Test jeu vidéo
Publié le 15/06/2016 à 10h50 par Pikminouchon
Dead Island - Definitive Collection
6 /10

DEAD ISLAND - DEFINITIVE COLLECTION - FPS - PS4

Édition du jeu vidéo : Deep Silver

Graphisme : Cette édition "définitive" compile le jeu original Dead Island édité en 2011, et sa suite de 2013, Dead Island Riptide, tous deux sortis sur la génération de consoles précédentes, à savoir la PS3 et la Xbox360. Un petit jeu en pixel art, plutôt anecdotique, est également ajouté à cette compilation... Si, en 2016, les remaster sont à la mode, les plus réussis proposent une vraie mise à niveau technologique ou, à défaut, un bon lifting graphique... Sachant qu'à l'époque de leurs sorties respectives, ces deux titres étaient tout juste dans la moyenne, ils se révèlent clairement datés aujourd'hui, tant au niveau du game design que de la technique. Pourtant, le studio polonais de Techland faisait de belles promesses ! Alors, bien sûr, les textures sont propres et les îles paradisiaques plutôt belles à regarder, mais que tout cela est statique et manque de vie ! Aucun oiseau apeuré ne s'envole à votre passage, les environnements sont figés, la faute à une absence de moteur physique genre Havok pour ne citer que le plus célèbre. Résultat ? Trop peu d'interactions dans les décors, des objets qui restent à leur place sans bouger si vous les frôlez, très peu d'éléments destructibles... Même le contenu des valises abandonnées se répète ad nauseam ! Ensuite, les zombis que vous allez rencontrer par centaines : mal modélisés, peu variés, même si on rencontre quelques ennemis plus retors que la bimbo zombifiée de base (pas plus de 5 zom-bitch affichables à l'écran simultanément, ouch!). On a vraiment l'impression de toujours affronter les mêmes infectés... quand ils ne se coincent pas au travers d'une porte ou ne s'enchevêtrent pas dans le mur ! Enfin, les effets spéciaux propres à cette compilation de 2016 nuisent à la lisibilité de l'ensemble : image trop contrastée et surexposée, filtres abusifs... Même si les modèles 3D des jeux d'origine ont été retouchés et les textures affinées, ce "bricolage" ne permet pas à ce titre de se hisser aux rangs des productions PS4 les plus tapageuses, et fait plutôt penser à un titre PS3 boosté. Et ce qui était tolérable il y a 5 ans ne l'est plus vraiment aujourd'hui. Dommage !
Jouabilité : Sans surprise, le jeu répond aussi bien que n'importe quel autre FPS... Pourtant, un problème de lisibilité subsiste : entre les graphismes très chargés et la position de la caméra, on a du mal à évaluer la distance qui nous sépare des infectés et les coups ne portent pas comme il faudrait ou comme on l'aurait pensé. Ajoutez un système d'usure des armes et d'endurance, et vous comprendrez la frustration du joueur... Ce défaut est très dommageable dans un jeu où la quasi totalité des affrontements se fait au corps à corps !
Critique
Publié le 15/06/2016 à 10h50 par Pikminouchon
Dead Island - Definitive Collection
6 /10
Des îles paradisiaques. De luxueux complexes hôteliers dévastés par une mystérieuse infection. 4 survivants apparemment immunisés. Des zombis botoxés en bikini. Des armes de fortune à gogo... Sur le papier, l'ensemble est séduisant, à défaut d'être original. La série Z assumée, quoi !

Comme tout bon FPS, il s'agira de dénicher les armes les plus improbables (tuyau, pique...) ou les plus convenues (fusil à pompe...), pour éradiquer les véloces zombis qui vous offriront peu de répit. A la clef, évolution de votre personnage au travers d'un classique arbre de talent, mais aussi de votre armement. Ce dernier doit être géré avec zèle car si votre arme se casse en pleine mêlée, les chances de survie sont quasi nulles. La meilleure option étant d'avoir toujours plusieurs armes différentes dans son inventaire, quitte à abandonner l'une d'elle en cours d'aventure pour la remplacer par la dernière trouvaille en date.
A la problématique de la durabilité des armes s'ajoute aussi la variable de l'essoufflement : chaque coup porté diminue votre barre d'endurance, de même que pour la course, l'idée étant de ne pas se retrouver essoufflé au pire moment. Cela peut sembler facile à gérer, c'est hélas sans compter sur la mauvaise appréciation de la distance qui vous sépare de chaque zombi : difficile d'estimer si le coup va porter ou pas, et si votre jauge d'endurance va s'en trouver inutilement affectée, ou pas. Dans un jeu où le combat au corps à corps est prédominant, ce défaut de lisibilité est franchement handicapant, d'autant qu'il est commun aux deux titres et que ce remaster ne corrige pas le tir...

A l'usage, si la recette fonctionne plutôt bien au départ, elle ronronne très vite : course à l'XP pour augmenter la résistance de votre avatar (le niveau des zombis s'ajuste en fonction), loot à foison, missions et quêtes annexes redondantes avec leur lot d'allers et retours.
Le tout étiré sur une bonne vingtaine d'heures, pour chaque jeu... Inutile de dire que le disque saura vous occuper un long moment, que ce soit en solo ou à 4 en coopération en ligne. Question contenu, le joueur n'est vraiment pas lésé et en a vraiment pour son argent : c'est la grande force de cette compilation, au contenu vraiment énorme...mais soporifique à terme ! Surtout que le 2ème épisode, Riptide, a l'allure d'un gros DLC déguisé : bref, c'est la même chose que le 1er opus, avec si peu de nouveautés et toujours les mêmes petits défauts agaçants... De là à penser que ce remaster était hautement dispensable, il n'y a qu'un pas !

Alors, à qui s'adresse cette "definitive collection" ? Si vous êtes fans de Zombies, de FPS, que vous n'avez jamais joué aux versions originales et que ce jeu vous est proposé à un bon prix, alors cette compilation remastérisée saura vous divertir de bonnes heures.
Mais cela fait beaucoup de conditions...
Car à défaut, inutile de dire que ce titre, trop convenu et trop bancal, ne vous passionnera pas suffisamment, dévoré par une concurrence plus que féroce dans le genre du FPS.
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire