Critique série
Publié le 05/12/2017 à 17h14 par Grégory
Westworld - Saison 1
8,5 /10

À Westworld, un parc d'attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l'Ouest. Dolores, Teddy et bien d'autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l'illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l'occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu'à la suite d'une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l'équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s'inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

Nouvelle série phare de HBO qui souhaitait trouver un digne successeur à "Game of Thrones", "Westworld" démarre fort bien avec cette première saison de 10 épisodes qui ont suscité un grand engouement auprès des fans et de la presse mais aussi récolté globalement de très bonnes critiques. Mission donc accomplie pour HBO ! A l'origine, "Westword" c'est d'abord un film écrit et réalisé par un certain Michael Crichton (scénariste de "Jurassic Park"...) en 1973 où le parc d'attractions disposait de trois époques différentes : le western, le Moyen-Age et la Rome antique. Ici, la série s'est concentrée uniquement sur l'époque du Western avec un univers beaucoup plus étendu à tous les niveaux...

Dès l'épisode pilote, on se rend déjà compte de l'univers unique, sombre et froid de la série qui est assez différent de ce que l'on voit habituellement dans le genre si particulier du western. Malgré un peu de redondance dans l'intrigue, le scénario est brillant, bien écrit, riche en rebondissements et en personnages complexes. Derrière ce show télé, nous avons Lisa Joy et Jonathan Nolan (frère de Christopher Nolan) déjà habitué d'écrire des histoires rondement bien menées avec un aspect psychologique très recherché comme l'excellent "Interstellar". Entre le fantastique, la S.F et le western classique, les épisodes frôlent chacun de ses genres de la meilleure des façons pour nous proposer un divertissement original et captivant.

HBO n'a pas lésiné aussi sur les moyens afin de nous fournir un show de qualité : des décors sublimes, des costumes soignés, une photographie bien travaillée sans oublier une réalisation des plus abouties. D'ailleurs, au niveau des cinéastes qui auront contribué à la mise en images de cette première saison, on notera Jonathan Nolan himself pour l'épisode pilote et final mais aussi Neil Marshall ("The Descent"...) et Vincenzo Natali ("Cube"...).

Devant la caméra, HBO a rassemblé une brochette de guests stars comme il est rare d'en voir autant dans une série télévisée. On compte ainsi Evan Rachel Wood ("Charlie Countryman"...), Thandie Newton ("Les Chroniques de Riddick"...), Jeffrey Wright ("La Jeune fille de l'eau"...), James Marsden ("X-Men l'affrontement final"...), Ingrid Bolsø Berdal ("Chroniques de Tchernobyl"...), Clifton Collins Jr. ("Pacific Rim"...), Luke Hemsworth ("Infini"...), Rodrigo Santoro ("300"...), Ed Harris ("Geostorm"...), Anthony Hopkins ("Thor : Ragnarok"...) qui nous livre, comme à son habitude, une prestation remarquable et Ben Barnes ("Le Septième fils"...).

En résumé, cette première saison de "Westword" est de très haut niveau. Une réalisation parfaitement maîtrisée, des décors et costumes de qualité, un casting incroyable, un scénario bien ficelé, original et captivant de bout en bout, bref, une excellente série qui n'a pas finit de faire parler d'elle...

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire