dispose de nombreux rebondissements. Dans la troisième saison, intitulée "Le Tournoi de Champa" composée aussi de 18 épisodes, le rythme est plus soutenu et fait la part belle à de nouveaux personnages venus pour nous faire quelques croustillantes révélations. L'histoire est beaucoup plus dense et promet également de nombreuses scènes d'action. Les intrigues ne manquent pas d'inventivité et s'avèrent même parfois un peu trop complexes, je vous conseille vivement de bien suivre sinon vous aurez quelques difficultés à bien comprendre certains points...

Pour ce qui est de la mise en forme, les premiers épisodes possèdent une animation globalement décevante avec des traits peu soignés mais fort heureusement les dessins s'améliorent au fur et à mesure.

Bref, ces trois premières saisons de "Dragon Ball Super" respectent davantage l'univers si sacré de "Dragon Ball Z" que la série "Dragon Ball GT" conçue en 1996. De nouveaux personnages, de l'action et des scénarios toujours aussi inventifs. Les fans seront conquis !... Vivement la suite...

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire